Cette page vous permet  de survoler rapidement l’ensemble des ressources externes indexées sur ce site web. Il vous suffit de cliquer sur les en-têtes de colonnes ou, pour des sujets spécifiques, de vous servir de l’interface de recherche qui se situe au dessus du tableau.

 

TypeTagsYearAuteurTitreNoteUrl
report2014GREAAdolescences aux risques de l’addiction: Manuel de réflexion et d’action à l’usage des professionnelsCette brochure veut apporter des pistes de réflexions et d’interventions aux professionnels accompagnant des adolescents en consommation active de psychotropes ou en usage abusif d’écranshttp://www.grea.ch/sites/default/files/brochure_ados.pdf
report2006Santé CanadaIntervention précoce, services d’approche et liens communautaires pour les femmes ayant des problèmes, attribuables à la consommation d’alcool et d’autres drogueshttps://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/hc-ps/alt_formats/hecs-sesc/pdf/pubs/adp-apd/early-intervention-precoce/early-intervention-precoce-fra.pdf
report2002Santé CanadaTraitement et réadaptation des personnes aînées ayant des problèmes attribuables à la consommation d’alcool et d’autres drogueshttps://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/hc-ps/alt_formats/hecs-sesc/pdf/pubs/adp-apd/treat_senior-trait_ainee/treat_senior-trait_ainee-fra.pdf
report2012INSERMMédicaments psychotropes : consommations et pharmacodépendances. Synthèse et recommandationsCe document présente la synthèse et les recommandations du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective, pour répondre à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) concernant les consommations de médicaments psychotropes et le phénomène de pharmacodépendance. Ce travail s’appuie sur les données scientifiques disponibles en date du second semestre 2011. Près de 1 100 articles ont constitué la base documentaire de cette expertise.http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/2073
report2010INSERMRéduction des risques infectieux chez les usagers de droguesCet ouvrage présente les travaux du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective, pour répondre à la demande du ministère de la santé et des sports concernant la réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues. Ce travail s’appuie sur les données scientifiques disponibles en date du premier semestre 2010. Près de 1 000 articles ont constitué la base documentaire de cette expertise.http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/87/expcol_2010_reduction.pdf?sequence=1
report2010INSERMRéduction des risques infectieux chez les usagers de drogue: Synthèse et recommandationsCet ouvrage présente les travaux du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective, pour répondre à la demande du ministère de la santé et des sports concernant la réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues. Ce travail s’appuie sur les données scientifiques disponibles en date du premier semestre 2010. Près de 1 000 articles ont constitué la base documentaire de cette expertise.http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/114000022/index.shtml
report2017INSPQLa consommation excessive d’alcool chez les jeunes Québécois: interventions efficaces de préventionL’objectif de la présente synthèse des connaissances est d’identifier les interventions efficaces pour diminuer la consommation excessive d’alcool des adolescents et des jeunes adultes et prévenir les problèmes qui en découlent et de décrire les principales caractéristiques de ces interventions. Les interventions identifiées par la recension des écrits scientifiques s’inscrivent principalement dans une logique de prévention universelle, mais, dans certains cas, de prévention sélective ou indiquée. Elles ciblent les jeunes, les parents, leurs milieux de vie et l’environnement socialhttp://www.santecom.qc.ca/Bibliothequevirtuelle/INSPQ/9782550775386.pdf
report2003INSERMAlcool : Dommages sociaux, abus et dépendance: Synthèse et recommandationsCe document présente la synthèse et les recommandations du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective, pour répondre aux questions posées par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes – ex CFES, Comité français d’éducation pour la santé) sur les modes de consommation, les dommages sociaux, l’abus et la dépendance à l’alcool.http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/155
report2003INSERMAlcool : Dommages sociaux, abus et dépendanceAprès une analyse très détaillée de la littérature, le groupe d’experts a élaboré des recommandations de prévention et d’éducation à la santé adaptées à l’âge, au sexe, aux différentes situations (conduite automobile, travail…) et aussi aux variations inter-individuelles. Il insiste sur l’importance d’une revalorisation de la prise en charge des patients alcoolodépendants. Cette expertise souligne également la nécessité de développer des travaux en sciences sociales sur l’évolution des modes de consommation, en physiopathologie afin de mieux comprendre les mécanismes de la dépendance et en recherche clinique pour proposer plus de traitements aux patients.http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/154
report2001INSERMCannabis : Quels effets sur le comportement et la santé ?Face à la montée en puissance de la consommation de cannabis, première substance psychoactive illicite expérimentée par les jeunes en France, la question de ses effets potentiels sur le comportement et la santé est plus que jamais à l’ordre du jour. L’intérêt de cet ouvrage réside dans la mise à plat objective des données réellement disponibles dans les champs de l’épidémiologie, la sociologie, la toxicologie, la neurobiologie et la clinique. Les nombreux travaux réalisés en recherche pharmacologique sur les cannabinoïdes sont rapportés dans ce document afin d’éclairer les mécanismes d’action de ces substances au niveau du système nerveux central. Alors que les effets psychoactifs et somatiques immédiats ou à cours terme associés à une consommation de cannabis sont maintenant bien connus, les conséquences à long terme sur la santé d’une consommation chronique restent insuffisamment étudiées. Réalisée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à la demande de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), cette expertise collective, qui a rassemblé des experts de différentes disciplines, devrait constituer pour les acteurs en santé publique une base de travail pour réfléchir sur les actions de prévention à mener et sur de nouvelles pistes de recherche multidisciplinaire à développer.http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/171
report2020FAParticipation des usagers – de l’implication à la coopération : Guide Repère(sLe guide Participation des usagers : de l’implication à la coopération, de la collection Repère(s, est le fruit de 3 années de démarche participative au sein du réseau de la Fédération Addiction et de ses partenaires. Son objectif est de dresser un état des lieux des pratiques d’implication des usagers dans leur parcours de soins, dans leur structure d’accueil et d’accompagnement, auprès de leurs pairs et dans la société.http://fileserver.idpc.net/library/Guide_Participation_Personnes_Usageres.pdf
report2016CCNPPS; INSPQL’utilisation d’opioïdes au Canada: prévenir les surdoses grâce à des programmes d’éducation et à la distribution de naloxoneCe document a pour but de brosser un portrait introductif des enjeux relatifs aux opioïdes et à leur utilisation, prescrite ou non, au Canada. Il présente des données récentes au sujet des surdoses ainsi que des facteurs de risque et de protection courants. Il décrit aussi brièvement les programmes de prévention et d’éducation à la naloxone et fournit les données probantes concernant l’efficacité de ces programmes à réduire les taux de surdoses d’opioïdes.http://www.ccnpps.ca/docs/2016_OBNL_NGO_OpioidesSurvol_Fr.pdf
report2017CCDUSEntrevue motivationnelle (Les principes de base de…)Les principes de base de… est une série qui propose des conseils et des renseignements pratiques fondés sur des données probantes dans le but d’améliorer les pratiques dans le domaine de la consommation de substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Motivational-Interviewing-Summary-2017-fr_0.pdf
report2011ACRDQLes services à l’entourage des personnes dépendantes: guide de pratique et offre de services de baseLe présent guide de pratique et offre de services de base à l’entourage des personnes dépendantes se veut un outil visant à soutenir la prise de dé- cision et le transfert de connaissances basées sur les meilleures pratiques au regard de l’organisa- tion des services, de l’intervention clinique, du dé- veloppement des compétences, de la recherche et de l’évaluation de programme. Il s’adresse principalement aux gestionnaires, aux intervenants des CRD et à leurs partenaires concernés par les services à l’entourage des personnes aux prises avec une problématique de dépendance à l’alcool, aux drogues ou aux jeux de hasard et d’argent.https://aidq.org/wp-content/uploads/2013/06/Guide_Entourage.pdf
report2017CCDUSPharmacologie et usage de substances (Les principes de base de…)Les principes de base de… est une série qui propose des conseils et des renseignements pratiques fondés sur des données probantes dans le but d’améliorer les pratiques dans le domaine de la consommation de substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Pharmacology-Substance-Use-Summary-2017-fr.pdf
report2014CCDUSLa prévention de la consommation et la promotion de la santé (Les principes de base de…)Les principes de base de… est une série qui propose des conseils et des renseignements pratiques fondés sur des données probantes dans le but d’améliorer les pratiques dans le domaine de la consommation de substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Substance-Use-Prevention-Health-Promotion-Toolkit-2014-fr.pdf
report2016AFRIdentifier, comprendre et intervenir dans les espaces sociaux numériques en lien avec les drogues (ICI Drogues )La qualité de l’information en ligne est devenue un enjeu majeur de santé publique. Sur la question des drogues, les contenus institutionnels et associatifs sont concurrencés par d’autres (forums, blogs, réseaux sociaux, groupements divers, sectes…), qui s’avèrent parfois problématiques. La recherche-action ICI Drogues, menée par l’AFR et soutenue par la DGS et la MILDECA, visait à établir un diagnostic et des recommandations pour l’expérimentation d’une action d’outreach en ligne.https://culturedrogues.fr/a-f-r/wp-content/uploads/sites/3/2016/01/2016-AFR-Recherche-ICI-Drogues-Intervenir-sur-les-espaces-sociaux-num%C3%A9riques.pdf
report2015CRDM-IULes troubles liés à l’utilisation de substances psychoactives. Prévalence, utilisation des services et bonnes pratiquesLe présent rapport de recherche se veut un outil contribuant à l’étude de différents thèmes jugés importants pour mieux comprendre le phénomène des troubles liés à l’utilisation de substances psychoactives (TUS), et ce en complément à plusieurs synthèses de connaissance déjà effectuées au Québec sur des problématiques connexes. Particulièrement, les thèmes suivants ont été retenus afin de brosser un portrait des TUS : prévalence et méfaits qui leur sont associés, utilisation des services pour raison de TUS et identification de plusieurs « bonnes pratiques » visant à contribuer au rétablissement des personnes aux prises avec des TUS.https://eurotox.org/wp/wp-content/uploads/CA_Les-troubles-li%C3%A9s-%C3%A0-lutilisation-de-substances-psychoactives-2015.pdf
reportEspace public2014OFDT; Agnès Cadet-Taïrou; Sayon DambéléNouveaux modes de socialisation des jeunes publics adultes en espaces ouverts autour de consommations d’alcoolAfin de mieux en percevoir les enjeux en termes de besoins préventifs, la Mairie de Paris a souhaité qu’une étude soit menée autour du thème des alcoolisations en espaces ouverts des grands adolescents et des jeunes adultes. Réalisée durant l’été 2011 par le pôle TREND de l’OFDT et par l’association Charonne, par ailleurs coordination locale parisienne du réseau TREND, cette étude a donné lieu à la rencontre dans cinq lieux parisiens différents de près de 50 jeunes de 17 à 35 ans, qui ont interrogés à l’occasion d’entretiens semi-directifs sur leurs pratiques de sorties, les contextes et les caractéristiques de leurs consommations d’alcool en milieux ouverts. Ce rapport rend compte de l’hétérogénéité des populations interrogées selon les lieux de rassemblements et les statuts professionnels ainsi que de leurs motivations. Il revient sur les usages des personnes rencontrées ainsi que sur la perception des risques par les jeunes, leurs stratégies face aux dangers encourus et leur regard sur les campagnes de prévention visant les consommation d’alcool. Il met ainsi en évidence la difficulté de poser des repères qui puissent être audible par ce jeune public qui entend profiter de sa jeunesse et considère l’expérience comme le facteur essentiel à la maitrise des quantités d’alcool absorbées.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxacu3.pdf
reportEspace public2012MILDT; Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative; sports, Ministère desPrévention des conduites addictives et animation : Prise en compte de la prévention des conduites addictives dans les formations aux diplômes d’État des encadrants de l’animation. Guide méthodologique à destination des organismes de formationLe guide méthodologique « Prévention des conduites addictives et animation : la prise en compte de la prévention des conduites addictives dans les formations aux diplômes d’Etat des encadrants de l’animation » , destiné aux organismes de formation, a été élaboré sous le pilotage du ministère chargé de la jeunesse dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 coordonné par la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT).https://jeunes.gouv.fr/spip.php?article4462
reportEspace public2008Dynamo InternationalGuide international sur la méthodologie du travail de rue à travers le mondeCe guide se veut avant tout un outil pratique de formation, pouvant aider les travailleurs de rue à améliorer leur propre pratique sur le terrain. Mais il se veut aussi être un outil politique censé aider à une meilleure reconnaissance du métier et à une meilleure compréhension des situations qui sont vécues dans les rues, un peu partout dans le monde par les travailleurs de rue et par les publics qu’ils accompagnent.https://dynamointernational.org/wp-content/uploads/2021/01/guide_FR.pdf
reportHome EMS2019ISGF; Susanne Schaaf; Corina Salis Gross; Domenic Schnoz; Stephan KollerFFF – Fit für Früherkennung und Frühintervention bei problematischem alkoholkonsum von älteren MenschenL’étude «FFF» montre que le dépistage et l’intervention précoces en cas de consommation problématique d’alcool et de médicaments chez les personnes âgées sont des mesures encore peu con- nues et peu pratiquées dans le domaine de l’aide et des soins à domicile (Spitex), des EMS et des cercles de qualité de médecins de famille et de médecins d’EMS. Les expert-e-s et les responsables des soins interrogé-e-s reconnaissent que la consommation d’alcool et de médicaments par les per- sonnes âgées constitue un problème croissant. Les principaux obstacles à la mise en œuvre d’instruments et de concepts éprouvés, qui existent déjà, sont une sensibilisation insuffisante au dépistage et à l’intervention précoces, des divergences éthiques et des ressources limitées. Trois trains de mesures ont été définis pour promouvoir le dépistage et l’intervention précoces, à savoir des modules de formation à bas seuil dans le cadre de cercles de qualité de médecins à l’intention des collaborateurs/ collaboratrices du Spitex et des aides à domicile, un concept intégré de dépistage et d’intervention précoces pour les EMS ainsi qu’un module de formation continue intégré dans les programmes des institutions de formation pour les soignant-e-s et les directions d’établissements. Une procédure de mise en œuvre a été établie.https://www.isgf.uzh.ch/dam/jcr:04b23339-ff21-4bd9-94ee-acbaf43bf827/FFF-Schlussbericht_def.pdf
reportHome EMS2019FVSModèle: Plaisir, consommation de substances psychoactives et addictions dans les EMSLe modèle «Plaisir, consommation de substances psychoactives et addictions dans les EMS» propose des approches pratiques et sert de base aux institutions et au personnel des soins pour développer leurs propres solutions. Il a été développé par le Fachverband Sucht en collaboration avec Infodrog, la Gustav Benz Haus, avec la participation du GREA et d’autres spécialistes du domaine des soins aux personnes âgées ainsi qu’aux personnes dépendantes.https://www.addictions-et-vieillissement.ch/files/content/pdf-fr/pdf%2055+/fs_concept-consommations-substances-ems.pdf
reportLieux de formation2008BE-Office de l’enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil et de l’orientationTravail social en milieu scolaire – Lignes directrices pour son introduction et sa mise en oeuvreLe travail social en milieu scolaire sert de trait d’union entre l’école et le travail social et dispense sur place aide et conseil aux enfants et aux adolescents en butte à des problèmes sociaux ou personnels. Il aide par ailleurs les écoles à détecter suffisamment tôt les problématiques sociales qui menacent la réussite scolaire, et à prendre les mesures qui s’imposent. Le travail social en milieu scolaire fait partie de l’aide à l’enfance et à la jeunesse ; il établit un lien entre ses institutions, leurs dispositifs de mesures et de pro- grammes, et l’école.https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/kindergarten_volksschule/kindergarten_volksschule/schulkommissionenundgemeinden/schulsozialarbeit/leitfaden.assetref/dam/documents/ERZ/AKVB/fr/15_Schulsozialarbeit/SSA_leitfaden_f.pdf
reportLieux de formation2016AvenirSocial; SchulsozialarbeitsverbandLignes directrices du travail social en milieu scolaireEn Suisse, le travail social en milieu scolaire s’est développé de manière très hétérogène d’un canton à l’autre et les ressources allouées à ce champ professionnel varie fortement, notamment au gré des priorités politiques cantonales et communales. C’est pourquoi AvenirSocial et le SSAV ont décidé de développer ensemble des lignes directrices, valables pour toute la Suisse et servant de cadre de référence pour consolider et développer le travail social en milieu scolaire.https://avenirsocial.ch/wp-content/uploads/2018/12/Leitbild_SSA_FR.pdf
reportLieux de formation2016OFDT; Carine Mutatayi; Stanislas SpilkaRepérage des usages problématiques de cannabis au lycée – Évaluation de processus et de résultatsEn dépit de prévalence non négligeables, les usages détournés de médicaments chez les jeunes sont encore peu documentés. On manque d’informations concernant les modes d’accès aux médicaments psychotropes, les motivations des jeunes et plus globalement leurs parcours de consommation de ces substances. Afin d’apporter des éclairages sur ces pratiques, l’OFDT, en partenariat avec le Centre Émile Durkheim de l’Université de Bordeaux, a conduit une enquête sociologique interrogeant des jeunes de moins de 25 ans se livrant à un usage détourné de médicaments psychotropes. Centrée sur le point de vue des jeunes consommateurs, l’étude se propose de documenter leur représentations des médicaments, leurs motivations à en faire un usage détourné et les risques perçus. Les stratégies d’accès aux médicaments, les contextes et modalités d’usages, les dommages vécus ainsi que l’évolution des consommations sont également examinés. Globalement, il s’agit de mieux comprendre l’expérience et la dynamique des trajectoires de consommation des jeunes et d’analyser en quoi elles se différencient ou pas des autres usages de substances psychoactives.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcmwc.pdf
reportLieux de formation2016IREPS; Kervarrec, Mathilde; Boucher, Marion; Fonteneau, Rose; Chambon, CécilePour une prévention des conduites addictives: Référentiel à destination des intervenants dans et hors milieu scolaireCe guide a pour objectif d’accompagner chaque professionnel pour l’aider à construire une intervention/ un programme d’actions en suivant une démarche méthodologique et en respectant des lignes directrices en termes de contenus d’intervention.https://ireps.oxatis.com/Files/93216/16338093951228.pdf
reportLieux de formation2016Modus vivendiGuide pratique pour aider à l’implantation d’un projet de réduction des risques liés à l’usage d’alcool en milieu étudiantCe guide reprend tout d’abord une description des principes méthodologiques, des moyens nécessaires et des acteurs impliqués. Ces informations visent à faciliter la compréhension et la reproduction d’un tel projet. Ensuite, sont exposées de manière chronologique les différentes étapes de sa mise en œuvre : de l’analyse de la situation à l’évaluation fi nale du projet.http://www.modusvivendi-be.org/IMG/pdf/guide_pratique_pour_aider_a_l_implantation_d_un_projet_de_reduction_des_risques_lies_a_l_usage_d_alcool_en_milieu_etudiant.pdf
reportLieux de santé2001ANAESOrientations diagnostiques et prise en charge, au décours d’une intoxication éthylique aiguë, des patients admis aux urgences des établissements de soinsLes recommandations concernent la prise en charge alcoologique initiale des patients admis pour une intoxication éthylique aiguë dans les services d’urgences hospitalières, publics ou privés, ou dans d’autres lieux de soins de premier recours, qu’il y ait ou non admission en unité d’hospitalisation de courte durée. La prise en charge diagnostique et thérapeutique initiale de l’intoxication éthylique aiguë, qui peut être très variable en fonction de ses symptômes et de sa gravité, n’est pas envisagée.http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_272274/orientations-diagnostiques-et-prise-en-charge-au-decours-dune-intoxication-ethylique-aigue-des-patients-admis-aux-urgences-des-etablissements-de-soins
reportLieux de formation2018UNODC; WHORéponses du secteur de l’éducation à la consommation d’alcool, de tabac et de droguesLa présente brochure expose le contexte et la justification pour de meilleures réponses du secteur de l’éducation à la consommation d’alcool, de tabac et de drogues chez les enfants et les jeunes, en mettant l’accent sur l’enseignement primaire et secondaire. Elle présente des politiques et pratiques prometteuses fondées sur des données probantes, en les illustrant d’exemples concrets d’interventions empruntées à différentes régions du monde et dont la recherche scientifique a démontré l’efficacité.https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000262941
reportLieux de santé2013OFDT & FA; Obradovic, IvanaGuide pratique des principaux outils de repérage de l’usage problématique de cannabis chez les adolescentsCe guide vise à offrir une aide pratique aux professionnels de santé de première ligne confrontés aux adolescents pour repérer un éventuel usage problématique de cannabis. Il décrit les principaux questionnaires qui permettent un repérage rapide et non stigmatisant de l’usage problématique de cannabis. Il se limite à présenter les outils brefs et/ou simples d’utilisation, spécifiquement destinés au repérage d’un usage problématique de cannabis, sans évoquer les questionnaires permettant de fournir une évaluation de la situation du patient, ni les outils de diagnostic à strictement parler. Il s’agit de dresser un inventaire des instruments de détection de risques potentiellement associés à l’usage de cannabis chez les adolescents.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxiot9.pdf
reportLieux de santé2020AvenirSocial; SAGESCharte pour le travail social dans le domaine de la santéEn tant que spécialistes pour le travail entre l’individu et son environnement social, les professionnel∙le∙s du travail social dans le domaine de la santé promeuvent le processus de guérison, la participation sociale et la protection des personnes atteintes dans leur santé ou menacé∙e∙s et handicapé∙e∙s par la maladie, ainsi que de leurs proches, dans leur environnement social. Pour ce faire, elles et ils s’intéressent plus particulièrement aux aspects sociaux de la santé et s’efforcent de les influencer de manière positive. Dans cette fonction, le travail social diffère du travail administratif et de soins, car il consiste à soutenir l’ensemble du système social dans son environnement.https://avenirsocial.ch/wp-content/uploads/2020/02/RZ_Flyer_A5_Leitbild_FR.pdf
documentLieux de santé2018Ippsa; RESPADDRepérer le risque alcool et adapter son intervention (infographie)https://www.respadd.org/wp-content/uploads/2018/10/Affiche-RPIB-alcool-02.pdf
reportLieux de santé2017RESO; Malengreaux, Ségolène; Grenier, CatherineLa décision partagée en consultation de médecine généraleUne consultation médicale aboutit régulièrement à une prise de décision. Selon le modèle largement répandu de l’Evidence Based Medicine, une décision médicale se base sur des preuves rigoureuses émanant de la recherche clinique et sur l’expertise du médecin en cohérence avec les préférences et valeurs du patient. Différents modèles de décision médicale existent pour guider les médecins dans cette voie. Le modèle qui nous intéresse dans ce dossier est celui de la « décision médicale partagée ». A travers des recherches bibliographiques dans les bases de données scientifiques et grises, nous nous sommes attelés à répondre à un double objectif. Dans une première partie, nous apportons un éclairage sur ce qu’est la décision médicale partagée (les enjeux, barrières et facilitateurs). Dans une deuxième partie, nous questionnons les pratiques susceptibles d’améliorer la capacité des médecins généralistes à appliquer la décision médicale partagée.https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/PURE03-2017-Decision_partagee.pdf
reportLieux de santé2006OMSeuropeMise en œuvre de la promotion de la santé dans les hôpitaux: Manuel d’autoévaluation et formulairesSon objectif est de permettre aux gestionnaires et aux professionnels de la santé de : évaluer les activités de promotion de la santé dans les hôpitaux ; améliorer la capacité des organisations de soins de santé à améliorer les activités de promotion de la santé ; formuler des recommandations pour l’amélioration des activités de promotion de la santé dans les hôpitaux ; impliquer tous les professionnels et le patient dans l’amélioration de la qualité des soins ; améliorer la coordination des soins avec les autres prestataires de soins ; améliorer la santé et la sécurité du personnel et des patients.https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/107810/E89783.pdf?sequence=1&isAllowed=y
reportLieux de santé2014Infodrog; Loeb, Pierre; Stoll, Beat; Weil, BarbaraIntervention brève chez les patients avec une consommation à risque d’alcool: Un guide pour les médecins et autres professionnels de premier recours (2e édition)L’objectif de ce guide est d’aider les soignants à aborder le sujet très délicat de la prise en charge de patients qui présentent des problèmes liés à leur consommation d’alcool. C’est justement dans le cadre de la relation pri- vilégiée entre le médecin traitant et le patient que des outils relativement simples permettent au médecin de déceler chez un patient une consommation d’alcool à risque, de l’aborder avec lui voire de lui apporter des conseils à ce sujet.https://www.infodrog.ch/files/content/materialien_fr/intervention-breve_alcool-a-probleme.pdf
documentLieux de santé2018RESPADD; Lieu de santé sans tabac; AFIT&ARepérer la consommation de tabac et adapter son intervention (infographie)https://www.respadd.org/wp-content/uploads/2018/04/Affiche-RPIB-tabac.pdf
reportMilieu festif2019OFDT; Mutatayi, CarinePrévenir et réduire les risques et les dommages par les pairs en milieu festif électroDès 2004, le Service-en-amont, équipe de prévention du Centre Les Wads/CMSEA s’engage dans la réduction des risques et des dommages (RDRD) en milieu festif sur le territoire lorrain. En 2010, de jeunes bénévoles sont associés au dispositif afin de soutenir le travail d’un intervenant professionnel et offrir écoute, conseils préventifs et matériels de RDRD auprès de jeunes « fêtards », en particulier des « teufeurs » du milieu électro-alternatif. Le programme prend alors une dimension communautaire et de prévention par les pairs. Ce programme original a été évalué par l’OFDT en 2017, à la demande du porteur auprès la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives (CIPCA), dans le cadre d’un partenariat avec la MILDECA et Santé publique France. L’analyse met en perspective le relevé d’indicateurs de réalisation, une enquête en ligne auprès de teufeurs lorrains et la consultation de décideurs territoriaux, de professionnels de santé, de l’application de la loi, de l’événementiel musical, etc., ainsi que d’utilisateurs du dispositif (organisateurs de soirées ou usagers). Les conditions pour la mise en place d’un dispositif adéquat de mesure de l’efficacité du programme n’ont pas pu être réunies. L’évaluation s’est alors appuyée sur un dispositif d’enquêtes transversales alliant méthodes quantitatives et qualitatives. Elle conclut à la pertinence et l’utilité du dispositif tout en mettant en lumière des freins structurels, intersectoriels ou inter-institutionnels dont un manque de communication et d’articulation entre champs de la santé et de l’application de la loi. Un ensemble de recommandations sont énoncées dans les périmètres d’action du porteur du dispositif, de l’ARS, des chefs de projets « Drogues et dépendances », au plan territorial.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcmz5.pdf
reportMilieu festif2013FAIntervenir en milieu festifL’intervention en milieu festif se trouve à la croisée entre le droit à la réduction des risques, et celui de faire la fête. Ainsi, avec cette publication (8 pages), les professionnels et bénévoles trouveront les outils et concepts nécessaires pour développer des actions permettant de « Réduire les risques, pour continuer à faire la fête »!https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2013/05/Festif-Web.pdf
reportLieux de santé; Milieu professionnel2020Santé CanadaUn guide d’introduction pour réduire la stigmatisation liée à la consommation de substances au sein du système de santé canadienL’objectif de ce guide d’introduction est de mobiliser les professionnels de la santé et autres intervenants du système de santé (p. ex., les directeurs d’hôpitaux; les autorités régionales de la santé; les gouvernements) pour qu’ils prennent des mesures visant à réduire la stigmatisation liée à la consommation de substances à travers tout le système de santé, en recourant à des interventions fondées sur des données probantes. Le rapport de l’ASCP s’intéresse aux diverses formes de stigmatisation (p. ex., celles liées au racisme, à l’homophobie ou au sexisme) et à leurs intersections, de même qu’il décrit les approches de réduction de la stigmatisation à divers niveaux (c.-à-d., aux niveaux de la population générale, institutionnel, interpersonnel et individuel). Pour sa part, la présente ressource met l’accent sur la stigmatisation systémique liée à la consommation de substances et sur les pratiques prometteuses pour y réagir au sein du système de santé.https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/healthy-living/primer-reduce-substance-use-stigma-health-system/stigma-rimer-fra.pdf
reportMilieu festif2016ANPAAPrévention, fêtes et conduites à risque. L’expérience ANPAA : Guide RepèresCe guide s’adresse à tous professionnels du champ de la promotion de la santé, de l’éducation, du social, qui souhaitent développer et mettre en œuvre des actions de prévention des risques et de réduction des dommages liées aux conduites addictives, en contexte festif. Il a pour objectifs de favoriser une réflexion commune autour de ce type d’actions, de présenter des repères pour agir fondés sur la diversité et la valorisation des expériences menées, de retenir des éléments clés pour la mise en place d’interventions permettant de prévenir les risques et réduire les dommages en contexte festif, et plus globalement de renforcer la cohérence d’interventions ANPAA. L’ANPAA propose de mettre à votre disposition son savoir-faire, ses compétences et son expérience, dans le but de généraliser ce types d’action sur des communes, qu’elles soient étudiantes ou non, en milieu urbain ou en milieu rural, en direction d’établissements de nuit ou d’organisateurs de soirées, qui souhaitent mettre en place des actions de prévention des risques et de réduction des dommages ayant un impact en matière de santé et de tranquillité publiques. Pour l’ANPAA ces interventions relèvent d’enjeux forts autour de l’accompagnement des pratiques de prévention des risques et de réduction des dommages des équipes et de la valorisation d’actions innovantes. Il s’agit également de valoriser les expériences, compétences, savoir-faire, et expertises des professionnels de notre association. Ce guide est un document pédagogique. Il aborde les questions de la fête et ses fonctions sociales, il présente la diversité des actions ANPAA de prévention des risques et de réduction des dommages, il traite des principes d’action et de la démarche d’intervention ANPAA, il propose des outils et apporte des conseils pratiques et des recommandationshttps://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Guide-reperes-Prevention-fetes-et-conduites-a-risque.pdf
reportMilieu professionnel2018AIDQGrille d’observation de signes objectifs de facultés affaiblies ou de dépendance chez les travailleursLa grille que nous proposons poursuit donc l’objectif de favoriser le repérage préventif de travailleurs à risque en raison d’une consommation ponctuelle ou chronique de substances psychotropes comme l’alcool, le cannabis, d’autres drogues ou des médicaments de manière à veiller, de façon bienveillante, au bien-être, à la santé, à la sécurité et à l’efficacité des acteurs du milieu de travail.https://aidq.org/wp-content/uploads/2018/08/GrilleObservation_Cannabis-ARemplir-FINAL.pdf
reportMilieu professionnel2018AIDQGuide d’accompagnement de la grille d’observation de signes objectifs de facultés affaiblies ou de dépendance chez les travailleursLa grille que nous proposons poursuit donc l’objectif de favoriser le repérage préventif de travailleurs à risque en raison d’une consommation ponctuelle ou chronique de substances psychotropes comme l’alcool, le cannabis, d’autres drogues ou des médicaments de manière à veiller, de façon bienveillante, au bien-être, à la santé, à la sécurité et à l’efficacité des acteurs du milieu de travail.https://aidq.org/wp-content/uploads/2018/08/Guide_utilisation_web.pdf
reportMilieu professionnel2017Wilhelm, ChristianSynthèse des travaux du groupe de travail romand : Intervention précoce (IP) et formation/insertion professionnellehttps://www.radix.ch/media/ifeorylo/synth%C3%A8se-des-travaux-du-groupe-de-travail-romand.pdf
reportMilieu professionnel1993OMSPromotion de la santé sur les lieux de travail: abus de l’alcool et des drogues: rapport d’un comité OMS d’expertsCe rapport esquisse une série d’initiatives en faveur de la santé qui peuvent être prises sur le lieu de travail pour combattre les problèmes liés à l’alcool et à la drogue. Se voulant un guide à la fois théorique et pratique, le rapport s’appuie sur de nombreux exemples de programmes et de stratégies pour montrer comment l’action en faveur de la santé sur le lieu de travail peut permettre de réduire l’absentéisme, la morbidité professionnelle, l’inefficacité au travail et les problèmes de sécurité qui sont si souvent liés à la toxicomanie et à l’alcoolisme.https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/36926/9242208337-fre.pdf
reportPrisons Foyers2020AIDSLAWLe genre est à prendre en compte : les femmes, les personnes de genres divers et l’accès à la réduction des méfaits au CanadaCe rapport met en lumière l’état des services de réduction des risques au Canada dans le contexte du genre et examine les impacts sur les femmes et les personnes de genre divers qui ont été largement ignorés jusqu’à presenthttp://www.hivlegalnetwork.ca/site/download/18718/
reportPrisons Foyers2002IUMSP; Ernst M-L, Spencer BPrévention de la toxicomanie auprès des jeunes : le rôle de la police, des tribunaux et des juges des mineurshttps://serval.unil.ch/resource/serval:BIB_D05610D5DA19.P001/REF
reportMilieu professionnel2014AvenirSocialLignes directrices Service social d’entrepriseQu’il soit interne ou externe, le service social d’entreprise est un domaine spécialisé du travail social. Il se base sur les objectifs et les principes généraux du travail social. Le service social d’entreprise fournit un soutien aux employé-e-s d’une entreprise lors de la recherche de solutions à divers problèmes, liés à leur vie professionnelle ou extraprofessionnelle. Le service social d’entreprise s’inscrit dans l’engagement social de l’entreprise. Il contribue au respect de l’obligation d’assistance prévue par la loi suisse sur le travail.https://avenirsocial.ch/wp-content/uploads/2018/12/AS_FR_BSA_def_22-1-14_1.pdf
reportMilieu professionnel2011INPESMédecins du travail / médecins généralistes : regards croisésL’Inpes et l’Institut national de recherche et de sécurité et la Société de médecine du travail de l’Ouest de l’Île-de-France publient conjointement un livre qui rend compte de l’activité des médecins du travail et des médecins généralistes autour des problématiques de santé au travail, de l’impact des facteurs de risques professionnels sur la santé de leurs patients, des enjeux et des difficultés qu’ils rencontrent et des coopérations entre ces deux disciplines de la médecine. Deux enquêtes indépendantes et complémentaires réalisées en 2009 sont rapportées. La première, réalisée et financée par l’Inpes, l’INRS et la SMTOIF, porte sur l’implication des médecins du travail dans le champ de la santé publique, et plus particulièrement des pratiques addictives : quel(s) rôle(s) pour les médecins du travail dans la prévention de ces pratiques en milieu professionnel ? Comment sont-ils sollicités pour mettre en oeoeuvre des actions collectives de prévention ? Quelles sont leurs opinions sur les tests de dépistage ? La seconde, réalisée et financée par l’Inpes, analyse les opinions et pratiques des médecins généralistes en santé au travail : comment conçoivent-ils leur rôle ? Quelles pathologies liées au travail rencontrent-ils ? Quelles occasions ont-ils de solliciter les médecins du travail ? Pour finir, un volet commun aux deux enquêtes interroge les perceptions croisées des médecins généralistes et des médecins du travail sur leurs relations de coopération.https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/279186/2724004
reportPrisons Foyers2018ASSMExercice de la médecine auprès de personnes détenues (annexes révisées): Directives médico-éthiques de l’ASSML’intervention de médecins lors de mesures de contrainte policières appliquées notamment à des personnes refoulées hors du pays suscite de nombreuses inter- rogations dans l’opinion publique. Pour répondre aux attentes des différents mi- lieux concernés, l’ASSM a élaboré des directives pour les médecins susceptibles d’être sollicités dans un contexte aussi sensible et indubitablement à risque de dérapages éthiques. Plus généralement, la réflexion a été élargie aux interventions médicales auprès de toute personne détenue par la police ou incarcérée dans un établissement pénitentiaire.https://www.samw.ch/dam/jcr:0957bb1b-dd74-4f3d-86d1-d5b452f8f611/directives_assm_personnes_detenues.pdf
reportPrisons Foyers2018GREA; Ruiz, Oscar; Ritter, Catherine; Bach, Romain; Savary, Jean-FélixÉtat des lieux et recommandations concernant la problématique des addictions pour les personnes sous main de justice en Suisse latine. A l’attention de la Fondation latine « Projets pilotes addictions » (FL2PA)L’objectif principal du présent rapport consiste à offrir à la FL2PA une vision globale de la situation actuelle en Suisse latine concernant la thématique des addictions auprès des personnes sous main de justice afin de pouvoir orienter ses futures actions. Pour ce faire, une étude de la littérature et une analyse des dispositifs existants ont été faites, sur la base des informations transmises par les personnes désignées par le Conseil de fondation. Une analyse des constats et des besoins du terrain a ensuite été élaborée. Pour y parvenir, vingt-cinq entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès de « personnes-ressources » représentant tous les cantons latins et les différents domaines d’action (santé, social, sécurité, justice, personnes sous main de justice, etc.). Des propositions de recommandations ont ensuite été élaborées sur la base de ces constats et besoins. Les acteurs consultés et le Conseil de fondation ont été réunis afin d’adapter et modifier ces propositions (focus group).https://www.grea.ch/sites/default/files/rapport_pour_fl2pa.16.02.18.pdf
reportPrisons Foyers2020Al Kurdi, ChristopheFumée en milieu carcéral : Revue narrative de la littérature sur le tabac en prison, son interdiction et l’utilisation de la cigarette électronique (V 2)Cette revue narrative à l’attention du réseau professionnel et des autorités politiques s’articule autour de trois thématiques : 1. Le tabac en prison (prévalence du tabagisme et usage social du tabac); 2. Les prisons sans fumée (pays concernés, effets de l’interdiction, problèmes engendrés, facteurs de réussites); 3. La vape (comme moyen de réduction des risques). Elle est complétée par le survol de cinq projets suisses et se conclut sur quelques recommandations.https://www.grea.ch/publications/revue-de-la-litterature-sur-la-fumee-en-prison
reportPrisons Foyers2014FAAddictions : la continuité des soins des personnes détenuesCe document souhaite contribuer à mieux préciser les logiques d’intervention des différents acteurs du milieu carcéral et leur cadre réglementaire. Il propose d’aller plus loin, en précisant des modalités d’articulation entre ces différents partenaires, en permettant aux professionnels d’interroger leurs pratiques; en somme, de soins.https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2014/10/Guide-detenusFederationAddictionAPSEP.pdf
reportPrisons Foyers2016ANPAACSAPA « référent carcéral » – partage de pratiques professionnelles et repères pour agir : Guide RepèresCe guide s’appuie sur l’expérience ANPAA des 43 CSAPA référents carcéraux qu’elle gère au sein de 57 établissements pénitentiaires. Les multiples acteurs gravitant en milieu carcéral autour de l’accompagnement et du soin des addictions et du suivi des peines en lien avec la consommation d’un produit psychoactif, ne peuvent travailler isolément s’ils veulent parvenir aux objectifs qui leurs sont fixés par les textes réglementaires : repérage des addictions, diagnostic, projet de soins, préparation à la sortie. Dans ces instructions, un mot revient souvent : la coordination. Mais les professionnels le savent bien ; la coordination, les partenariats ne s’imposent pas ; ils se construisent. Le CSAPA référent carcéral de par son approche médico-sociale a toutes les cartes en main pour parvenir à se placer comme une interface idéale entre le soin, le social, le suivi des peines et la réinsertion. Différents textes, relayés par des financements dédiés ont présidé à la mise en place de ce dispositif récent. C’est dans le but d’apporter un éclairage complémentaire à l’aspect réglementaire que ce document a été initié par la Direction Nationale des Activités de l’ANPAA Il s’appuie sur des entretiens individuels menés avec des professionnels de terrain, confrontés à des situations extrêmement variées, notamment s’agissant de la nature et de la taille des établissements pénitentiaires dans lesquelles ils interviennent. Compte tenu de ces contextes hétérogènes, ce guide n’a pas pour vocation à imposer telle ou telle pratique. Cependant, certains traits communs ont pu être identifiés, donnant lieu à des points de repères. D’autres points trop liés au contexte local pour prétendre à une généralisation sont relatés car ils illustrent assez bien, au même titre que les témoignages, l’esprit qui a été impulsé à l’origine de cette mesure. Guide réalisé par des professionnels intervenant dans le cadre de la mission de « CSAPA référent carcéral » au sein de 22 établissements pénitentiaires, et coordonné par Franck Lecas, chargé de mission Etablissements de soins. à la direction nationale des activités.https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Guide-reperes-CSAPA-referent-carceral.pdf
reportPrisons Foyers2019OFDT; Caroline Protais; Marie Jauffret-RoustideCirculation et échanges de substances psychoactives en milieu carcéralL’étude Circé (Circulation, consommation et échanges de substances psychoactives en milieu carcéral) conduite entre 2016 et 2018 se propose d’éclairer la question du marché des drogues en prison. Au total, près de 70 entretiens qualitatifs avec différents acteurs du monde pénitentiaire : détenus et ex-détenus (hommes, femmes, mineurs), professionnels pénitentiaires et personnel soignant ont été réalisés. Cette recherche, réalisée dans le cadre de l’appel à projet lancé par la Direction de l’Administration pénitentiaire au titre du fonds de concours « stupéfiants » géré par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), dresse un état des lieux des substances psychoactives (stupéfiants, médicaments détournés de leur usage et alcool) présentes en détention. Les auteures du rapport, Caroline Protais et Marie Jauffret-Roustide, étudient la manière dont ces substances sont introduites, mais aussi, l’organisation du marché, les relations sociales qui le sous-tendent et qu’il génère, ainsi que les réponses apportées par l’administration pénitentiaire et les unités sanitaires. Plusieurs préconisations, destinées à prévenir les risques psycho-sociaux liés à l’instauration d’un marché des drogues en détention, sont égalementfaites au terme de ce rapport.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcpz4.pdf
reportPrisons Foyers2020FALes soins obligés en addictologieCe document se destine aussi bien aux professionnels de l’addictologie qu’à ceux du secteur judiciaire (magistrats, services pénitentiaires d’insertion et de probation, associations socio-judiciaires…). Son objectif est d’encourager une meilleure coopération entre les professionnels de ces deux secteurs concernant les publics en soins obligés.https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2020/09/GP_sante%CC%81_justice_WEB-compresse.pdf
reportPrisons Foyers2011AIDSLAW; Allard, Patricia; Lyons, Tara; Elliott, RichardJugement déficient: évaluation de l’opportunité des tribunaux de traitement de la toxicomanie, en réponse à l’usage de drogue au CanadaLe présent rapport vise à effectuer un examen critique des tribunaux de traitement de la toxicomanie (TTT) canadiens à l’aide des données disponibles, ce qui inclut des documents d’évaluation du processus et des résultats de TTT, des éléments de documentation parallèle et des travaux de recherche universitaire. Notre évaluation met à profit, par ailleurs, des entrevues avec un certain nombre d’informateurs clés qui ont diverses interactions avec des TTT.http://www.hivlegalnetwork.ca/site/download/12650/
reportPrisons Foyers2014INPES; Chemlal, Kadoudja; Echard, Pascale; Deutsch, PaulePromotion de la santé en milieu pénitentiaire: réferentiel d’interventionLes personnes détenues présentent des facteurs de vulnérabilité économique et sociale et des difficultés d’accès aux soins et à la prévention qui rendent nécessaire la prise en compte de besoins de santé spécifiques. Conscients de cette réalité, les acteurs de terrain ont engagé des actions de prévention et d’éducation à la santé dans les établissements pénitentiaires. Ce référentiel d’intervention, qui s’inscrit dans le cadre du plan « Politique de santé des personnes sous main de justice » du ministère chargé de la santé leur est destiné. Il s’utilise comme un outil : 1) d’information sur le cadre juridique et institutionnel de la prise en charge des personnes détenues ; 2) de réflexion sur les concepts de promotion de la santé et leur déclinaison dans des lieux de privation de liberté ; 3) de méthodologie pour la mise en oeuvre d’actions ou de programmes de promotion de la santé ; 4) d’aide aux actions de terrain à partir d’illustrations concrètes. Il s’adresse à tous ceux qui souhaitent développer leurs actions dans une approche globale de promotion de la santé (professionnels de santé et de l’administration pénitentiaire, intervenants en détention, associations…). [Résumé d’éditeur]https://www.santepubliquefrance.fr/a-propos/services/service-sanitaire/promouvoir-la-sante-en-milieu-penitentiaire.-referentiel-d-intervention
reportpour autorités locales2019MILDECA; AMFLe Maire face aux conduites addictives : un nouveau guide pratique pour accompagner les élusQuelles sont les responsabilités du maire en matière de consommation d’alcool sur le lieu de travail ou dans le cadre d’un événement organisé sur la commune ? Comment mettre en place une politique de prévention à l’échelle de la commune ? Comment former les agents municipaux aux addictions ? Que faire en cas de présence de drogue dans un établissement scolaire ?https://www.drogues.gouv.fr/sites/drogues.gouv.fr/files/atoms/files/guide-des-maires_2019-11_final.pdf
reportpour autorités locales2016RADIX; Neuenschwander, Martin; Wilhelm, ChristianIntervention précoce dans les écoles et les communes: l’essentielVous tenez entre les mains une brochure qui permet de brièvement comprendre ce qu’est l’Intervention précoce (IP) dans les écoles et les communes. Ce document contient les défi nitions et les aspects les plus importants, des modèles simples, des repères et le fruit d’expériences vécues.https://www.radix.ch/media/gx0lqmmc/intervention-precoce-ecole-2016.pdf
reportpour autorités locales2017EFUSAlcool, ville et vie nocturne: Pour une stratégie locale et transversaleSOMMAIRE:: Introduction A) La ville de nuit B) L’alcoolisation excessive au coeur de la gestion de la vie nocturne C) Pour une approche équilibrée entre sécurité et santé D) Le projet Alcool, ville et vie nocturne Chapitre I – Prévenir et gérer l’alcoolisation excessive dans les villes la nuit A) Prévenir les consommations excessives et favoriser des comportements responsables B) Prévenir et réduire les risques et les nuisances C) Réguler l’environnement et le cadre de vie Chapitre II – Concevoir et mettre en place une stratégie globale et transversale A) Établir un diagnostic B) Déterminer des objectifs et un plan d’action C) Définir la gouvernance D) S’appuyer sur le partenariat et favoriser les collaborations intersectorielles E) Communiquer F) Évaluer Conclusion Annexeshttps://www.drogues.gouv.fr/sites/drogues.gouv.fr/files/atoms/files/cipca_efus_vie_nocturne.pdf
reportpour décideurs politiques2016GCDPPour une véritable dépénalisation des drogues : Étape nécessaire de la réforme des politiques publiquesS’appuyant sur les modèles actuels de dépénalisation partielle qui ont permis d’obtenir des politiques plus efficaces en matière de drogue et des résultats positifs, en mettant davantage l’accent sur la justice, la dignité et les droits de l’homme, ce rapport préconise de mettre fin à toutes les sanctions – tant civiles que pénales – à l’encontre des personnes qui consomment des drogues. Détaillant les conséquences destructrices et néfastes des politiques punitives en matière de drogue et la nécessité de les reconsidérer, le rapport appelle à la mise en œuvre de solutions de rechange aux sanctions pour tous les acteurs non violents de bas niveau du commerce de la drogue, et à considérer la régulation du marché comme la prochaine étape logique.http://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2016/11/GCDP-Report-2016_FR.pdf
reportpour décideurs politiques2015GCDPLes effets négatifs du contrôle des drogues sur la santé publique : La crise mondiale des souffrances inutilesQuatre-vingt-douze pour cent de l’offre mondiale de morphine est consommée par seulement 17 % de la population mondiale, la consommation étant principalement concentrée dans le nord du monde et 75 % de la population mondiale n’ayant accès à aucun médicament analgésique. Les raisons de cette situation n’ont pas grand-chose à voir avec les questions de coût ou de rareté de l’approvisionnement, mais plutôt avec la position prohibitionniste et répressive que le monde a adoptée à l’égard des drogues. Ce rapport de la Commission mondiale explore la crise actuelle liée au manque d’accès aux médicaments contrôlés et fait des recommandations politiques concrètes aux États membres et aux agences des Nations unies sur les moyens d’améliorer ces conditions. Ce rapport est disponible en anglais, espagnol, russe, français et arabe.http://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2016/05/GCODP_EMReport_F2_DEF_ONLINEfile.pdf
reportpour décideurs politiques2017ANPAA; Rigaud, Alain; Basset, Bernard; Lecas, Franck; Craplet, Michel; Simon, NicolasRisque alcool : quelle politique mener ?Les risques et les dommages liés à la consommation d’alcool sont de mieux en mieux connus grâce aux récents travaux scientifiques qui permettent de traiter les données de santé sur une plus grande échelle. Ces dommages considérables, individuellement et collectivement, doivent conduire les autorités sanitaires à une réponse cohérente, sereine mais résoluehttp://mediatheque.lecrips.net/doc_num.php?explnum_id=50563
reportpour décideurs politiques2013GCDPL’impact négatif de la guerre contre la drogue sur la santé publique : l’épidémie cachée d’hépatite CLa “guerre contre la drogue” mondiale alimente la pandémie de VIH/sida chez les consommateurs de drogues, bien que des recherches aient montré que la répression oblige les usagers à s’éloigner des services de santé publique et à se réfugier dans des environnements cachés où le risque de contamination par le VIH est nettement plus élevé. Une évaluation des impacts a conclu que de nombreuses nations et organisations internationales chargées de réduire le problème de la drogue ont en fait contribué à une détérioration de la santé et de la sécurité des communautés. Le temps est venu de prendre des initiatives.http://www.globalcommissionondrugs.org/hepatitis/
reportpour décideurs politiques2012GCDPLa guerre aux drogues face au VIH/sida: Comment la criminalisation de l’usage de drogues aggrave la pandémie mondialeLa «guerre contre la drogue» mondiale est à l’origine de la pandémie du VIH / sida parmi les personnes qui consomment des drogues, bien que des recherches aient montré que les forces de l’ordre répressives éloignent les utilisateurs des services de santé publique et les poussent à se réfugier dans des environnements cachés où le risque de VIH augmente considérablement. Une évaluation des impacts a conclu que de nombreux pays et organisations internationales chargés de réduire le problème de la drogue ont en fait contribué à une détérioration de la santé et de la sécurité des communautés. Le temps du leadership est venu.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2012/03/GCDP_HIV-AIDS_2012_FR.pdf
reportpour décideurs politiques2012IDPCGuide sur les politiques des drogues (Version 2)Le Guide sur les politiques des drogues (le Guide) du Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC) rassemble les données mondiales et les exemples de bonnes pratiques, afin de proposer des recommandations sur l’examen, la conception et la mise en œuvre des politiques des drogues. Le Guide est destiné aux responsables politiques nationaux et aux organisations de la société civile qui sont impliqués dans le développement et la révision des stratégies relatives à la drogue, au niveau national ou local.http://fileserver.idpc.net/library/IDPC-Drug-Policy-Guide-2nd-Edition_French.pdf
reportpour décideurs politiques2014GCDPPrendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de droguesLe rapport 2014 de la Commission a ouvert la voie en faisant avancer et en mondialisant le débat sur les mesures de lutte contre la drogue et ses alternatives. Anticipant la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies consacrée à la drogue (UNGASS) de 2016, le rapport propose des pistes claires aux États membres. Les cinq recommandations pour des politiques antidrogue plus efficaces sont les suivantes : donner la priorité à la santé et à la sécurité des communautés ; assurer un accès équitable aux médicaments contrôlés ; mettre fin à la criminalisation des personnes qui consomment ou possèdent des drogues ; promouvoir des alternatives à l’incarcération pour les participants de bas niveau sur les marchés de drogues illicites, y compris les cultivateurs ; et encourager les innovations politiques telles que les marchés légalement réglementés, en commençant par, mais sans s’y limiter, le cannabis, la feuille de coca et certaines autres substances psychoactives. Jamais autant d’anciens dirigeants mondiaux ne s’étaient prononcés en faveur d’une réglementation légale des drogues actuellement illicites.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2016/03/GCDP_2014_taking-control_FR.pdf
reportpour décideurs politiques2011GCDPLa guerre aux droguesLa guerre mondiale contre la drogue a échoué, avec des conséquences dévastatrices pour les individus et les sociétés du monde entier. Cinquante ans après le lancement de la Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants et 40 ans après que le président Nixon a lancé la guerre contre la drogue du gouvernement américain, il est urgent de procéder à des réformes fondamentales des politiques nationales et mondiales de lutte contre la drogue. Dans ce rapport fondamental, la Commission mondiale sur la politique des drogues appelle les dirigeants mondiaux à se joindre à une discussion ouverte sur la réforme de la politique des drogues.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2020/06/PP2019_FR_150620_web.pdf
reportpour décideurs politiques2019GCDPLa classification des substances psychoactives: Lorsque la science n’est pas écoutéeDans ce rapport, la Commission mondiale sur la politique des drogues explique comment la classification historique biaisée des substances psychoactives a contribué au “problème mondial de la drogue”. Il s’agit du tout premier rapport exhaustif à fournir une lecture politique de l’évaluation et de la classification actuelles, ou «ordonnancement» des médicaments en fonction de leurs méfaitshttp://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2019/06/2019Report_FR_web.pdf
reportpour décideurs politiques2017GCDPLa perception du problème mondial des drogues : Vaincre les préjugés vis-à-vis de personnes qui consomment des droguesLes réformes de la politique en matière de drogue ont été difficiles à concevoir, à légiférer ou à mettre en œuvre parce que les politiques et les réponses actuelles sont souvent basées sur des perceptions et des croyances passionnées, et ce qui devrait être des discussions factuelles menant à des politiques efficaces est souvent traité comme des débats moraux. Le présent rapport vise à analyser les perceptions et les craintes les plus courantes, à les confronter aux données disponibles sur les drogues et les personnes qui les consomment, et à fournir des recommandations sur les changements qui doivent être mis en œuvre pour soutenir les réformes en vue de politiques antidrogue plus efficaces.http://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2018/04/GCDP-Report-2017_Perceptions-FRENCH.pdf
reportpour décideurs politiques2013IDPC; Kensy, Julia; Stengel, Camille; Nougier, Marie; Birgin, RuthLes politiques des drogues et les femmes: Confronter les conséquences négatives des politiques de contrôle des droguesCe rapport de synthèse a pour but de mettre en évidence les effets des politiques en matière de drogues sur les femmes en tant que productrices, fournisseuses et consommatrices de drogues afin d’informer et de guider les responsables politiques quant aux pratiques qui devraient être évitées, et de mettre en évidence les politiques qui répondent efficacement et intègrent les besoins des femmes.http://fileserver.idpc.net/library/Drug-policy-women-Addressing-consequences-of-control_FRE.pdf
reportpour décideurs politiques2020GCDPL’application des lois sur les drogues: Viser les responsables du crime organiséDans ce rapport, la Commission mondiale sur la politique en matière de drogues décrit comment l’actuel régime international de contrôle des drogues fonctionne au profit de la criminalité transnationale organisée. Il met en évidence comment des années de politiques répressives visant les délinquants non violents en matière de drogue ont abouti à des incarcérations de masse et produit d’innombrables effets néfastes sur la santé publique, l’état de droit et la cohésion sociale, tout en renforçant les élites criminelles.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2020/06/2020report_FR_web_110620.pdf
reportpour décideurs politiques2018EMCDDAUsage médical du cannabis et des cannabinoïdes: Questions et réponses à l’intention des décideurs politiquesCe rapport examine les données scientifiques et les cas pratiques de mise à disposition du cannabis ou de médicaments à base de cannabis à des fins thérapeutiques. Ce sujet suscite un intérêt croissant, non seulement parce qu’un certain nombre de pays européens sont en train d’élaborer des politiques dans ce domaine, mais aussi parce que le cadre international pourrait changer à la suite de la récente étude du comité d’experts de la pharmacodépendance de l’OMS portant sur le cannabis.https://op.europa.eu/fr/publication-detail/-/publication/9774146d-f9d4-11e8-a96d-01aa75ed71a1
reportpour décideurs politiques2018EMCDDACannabis au volant : Foire aux questions pour l’élaboration de politiquesAvec l’usage de cannabis et les politiques le concernant en constante évolution dans le monde entier, la drogue au volant est devenue un enjeu politique de taille. Le présent document s’adresse aux responsables de l’élaboration de politiques sur le cannabis et résume brièvement nos connaissances sur la conduite automobile et les plus récents développements en la matière.https://op.europa.eu/fr/publication-detail/-/publication/27624783-5e35-11e8-ab9c-01aa75ed71a1
reportpour parents2020Jeunesse sans drogue CanadaParlons opioïdes et fentanyl: un guide destiné aux parents pour comprendre la consommation d’opioïdes chez les jeunesSi votre enfant se livre à une consommation problématique d’opioïdes, ce guide vous propose plusieurs mesures à prendre afin de le protéger.https://www.drugfreekidscanada.org/wp-content/uploads/2020/01/DFK_Opioids_Booklet_FINAL_FR.pdf
reportpour parents2016INPESCannabis : les risques expliqués aux parentsCette brochure destinée aux parents a pour objectif d’apporter les informations concrètes qui leur permettront de connaître les risques démontrés de la consommation de cannabis et de leur donner des clés pour un dialogue avec leur enfant. Elle a aussi pour rôle de les guider dans l’aide à lui apporter s’ils sentent qu’il a commencé à « déraper ».https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/121803/file/154265_1703.pdf
reportpour parents2018MSSSParlez-vous cannabis? Quelques informations et pistes de discussion pour permettre aux parents d’aborder le sujet du cannabis et des autres drogues avec leur jeuneLe feuillet information Parlez-vous cannabis? s’adresse aux parents d’adolescents. Vous y trouverez des informations sur le cannabis, les statistiques, la légalisation et les ressources d’aide disponibles. Des pistes de discussion sont proposées ainsi qu’une réflexion sur notre influence en tant que parents au plan de la consommation d’alcool ou de drogues. Les indices d’une consommation problématique sont également présentéshttps://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2018/18-236-06F.pdf
reportpour parents2020Infor-Drogues; Boucher, A.Les enfants, les drogues, et les pourquoi ?Le premier objectif de cette brochure est de donner des clés aux parents qui désirent expliquer simplement pourquoi les produits-drogue (légaux et illégaux) existent et sont utilisés. Le second objectif tente de tracer des pistes pour aider et accompagner dans des situations d’usage de produits-drogues légaux ou illégaux.https://infordrogues.be/pdf/brochure-enfants-drogues-pourquoi-2020.pdf
reportpour pros de l’éducation; pour pros de santé2014INPES; MILDECADrogues et conduites addictivesDestiné en première intention aux professionnels de la santé, du social et de l’éducation, auxquels il apporte toutes les connaissances utiles à leurs missions (notamment celle d’orienter vers les dispositifs d’accompagnement et de soin adaptés), ce livre s’efforce d’aborder les consommations de produits psychoactifs sans préjugés ni idéologie.https://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/docs/spf___internet_recherche/2312/PLE/1573__PDF.txt
reportpour pros de santé1997OMSeurope; Anderson, PeterAlcool et soins de santé primairesLe présent ouvrage contribue à répondre à la question de savoir comment les soins primaires peuvent prévenir et prendre en charge les dommages causés par l’alcool. Plusieurs chapitres examinent des stratégies et des approches pouvant être adoptées par les dispensateurs de soins primaires dans leur activité quotidienne auprès des individus et des familleshttps://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/107361/euro_series_64F.pdf
reportpour pros de santé2008PHEPA; INCa (traduction)Alcool et médecine générale : Recommandations cliniques pour le repérage précoce et les interventions brèves.Ce document a été élaboré par Peter Anderson pour le compte et dans le cadre du projet Primary Health Care European Project on Alcohol (PHEPA), co-financé par la Commission européenne et le département de la Santé du gouvernement catalan (Espagne). Des représentants de dix-sept états membres de l’Union européenne y participent. Il a été traduit en français par l’Institut national du cancer (INCa) en collaboration avec le bureau des pratiques addictives de la Direction générale de la santé (ministère de la Santé et des Solidarités), l’Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie (Anpaa), la Fédération des acteurs de l’alcoologie et de l’addictologie (F3A) et la Société française d’alcoologie (SFA).https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/215501/2442663
reportpour personnes concernées2007INPES; MILDTDrogues & dépendance. Le livre d’informationCet ouvrage regroupe : 1) des informations précises et scientifiquement validées sur toutes les drogues, le tabac, l’alcool, les médicaments psychoactifs et les produits dopants ; 2) les grandes tendances statistiques de consommation, produit par produit ; 3) les sanctions prévues par la loi ; 4) les lignes téléphoniques d’écoute et de conseil, ainsi que les adresses utiles ; 5) une sélection bibliographique.https://psychaanalyse.com/pdf/drogue_et_dependance_livre_d_information.pdf
reportpour personnes concernées2011Éduc’alcoolAlcool et santé mentaleCette publication veut faire connaître les relations entre la maladie mentale et la consommation problématique d’alcool. Elle présente des études populationnelles qui traitent de problèmes de santé mentale, ainsi que de problèmes d’alcool chez les adultes souffrant de troubles mentaux.https://educalcool.qc.ca/wp-content/uploads/2019/09/Alcool_et_Sante_9_FINAL_VF.pdf
reportpour personnes concernées2019CCDUSAlcool : connaître ses limites : guide pratique d’évaluation de sa consommation d’alcoolFournit des conseils et de l’encadrement aux personnes qui envisagent d’abaisser le niveau de risque de leur consommation d’alcool. Cette ressource d’aide personnelle peut être utilisée seule ou avec l’aide d’un professionnel de la santé.https://ccsa.ca/sites/default/files/2019-08/CCSA-Knowing-Your-Limits-with-Alcohol-Guide-2019-fr_0.pdf
reportpour personnes concernées2010CAMH; Herie, Marilyn; Godden, Tim; Shenfeld, Joanne; Kelly, ColleenLa toxicomanie: Guide d’informationLe présent guide s’adresse aux personnes qui ont des problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues, à leur famille et à toute autre personne qui veut comprendre la toxicomanie, sa prise en charge et les méthodes de traitement. Il ne remplace pas les soins dispensés par un médecin ou un professionnel du traitement de la toxicomanie, mais peut être utilisé pour formuler des questions et amorcer une discussion.https://www.camh.ca/-/media/files/guides-and-publications-french/addiction-guide-fr.pdf
reportpour parents2008CAMH; O’Grady, Caroline P; Skinner, W. J. WayneGuide à l’intention des familles sur les troubles concomitantsLe présent ouvrage a été conçu pour que les familles puissent s’en servir sans l’aide d’autrui. On y trouvera : • des documents d’information et du matériel didactique ; • des citations de familles ; • des renseignements sur les ressources disponibles et les personnes à contacter ; • des listes de conseils ; • des descriptions d’activités.https://www.camh.ca/-/media/files/guides-and-publications-french/fam-guide-cd-fr.pdf
reportpour parents; pour personnes concernées2007MSSSLa drogue… si on s’en parlait?La présente brochure s’adresse aux parents. Elle décrit comment la consommation d’alcool et d’autres drogues intervient dans le développement social et affectif de l’adolescent, et comment l’influence des parents peut être déterminante pour amener celui-ci à grandir et à faire des choix responsables.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2007/07-831-01F.pdf
reportpour personnes concernées2015CAMH; Skinner, W. J. Wayne; Bibliothèque numérique canadienne (Firme)Les troubles concomitants de toxicomanie et de santé mentale: guide d’informationLe présent guide s’adresse aux personnes qui ont des problèmes liés à la consommation d’alcool ou de drogues, à leur famille et à toute autre personne qui veut comprendre la toxicomanie, sa prise en charge et les méthodes de traitement. Il ne remplace pas les soins dispensés par un médecin ou un professionnel du traitement de la toxicomanie, mais peut être utilisé pour formuler des questions et amorcer une discussion.https://www.camh.ca/-/media/files/guides-and-publications-french/concurrent-disorders-guide-fr.pdf
reportpour personnes concernées2014INPES; MILDTGuide d’aide à l’arrêt du cannabis (réédition)Ce guide a pour objectif d’aider les personnes qui envisagent d’arrêter de consommer du cannabis en les accompagnant de manière pratique au long des différentes étapes du processus d’arrêt. Il comporte un questionnaire d’auto-évaluation de sa consommation, un espace pour noter ses raisons de fumer, ses raisons d’arrêter et les différentes méthodes et stratégies de sevrage.https://www.drogues-info-service.fr/content/download/296146/4339828/version/1/file/guide+daide+a+larret+du+cannabis+INPES.pdf
webpagepour personnes concernéesModus VivendiBrochures de réduction des risquesModus Vivendi met en œuvre, au bénéfice des usagers de drogues et avec leur participation, toute action et toute réflexion qui visent la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues (SIDA, hépatites, MST, overdose, bad trip, isolement social, etc).http://www.modusvivendi-be.org/spip.php?article55
webpagepour personnes concernées; SuisseLigue pulmonaire bernoise; Ligue suisse contre le cancer; Promotion santé ValaisStop SmokingStopsmoking.ch est un programme commun mené par la Ligue pulmonaire bernoise, la Ligue suisse contre le cancer et Promotion santé Valais. Il contient les offres pour l’arrêt du tabagisme destinées directement à la population adulte. Le programme est soutenu financièrement par le Fonds de prévention du tabagismehttps://www.stopsmoking.ch/fr/
webpagepour personnes concernées; SuisseInstitut de Santé GlobaleStop-alcool.chCe site vous accompagne et vous informe sur les risques et les prises en charge possibles. Il vous propose une aide et des conseils personnalisés, ainsi que la possibilité de dialoguer.https://www.stop-alcool.ch/fr/
webpagepour personnes concernéesInfodrog; RADIXSafeZone.chConsultation en ligne sur la consommation d’alcool, de drogues et les addictionshttps://www.safezone.ch/
webpagepour personnes concernées; Suisse; RdR-CHGroupe de travail DRUGS 04Drugs – Just Say KnowDRUGS – JUST SAY KNOW met à disposition des informations sur les substances psychoactives, leurs effets, effets secondaires et les potentielles recommandations de Safer Usehttp://www.know-drugs.ch/home.htm
webpagepour personnes concernées; Suisse; RdR-CHGroupe de travail “Warning.ch”Alertes sur les substances (drug cheking)L’outil en ligne «Alertes sur les substances» est géré par Infodrog, la Centrale suisse de coordination des addictions. Il recueille des informations sur les substances psychoactives trop fortement dosées, les substances inattendues, dangereuses et les produits de coupe. Les données proviennent des offres de drug checking de Jugendberatung Streetwork de la ville de Zurich (saferparty.ch), Suchthilfe Region Basel (Safer Dance Basel), Nuit Blanche? de Genève, la Suchthilfe Ost (Drug Checking) ainsi que Contact, Fondation Aide Addiction (CONTACT Nightlife), qui proposent des analyses de substances lors d’événements festifs et dans des centres d’information et de consultation.https://www.infodrog.ch/fr/aide/alertes-actuelles.html
webpagepour personnes concernées; SuisseGREAmeschoix.ch – Un guide pour choisir et atteindre vos objectifsComme son nom l’indique, meschoix.ch repose sur la possibilité donnée aux consommateurs de faire des choix. Des choix éclairés et pensés selon les objectifs de chacun.https://meschoix.ch/
webpagepour personnes concernées; FranceFonds Actions AddictionsAddict Aide – Le village des addictionsAddict’Aide – Le Village des addictions est un site à destination de l’ensemble des personnes touchées de façon directe ou indirecte par les comportements addictifs. Le portail rassemble ainsi les patients et leurs proches, les praticiens, les aidants et les chercheurs et leur offre de multiples ressources : actualités, forums, outils, annuaire, agenda, vidéos.https://www.addictaide.fr/
webpagepour personnes concernées; SuisseCroix-Rouge suissemigesplus.ch – Brochures multilingues : dépendanceBrochures multilingues sur différents thèmes de santé à télécharger gratuitement, parmi lesquels les addictionshttps://www.migesplus.ch/fr/sujets/dependance
webpagepour personnes concernées; SuisseAAsriAlcooliques Anonymes Suisse romande et italienneGroupe d’entraide autogéréhttp://www.aasri.org/index.php/fr/
webpagepour parents; SuisseAddiction Suisseparentsetaddictions.chÊtes-vous une MAMAN ou un PAPA qui souffre d’ADDICTION (alcool, médicaments, drogues, jeu excessif etc.)? Ce site a pour but de vous accompagner dans vos réflexions sur votre rôle de parent et de vous proposer des pistes et des nouvelles perspectiveshttp://www.parentsetaddictions.ch/#!/fr/accueil
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)WHOWHO : Alcohol, Drugs and Addictive Behaviours UnitThe Unit works globally to improve health and well-being of populations by articulating, promoting, supporting and monitoring evidence-informed policies, strategies and interventions to reduce the burden associated with alcohol, drugs and addictive behaviours.https://www.who.int/teams/mental-health-and-substance-use/alcohol-drugs-and-addictive-behaviours
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)UNODCUNODC : Word Drug Report (WDR)Publication phare de l’UNODC en englais (avec résumé français)https://wdr.unodc.org/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)SCIESCIE – Social Care Institute for ExcellenceThe UK’s largest database of information and research on all aspects of social care and social workhttps://www.scie-socialcareonline.org.uk/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)SAMHSASAMHSA – Substance Abuse and Mental Health Services AdministrationThe Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA) is the agency within the U.S. Department of Health and Human Services that leads public health efforts to advance the behavioral health of the nation. SAMHSA’s mission is to reduce the impact of substance abuse and mental illness on America’s communities.https://www.samhsa.gov/
webpagepour personnes concernées; Autre (en anglais); Websites autres (en anglais)NSWPNSWP – Global Network of Sex Work ProjectsThe Global Network of Sex Work Projects (NSWP) exists to uphold the voice of sex workers globally and connect regional networks advocating for the rights of female, male, and transgender sex workers.http://www.nswp.org/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)NIDANIDA – National Institute on Drug AbuseOur mission is to advance science on the causes and consequences of drug use and addiction and to apply that knowledge to improve individual and public healthhttps://www.drugabuse.gov/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)NIAAANIAAA – National Institute on Alcohol Abuse and AlcoholismThe mission of the National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism is to generate and disseminate fundamental knowledge about the effects of alcohol on health and well-being, and apply that knowledge to improve diagnosis, prevention, and treatment of alcohol-related problems, including alcohol use disorder, across the lifespan.https://www.niaaa.nih.gov/
webpagepour personnes concernées; Autre (en anglais); Websites autres (en anglais)INPUDINPUD – International Network of People Who Use DrugsThe International Network of People who Use Drugs (INPUD) is a global peer-based organisation that seeks to promote the health and defend the rights of people who use drugs. INPUD will expose and challenge stigma, discrimination, and the criminalisation of people who use drugs and its impact on the drug-using community’s health and rights.http://www.inpud.net/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)HRIHRI – Harm Reduction InternationalHarm Reduction International is a leading NGO dedicated to reducing the negative health, social and legal impacts of drug use and drug policy. We promote the rights of people who use drugs and their communities through research and advocacy to help achieve a world where drug policies and laws contribute to healthier, safer societies. The organisation is an NGO in Special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations.https://www.hri.global/?no-splash=true
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)Erowid CenterErowidErowid is a member-supported organization providing access to reliable, non-judgmental information about psychoactive plants, chemicals, and related issues. We work with academic, medical, and experiential experts to develop and publish new resources, as well as to improve and increase access to already existing resources. We also strive to ensure that these resources are maintained and preserved as a historical record for the future.https://erowid.org/splash.php
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)Drug Policy AllianceDrug Policy AllianceThe drug war goes far beyond arrests and incarceration. Its roots are deeply embedded in almost every aspect of daily life – from education, housing, and employment, to child welfare, immigration, and public benefits. We must fully extract the drug war and its culture of criminalization from our lives.https://drugpolicy.org/
webpageSuisse; Organisme spécialiséSSAMSSAM – Société suisse de médecine de l’addictionLa psychiatrie et psychothérapie des addictions est un domaine spécialisé de la psychiatrie et psychothérapie. Elle concerne la prévention, le diagnostic, le traitement et les bases scientifiques des troubles et maladies psychiatriques spécifiques des conduites addictives. Elle forme des liens étroits avec d’autres disciplines somatiques et psychiatriques.https://www.ssam.ch/
webpageFrance; Organisme spécialiséSFASFA – Société Française d’AlcoologieLa SFA contribue au développement multidisciplinaire de l’alcoologie. Autour de l’usage et du mésusage de l’alcool, ses travaux s’intéressent à la prévention, la thérapeutique, l’évaluation et, au-delà de l’alcoologie clinique, l’étude de tout ce qui concerne l’alcool éthylique.http://www.sfalcoologie.asso.fr/
webpagepour pros de santé; France; Organisme spécialiséRESPADDRESPADD – Réseau de prévention des addictionsLe RESPADD est une association à but non lucratif qui fédère plus de 600 établissements de santé (hôpitaux, cliniques, EHPAD, établissements médico-sociaux, etc.) engagés dans la prévention et la prise en charge des pratiques addictives.https://www.respadd.org/
webpagepour pros de l’éducation; pour personnes concernées; Organisme spécialisé; CanadaJSDJSD – Jeunesse sans drogue CanadaLe Jeunesse Sans Drogue Canada est une organisation caritative dévouée à éliminer l’essai des substances illicites et le mauvais usage des médicaments d’ordonnance par les jeunes au Canada.https://www.jeunessesansdroguecanada.org/
webpageSuisse; Organisme spécialiséInfodrogInfodrog – Centrale nationale de coordination des addictionsInfodrog soutient l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans l’élaboration et la mise en œuvre des 4 piliers de la politique suisse en matière d’addictions, conformément à la loi sur les stupéfiants et aux stratégies MNT et Addictions adoptées par le Conseil fédéral en 2015 et 2016.https://www.infodrog.ch/fr/
webpageSuisse; Organisme spécialiséFVSFachverband Sucht – Verband der Deutschschweizer SuchtfachleuteDer Fachverband Sucht ist der Verband von mehr als 300 Fachorganisationen der Suchtprävention und Suchthilfe (Beratung, Therapie und Schadenminderung) in der Deutschschweiz. Die Mitglieder des Fachverbands Sucht bieten professionelle Angebote an.https://fachverbandsucht.ch/de/
webpageSuisse; Organisme spécialiséFORDDFORDD – Fédération romande des organismes de formation dans le domaine des dépendancesLa fordd réunit, dans un même cursus de certification, tous les partenaires romands offrant des formations continues dans le champ des dépendances et des prises en charge socio-thérapeutiques.https://www.fordd.ch/
webpageFrance; Organisme spécialiséFFAFFA – Fédération Française d’AddictologieLa Fédération Française d’Addictologie réunit la plupart des associations professionnelles intervenant dans les champs des addictions (alcoologie, tabacologie, interventions en toxicomanie).http://www.addictologie.org/spip.php?page=accueil&id_rubrique=1
webpageOrganisme spécialisé; BelgiqueFEDITOFEDITO bxl – Fédération bruxelloise des Institutions pour ToxicomanesFédération bruxelloise francophone des institutions pour toxicomanes. Prévention, réduction des risques, traitements relatifs aux drogues et addictions.https://feditobxl.be/fr/
webpageFrance; Organisme spécialiséFAFA – Fédération AddictionLa Fédération Addiction a pour but de constituer un réseau au service des professionnels accompagnant les usagers dans une approche médico psycho sociale et transdisciplinaire des addictions. Pour former un réseau national représentatif de l’addictologie, l’association fédère des dispositifs et des professionnels du soin, de l’éducation, de la prévention, de l’accompagnement et de la réduction des risques.https://www.federationaddiction.fr/
webpageSuisse; Organisme spécialiséCRIADCRIAD – Coordination romande des institutions et organisations œuvrant dans le domaine des addictionsLa CRIAD se mobilise pour défendre le droit des personnes dépendantes à un accompagnement de qualité et une offre de traitements diversifiés et en suffisance.http://www.criad.ch/
webpageOrganisme spécialisé; CanadaCQLDCQLD – Centre québécois de lutte aux dépendancesLe Centre québécois de lutte aux dépendances (CQLD) est un organisme indépendant et sans but lucratif. Son champ d’action couvre l’ensemble des dépendances qui affectent le bien-être de la population : alcool, drogue illicite, médicament, tabac, jeu problématique, cyberdépendance, etc.http://www.cqld.ca/
webpageOrganisme spécialisé; CanadaCCDUSCCDUS – Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substancesLe Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) a été créé en 1988 par une loi du Parlement en tant qu’organisation non gouvernementale chargée de fournir un leadership national en matière d’usage de substances et de proposer des solutions pour aborder les méfaits de l’alcool et d’autres substances.https://www.ccsa.ca/fr
webpagepour personnes concernées; Organisme spécialisé; CanadaAQPSUDAQPSUD – Association Québécoise pour la promotion de la santé des personnes utilisatrices de droguesL’AQPSUD est un organisme provincial, qui selon la philosophie de réduction des méfaits et une optique d’empowerment, permet de regrouper des personnes utilisatrices de drogues qui aspirent à faire la promotion de la santé, la prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang et l’amélioration de leurs conditions de vie.https://aqpsud.org/
webpageFrance; Organisme spécialiséANPAAAssociation Addictions FranceL’association propose un accompagnement médico-psycho-social continu et global des personnes qui conjugue prévention, réduction des risques* et soins ; elle est également force de proposition pour faire évoluer les opinions et la législationhttps://addictions-france.org/
webpageCanada; RechercheUQTR – Centre universitaire de QuébeRISQ – Recherche et intervention sur les substances psychoactives – QuébecCréé en 1992, le RISQ (Recherche et intervention sur les substances psychoactives – Québec) regroupe des chercheurs de tous les horizons, intéressés par les aspects psychosociaux de la toxicomanie.https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/gscw031?owa_no_site=4242
webpageFrance; Organisme spécialisé; RechercheOFDTOFDT – Observatoire français des drogues et des toxicomaniesCréé en 1993, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies est un groupement d’intérêt public qui a pour objet d’éclairer les pouvoirs publics, les professionnels du champ et le grand public sur le phénomène des drogues et des addictions.https://www.ofdt.fr/
webpageFrance; Suisse; Organisme spécialisé; RechercheIFACIFAC – Institut fédératif des addictions comportementalesL’Institut fédératif des addictions comportementales est une unité du CHU de Nantes dédiée à la recherche, la formation-prévention et l’information sur les addictions comportementales.https://ifac-addictions.chu-nantes.fr/
webpagepour pros de santé; Suisse; RechercheHUGADDICTOHUG – Le blog du Service d’addictologie des Hôpitaux Universitaires de GenèveBlog géré par une une communauté de personnes concernées par l’addiction, de proches et de professionnels. Son but est de partager des informations sur les soins, l’enseignement et la recherche du Service d’addictologie des HUG.http://addictohug.ch/
webpageSuisse; Organisme spécialisé; RechercheGREAGREA – Groupement Romand d’Etudes des AddictionsLe GREA s’adresse à toutes les personnes concernées par la question des addictions et des politiques publiques. Il propose une expertise transversale et des visions ancrées dans les réalités du terrain et de la pratique, autant sur les plans interprofessionnels, intercantonaux, interinstitutionnels et internationaux.https://www.grea.ch/
webpageSuisse; Organisme spécialisé; RechercheAddiction SuisseAddiction SuisseAddiction Suisse produit du matériel didactique pour les écoles, élabore des campagnes de prévention et conseille les entreprises. Elle propose gratuitement des informations et de la documentation aux jeunes, aux parents, aux enseignants, aux médias et aux autorités. Elle conseille également les personnes dépendantes et leurs familles (…). Enfin, largement engagée dans la politique de la santé, Addiction Suisse poursuit ses efforts de recherche scientifique au service de la prévention pratique.https://www.addictionsuisse.ch/
webpageCanada; Bonnes pratiques (EBM)Santé CanadaPCPE – Portail canadien des pratiques exemplaires: Abus des médicaments et drogues illicitesCe portail offre aux professionnels de la santé et aux décideurs de la santé publique pressés un guichet unique qui regroupe plusieurs sources de renseignements fiables ainsi que des liens vers des ressources et des solutions permettant de planifier des programmes de promotion de la santé et de prévention des maladies destinés à la population et aux collectivités.https://cbpp-pcpe.phac-aspc.gc.ca/fr/category/intervention-focus/behaviour-related-risk/abuse-of-medications-and-illegal-drugs/
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)NICENICE – National Institute for Health and Clinical Excellence (guidance)Our guidance, advice, quality standards and information services for health, public health and social care. Contains resources to help maximise use of evidence and guidance.http://www.nice.org.uk/guidance
webpageCanada; Bonnes pratiques (EBM)McMaster UniversityHealth Evidence (en français)Recherchez sur healthevidence.org pour accéder aux 6,870 revues systématiques classées selon leur qualité et évaluant l’efficacité et la rentabilité des interventions de santé publique, y compris les données sur les coûts. Nous parcourons les publications et compilons les recensions en santé publique pertinentes pour vous éviter d’avoir à interroger toutes les bases de données.https://www.healthevidence.org/default.aspx
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)IES – Institute of Education SciencesWWC – What Works ClearinghouseThe What Works Clearinghouse (WWC) reviews the existing research on different programs, products, practices, and policies in education. Our goal is to provide educators with the information they need to make evidence-based decisions. We focus on the results from high-quality research to answer the question “What works in education?”http://ies.ed.gov/ncee/wwc/
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)ICHRDPICHRDP – International Guidelines on Human Rights and Drug PolicyThe International Guidelines on Human Rights and Drug Policy are a reference tool for policy-makers, diplomats, lawyers and civil society organisations working to ensure human rights compliance in drug policy. They aim to fill the gap in foundational standard-setting processes through which contemporary human rights norms have been applied to various aspects of drug policy.https://www.humanrights-drugpolicy.org/
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)CochraneCDSR – The Cochrane Database of Systematic ReviewsThe Cochrane Database of Systematic Reviews (CDSR) is the leading journal and database for systematic reviews in health care. CDSR includes Cochrane Reviews (systematic reviews) and protocols for Cochrane Reviews as well as editorials and supplements.https://www.cochranelibrary.com/cdsr/about-cdsr
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)AHRQEvidence Based Reports Faceted Search (EPCs Reports)EPC Reports offer comprehensive, science-based information on common costly medical conditions and new health care technologies and strategies. Your search results cover complete titles of released evidence reports, comparative effectiveness reviews, technical briefs, Technology Assessment Program reports, and U.S. Preventive Services Task Force evidence syntheses.https://www.ahrq.gov/research/findings/evidence-based-reports/search.html
webpageBonnes pratiques (EBM)AHRQAHRQ – Agency for Healthcare Research and QualityThe Agency for Healthcare Research and Quality (AHRQ) is the lead Federal agency charged with improving the safety and quality of America’s health care system.https://www.ahrq.gov/
webpageFrance; Base de données bibliographiquesSanté Publique FranceSanté Publique France: PublicationsSanté publique France est l’agence nationale de santé publique. Créée en mai 2016 par ordonnance et décret, c’est un établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de la Santé. Notre mission : améliorer et protéger la santé des populations. Cette mission s’articule autour de trois axes majeurs : anticiper, comprendre et agir.https://www.santepubliquefrance.fr/publications
webpageFrance; Base de données bibliographiquesOFDTOFDT : Catalogue en lignePortail documentaire de référence. l’OFDT met à disposition un portail documentaire, qui couvre différents champs (produits, usages et conséquences de ces usages, réponses publiques et marchés de la drogue) et s’adresse en priorité aux décideurs et professionnels des secteurs sanitaire, social et répressif.https://bdoc.ofdt.fr/
webpageAutre (en anglais); Base de données bibliographiquesNCBIPubMedPubMed comprises more than 30 million citations for biomedical literature from MEDLINE, life science journals, and online books. Citations may include links to full-text content from PubMed Central and publisher web sites.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/
webpageCanada; Base de données bibliographiquesMSSSMSSS: Publications Drogues et toxicomanieLe ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a pour mission de maintenir, d’améliorer et de restaurer la santé et le bien-être de la population québécoise en rendant accessibles un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Québec.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/sujets/toxicomanie
webpageCanada; Base de données bibliographiquesINSPQ; INESSRéseau SantécomLe Réseau Santécom rassemble pour vous les collections documentaires de 35 bibliothèques spécialisées dans le domaine de la santé et des services sociaux, ainsi que les publications de plus de 50 organismes et groupes de recherche québécois.https://catalogue.santecom.qc.ca/
webpageFrance; Base de données bibliographiquesEHESPBDSP – Banque de données en santé publique (archive 1993-2019)Ce site est l’archive de la base documentaire de la Banque de données en santé publique (BDSP), produite de 1993 à 2019, par le réseau documentaire d’informations en santé publique et gérée par l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).https://bdsp-ehesp.inist.fr/
webpageBelgique; Base de données bibliographiquesCultures&SantéCultures&Santé : Catalogue en ligneLe centre de documentation de l’ASBL Cultures & Santé est spécialisé sur des thématiques articulant la promotion de la santé, la précarité et l’altérité et oeuvre à la réduction des inégalités de santé.http://www.cdoc-cultures-sante.be/doc/opac_css/index.php?lvl=categ_see&id=1
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais); Base de données bibliographiquesCochraneCochrane LibraryCochrane is for anyone interested in using high-quality information to make health decisions. Whether you are a doctor or nurse, patient or carer, researcher or funder, Cochrane evidence provides a powerful tool to enhance your healthcare knowledge and decision making.https://www.cochranelibrary.com/
webpageAnnuaireSFAAnnuaire des structures de soins en alcoologie (France)Maintenu par la Société française d’alcoologie (SFA), l’annuaire des structures de soins en alcoologie référence, par département, les offres en alcoologie sur le territoire françaishttp://www.sfalcoologie.asso.fr/page.php?choix=annuaire
webpageAnnuaireMSSSRépertoire des ressources en dépenances (Québec)Ce répertoire, élaboré par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), s’adresse à toute personne susceptible de référer des individus aux prises avec un problème de dépendance et devrait permettre d’orienter la personne en difficulté vers une ressource spécialisée.https://www.msss.gouv.qc.ca/repertoires/dependances/
webpagepour pros de santé; Suisse; AnnuaireInfodrogIndexaddictions.ch – Répertoire des offres d’aide en SuisseLa base de données Indexaddictions.ch recense les offres spécialisées dans le domaine des addictions en Suisse. Ces offres peuvent être résidentielles, semi-résidentielles, ambulatoires ou de réduction des risques. Les groupes d’entraide et les associations de parents ainsi que des offres spécifiques d’aide aux victimes et aux auteur-e-s de violence y figurent également. La mise à jour des informations est de compétence des institutions, Infodrog se charge d’effectuer un contrôle de qualité des informations introduites.http://www.indexaddictions.ch/
webpageAnnuaireDrogues Info ServiceAnnuaire des structures spécialisées en addictologie (France)Drogues-info-service.fr est en charge du recensement, de la mise à jour et de la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie. Cet annuaire permet de trouver facilement en France un Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA), ou une offre ambulatoire, près de son domicile.https://www.drogues-info-service.fr/Recherche-professionnelle-multicriteres
reportPrisons Foyers2011FVS; Kläusler-Senn, CharlotteAuswertungsbericht: Interventionspraxis Cannabis konsumierende Jugendliche bei der Jugendstrafjustiz
webpagepour personnes concernées; CanadaCQLDToxquébecNotre but est de fournir aux individus et aux organismes qui s’intéressent à l’alcoolisme, à la toxicomanie et au jeu excessif ou pathologique une source d’information de qualité qui soit facilement accessible. Nous désirons également créer un espace d’échanges convivial et ouvert sur la question.https://toxquebec.com/
webpagepour personnes concernées; Suisse; RdR-CHCONTACT- Fondation Aide AddictionraveitsafeInformations pour les usagers de drogues dans une optique de Safer Usehttps://www.raveitsafe.ch/fr/home-fr/
webpagepour personnes concernées; France; Organisme spécialiséASUDASUD – Auto-Support des Usagers de DroguesLa mission d’ASUD est de représenter le moins mal possible les intérêts des usagers de drogues, et les intérêts des usagers du système de soins pris en charge pour des question des drogues.http://www.asud.org/
webpagepour personnes concernées; FranceAssociation PsychoactifPsychoActifPsychoactif est une communauté dédiée à l’information, l’entraide, l’échange d’expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.https://www.psychoactif.org/forum/index.php
webpagepour personnes concernéesAQPSUDOutils de promotion de la santé et réduction des méfaitsDifférents outils produits par l’AQPSUD dans le cadre de son mandat en promotion de la santé et réduction des méfaitshttps://aqpsud.org/outils-de-promotion-de-la-sante/
webpagepour personnes concernées; SuisseAddiction SuisseAddiction Suisse : Matériel d’informationPermets de télécharger de très nombreuses brochures par public, setting et produitshttps://shop.addictionsuisse.ch/fr/
webpageCanadaSanté CanadaSanté Canada : Consommation problématique de substancesConsommation problématique de drogues illégales, de médicaments d’ordonnance ou d’alcool. Comment aborder le sujet avec votre adolescent et obtenir de l’aide.https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/dependance-aux-drogues.html
webpagepour parentsJSD – Jeunesse Sans Drogue CanadaRessources JSD pour les parentsLe Jeunesse Sans Drogue Canada est une organisation caritative dévouée à éliminer l’essai des substances illicites et le mauvais usage des médicaments d’ordonnance par les jeunes au Canada.https://www.jeunessesansdroguecanada.org/prevention/dfk-parenting-resources/
webpagepour parents; SuisseAddiction Suisse; Carrefour AddictionSMonAdo.chSite internet pour les parents d’ados avec des textes simplifiés et des vidéos explicatives sur les thèmes du tabac, de l’alcool, du cannabis et des écrans. Sont aussi proposées des informations et conseils pour mieux comprendre ce qu’est l’adolescence, savoir comment communiquer avec son ado, poser des règles et gérer les moments difficiles.https://monado.ch/
webpagepour entrepreneursFonds Actions AddictionsAddict Aide Pro – Les addictions en milieu professionnelVous êtes dirigeant, collaborateur, membre du service de santé au travail, représentant du personnel, chargé des ressources humaines ? Découvrez une sélection d’outils et de ressources pour prévenir les addictions (en France).https://www.addictaide.fr/pro/
webpageSuisse; pour entrepreneursAddiction SuisseAlcool au travailLes objectifs de ce site sont d’aider les entreprises à gérer les problèmes d’alcool qui pourraient survenir sur la place de travail.http://www.alcoolautravail.ch
webpagepour décideurs politiques; Suisse; RechercheAddiction SuisseMonitorage suisse des addictionsLe Monitorage suisse des addictions est un système de surveillance. Dans le cadre du Monitorage, les données représentatives de la population résidente en Suisse ont été collectées entre 2011 et 2016 sur le thème de l’addiction, des risques liés à la prise de substances psychotropes (tabac, alcool, cannabis, etc.).https://www.suchtmonitoring.ch/
webpagepour décideurs politiquesUNODCWDR – Word Drug ReportPublication phare de l’UNODC en englais (avec résumé français)https://wdr.unodc.org/
webpagepour décideurs politiques; Autre (en anglais); Websites autres (en anglais)UNODCUNODC – United Nations Office on Drugs and CrimeThe United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC) is a global leader in the struggle against illicit drugs and international crime, and the lead United Nations entity for delivering legal and technical assistance to prevent terrorism.https://www.unodc.org/
webpagepour décideurs politiques; Suisse; RechercheOBSANMonAM – le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissiblesLe MonAM se compose de 135 indicateurs relatifs aux addictions et aux maladies non transmissibles (MNT). Les données sont recueillies à partir de différentes sources et présentées de manière regroupée.http://www.obsan.admin.ch/fr/MonAM
webpagepour décideurs politiques; Autre (en anglais); Base de données bibliographiquesIDPCIDPC : Publications en français sur la RDR (catalogue)« Le Consortium International sur les Politiques des Drogues » (IDPC) est un réseau mondial regroupant 192 ONG spécialisées dans les questions liées à la production et à l’usage de drogues contrôlées.https://idpc.net/fr/publications?subjects=17&languages=2
webpagepour décideurs politiquesICHRDPInternational Guidelines on Human Rights and Drug PolicyThe International Guidelines on Human Rights and Drug Policy are a reference tool for policy-makers, diplomats, lawyers and civil society organisations working to ensure human rights compliance in drug policy. They aim to fill the gap in foundational standard-setting processes through which contemporary human rights norms have been applied to various aspects of drug policy.https://www.humanrights-drugpolicy.org/
webpagepour décideurs politiques; Autre (en anglais); Websites autres (en anglais); Organisme spécialiséConseil de l’EuropeGroupe PompidouLe Groupe Pompidou est la plate-forme de coopération en matière de politique de drogue du Conseil de l’Europe. C’est un organe intergouvernemental créé en 1971 à l’initiative du président français Georges Pompidou. Il fait respecter les valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe – droits de l’homme, démocratie et l’état de droit – et encourage une approche équilibrée dans la réponse à la consommation de drogue et au trafic illicite de drogues, en soutenant la réduction de la demande et de l’offre.https://www.coe.int/fr/web/pompidou/home
webpagepour autorités locales; SuisseRADIXCommunes en santéLes communes et les villes sont confrontées à de nombreux défis, tels que la consommation de psychotropes, les violences, le vandalisme, l’exclusion sociale, l’isolement, etc. Des solutions durables, simples et axées sur la population sont alors nécessaires. En étroite collaboration avec la Confédération, les cantons et les organisations professionnelles, RADIX soutient les communes dans l’élaboration et la mise en œuvre de mesures efficaces.https://www.radix.ch/fr/communes-en-sante/
webpageSanté publique FranceAlcool Info Service Espace jeunesAlcool info service est le service national d’aide à distance en matière d’alcool et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.https://jeunes.alcool-info-service.fr
webpageFrance; pour adolescentsMILDECAMILDECA : Accueil JeunesLa MILDECA répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle.https://www.drogues.gouv.fr/jeunes
webpagepour adolescentsfilsantejeunes.comFil santé jeunes: Drogues et addictionsFil Santé Jeunes s’adresse aux jeunes de 12 à 25 ans qui ont besoin de parler de leur santé, de leur sexualité, d’amour, de mal-être… dans l’anonymat, l’écoute, sans jugement.https://www.filsantejeunes.com/drogues-et-addictions
webpageSuisse; pour adolescentsciao.chCIAO : Boire, fumer, se droguerLe site ciao.ch met à disposition les compétences de professionnel·le·s pour répondre aux besoins d’information et d’orientation des jeunes romand·e·s de 11-20 ans sur toutes sortes de thématiques.https://www.ciao.ch/themes/drogues/
reportJeunes; OFSP; Référence IP2008FVS; Kläusler-Senn, CharlotteJugendliche richtig anpacken – Früherkennung und Frühintervention bei gefährdeten JugendlichenDieses Handbuch erklärt, was es mit der Früherkennung und der Frühintervention auf sich hat. Es führt in leicht verständlicher Sprache in die Thematik ein, erklärt Begriffe rund um die Prävention und erläutert Beispiele guter Praxis. Die Broschüre richtet sich an alle interessierten Fachpersonen, die mit Jugendlichen zu tun haben.https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/FVS_2008_Jugendliche-richtig-anpacken.pdf
webpagepour personnes concernées; Organisme spécialisé; CanadaCAPUDCAPUD – Canadian Association of People who Use DrugsThe Canadian Association of People who Use Drugs (CAPUD) is the national drug user organization in Canada. Our board and staff are comprised entirely of people who use(d) drugs. One of our main purposes is to empower people who currently use drugs deemed illegal to survive and thrive, with their human rights respected and their voices heard.http://www.capud.ca/
webpageOrganisme spécialisé; Canada; RechercheCAMHCAMH – Centre de toxicomanie et de santé mentaleLe Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) est le plus grand hôpital d’enseignement au Canada et l’un des plus importants centres de recherche au monde en santé mentale. Entièrement affilié à l’Université de Toronto, CAMH est un centre collaborateur de l’Organisation panaméricaine de la santé et de l’Organisation mondiale de la santé.https://www.camh.ca/fr/
webpageCanadaAQPSUDAQPSUD: Outils de promotion de la santé et réduction des méfaitsDifférents outils produits par l’AQPSUD dans le cadre de son mandat en promotion de la santé et réduction des méfaitshttps://aqpsud.org/outils-de-promotion-de-la-sante/
webpagepour personnes concernées; Organisme spécialisé; BelgiqueInfor-Drogues asblInfor-DroguesInfor-Drogues offre de l’information, de l’aide, des conseils à tout un chacun confronté d’une façon ou d’une autre, de près ou de loin, à la problématique des drogues.https://infordrogues.be/
webpagepour pros de l’éducation; pour pros de santé; BelgiqueSACOPAR; Observatoire Wallon de la Santé; Fondation Roi BaudouinLentille ISS: Inégalités sociale de santéCet outil s’adresse à tous les acteurs impliqués dans un projet local destiné à améliorer la santé, le bien-être et la qualité de vie de la population: décideurs institutionnels, coordonnateurs, acteurs professionnels ou bénévoles. Il permet de porter plus d’attention aux inégalités sociales et mieux les prendre en compte pour en diminuer les effets.http://www.inegalitesdesante.be/
webpageBelgiqueOffice de la Naissance et de l’Enfanceparentalite.be: AssuétudesParentalite.be est un site réalisé dans l’objectif de répondre aux questionnements des (futurs) professionnels de l’enfance, en matière de soutien à la parentalité.https://parentalite.be/thematiques/assuetudes
webpageBelgique; Base de données bibliographiquesNADJA abslNADJA – Documentation sur les dépendancesAlimentée depuis 1990, la base de données bibliographique compte aujourd’hui plus de 11.000 références sur le thème des drogues et des dépendances, et sur quelques thématiques associées (jeunes, inégalités sociales de santé…).https://www.nadja-asbl.be/PMB/opac_css/
webpagepour pros de santé; BelgiqueMouvement AltoRéseau Alto – Réseau de médecins généralistesAction menée depuis 1992, le mouvement Alto est un projet de soutien des pratiques de formation de médecins généralistes qui, au sein de leur pratique courante, accompagnent des patients usagers de drogues et leurs proches dans leur milieu familial, social, économique et culturel.http://www.reseaualto.be/
webpageBelgiqueModus VivendiModus Vivendi: Brochures de réduction des risquesModus Vivendi met en œuvre, au bénéfice des usagers de drogues et avec leur participation, toute action et toute réflexion qui visent la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues (SIDA, hépatites, MST, overdose, bad trip, isolement social, etc).http://www.modusvivendi-be.org/spip.php?article55
reportpour parents2019ASCannabis: en parler aux ados – Guide pour les parentsComment éviter que mon enfant consomme du cannabis? Comment réagir s’il en fume? Comme beaucoup de parents, vous vous faites du souci et vous vous posez peut-être ces questions. Cette brochure vous propose des pistes pour engager le dialogue.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/parents/38-52-cannabis-en-parler-avec-les-ados.pdf
reportpour décideurs politiques2008Groupe Pompidou; Muscat, RichardD’une politique sur les drogues illicites à une politique sur les substances psychoactivesL’étude de la politique en matière de drogues dans 17 pays européens tient compte des différents contextes politiques nationaux, de l’influence des conventions internationales et des stratégies de drogue au niveau européen. Elle détermine si les pays optent pour une politique intégrée en matière de substances ou pour une autre politique pour chaque substance.https://rm.coe.int/0900001680745e8c
reportpour décideurs politiques2018INSPQ; Langlois, ÉricGuide pratique en soutien à la prise en charge et à l’intervention de santé publique lors de signalements et d’épisodes de surdoses de drogues: outil d’aide à l’interventionCe premier guide vise à soutenir l’action des autorités de santé publique dans l’exercice de leurs responsabilités en situation de surdoses de drogues. Il pourrait être bonifié au fil du temps, au besoin. Il doit s’inscrire à l’intérieur des capacités et des moyens des directions de santé publique, à qui il est destiné. Il cherche à favoriser une intervention juste, efficace et en temps opportun lors d’épisodes de surdoses.https://catalogue.santecom.qc.ca/cgi-bin/koha/tracklinks.pl?uri=http%3A%2F%2Fwww.santecom.qc.ca%2FBibliothequevirtuelle%2FINSPQ%2F9782550810711.pdf&biblionumber=110261
reportpour décideurs politiques2016Groupe Pompidou; Damon BarrettPolitiques en matière de drogues et droits de l’homme en europe: Gérer les tensions et maximiser les complémentaritésCe document a été conçu afin de fournir aux parents, aux familles et autres adultes de confiance les informations les plus pertinentes sur ce que sont les opioïdes et les risques associés à leur consommation.Nous souhaitons vous aider à appliquer les stratégies nécessaires pour empêcher l’usage problématique d’opioïdes chez votre enfant, à reconnaître les signes et les symptômes d’une consommation problématique et à agir concrètement pour prévenir une surdose accidentelle.https://rm.coe.int/drug-policyandhumanrights-in-europe-fra/1680794b2d
reportpour décideurs politiques2013Groupe Pompidou; Conseil de l’EuropeRéduction des dommages: Document d’orientation sur la prévention des risques et la réduction des dommages liés à l’usage de substances psychoactivesL’accès à la prévention des risques et la réduction des dommages est un droit humain et doit être reconnu comme tel. Fondée sur l’accompagnement des consommations pour en prévenir les dommages associés, la réduction des risques constitue un volet essentiel d’une approche équilibrée en matière de drogues et de conduites addictives. Elle est conforme aux conventions des Nations unies en matière de stupéfiants et de psychotropeshttps://rm.coe.int/0900001680941afe
reportpour décideurs politiques2017Groupe PompidouDéclaration du Groupe Pompidou sur la nécessité d’intégrer les droits de l’Homme à l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques en matière de droguesDans leur déclaration, les Correspondants Permanents réitèrent l’engagement du Groupe en faveur des droits de l’homme, une exigence qui s’applique à tous les domaines de l’activité gouvernementale, y compris la politique en matière de drogues. Ils confirment l’opposition catégorique des États membres à la peine de mort et condamnent les exécutions extrajudiciaires, la détention arbitraire et les peines ou traitements inhumains ou dégradants. Ils expriment également leur attachement aux bons principes de gouvernance démocratique et à la réduction de la stigmatisation des usagers de drogues, et reconnaissent les indicateurs sur lesquels on peut s’appuyer pour mener un examen de la politique en matière de drogues fondé sur les droits humains.https://rm.coe.int/declaration-du-groupe-pompidou-sur-la-necessite-d-integrer-les-droits-/1680770b3f
reportpour décideurs politiques2018GCDPRégulation: Pour un contrôle responsable des droguesCe rapport examine en détail comment les gouvernements peuvent prendre le contrôle des marchés de drogues actuellement illégaux par le biais d’une réglementation responsable, affaiblissant ainsi les organisations criminelles qui en tirent désormais profit. Ce nouveau rapport fournit une feuille de route pratique qui aborde les implications réelles et reconnaît les difficultés de la transition entre les marchés de drogues illégales et les marchés de drogues réglementées légalement. Il offre des réponses concrètes concernant la capacité organisationnelle des institutions étatiques à réguler et contrôler un marché légal de produits potentiellement dangereux. Il souligne les défis auxquels sont confrontées les populations appauvries qui constituent la “classe ouvrière” des marchés illégaux de la drogue. Il propose des pistes pour faire face aux risques inhérents à la résilience du crime organisé.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2018/09/FR-2018_Regulation_Report_WEB-FINAL-1.pdf
reportPrisons Foyers; pour décideurs politiques2019GCDPPolitique des drogues et privation de libertéCe document montre comment la privation de liberté pour des crimes non violents liés à la drogue est une réponse erronée et inefficace, notamment parce qu’elle ne tient pas compte des causes sociales et psychologiques profondes de la consommation de drogue, ni de la marginalisation économique et sociale des acteurs de bas niveau dans le commerce. En outre, les personnes incarcérées sont vulnérables, exposées à des risques, notamment des risques sanitaires, pour lesquels elles ne sont pas bien équipées et ne reçoivent pas de soins adéquats.https://www.globalcommissionondrugs.org/wp-content/uploads/2020/06/PP2019_FR_150620_web.pdf
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2006ASSS Mauritie; Houle, Mélanie; Lecours, MylènePrévenir l’abus d’alcool, de drogues et de jeux de hasard et d’argent: c’est rentable pour tous!Ce document a pour objectif de mettre à la disposition des employeurs, des responsables des ressources humaines et des acteurs préoccupés par la problématique, des informations utiles favorisant une meilleure compréhension du phénomène, ainsi que des pistes d’intervention visant à réduire les conséquences qui y sont associées.http://www.santecom.qc.ca/Bibliothequevirtuelle/Mauricie/2893401449.pdf
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2012MILDT; DGT; INRSRepères pour une politique de prévention des risques liés à la consommation de drogues en milieu professionnel: stupéfiants, alcoolCe guide répond à 3 enjeux majeurs : 1. Déterminer la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle lorsque la consommation de drogues fait intrusion dans la vie professionnelle. 2. Interroger la responsabilité des employeurs concernant la santé des salariés et la prévention des consommations. 3. Interroger la responsabilité de chacun des acteurs s’occupant de santé au travail.http://www.souffrance-et-travail.com/media/pdf/Guide-conduites-addictives-milieu-pro_Mildt-2012.pdf
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2019Plateforme RSEEngagement des entreprises pour la prévention des conduites addictives (alcool, tabac et stupéfiants)La Plateforme RSE a été saisie par le président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) pour proposer des mesures susceptibles d’encourager les entreprises à s’engager dans des démarches volontaires afin de prévenir et réduire les consommations à risque d’alcool, de tabac et de stupéfiants. Pour y répondre, la Plateforme RSE a constitué un groupe de travail qui a mené une vingtaine d’auditions pour élaborer un diagnostic et des propositions. En s’appuyant notamment sur les pratiques des entreprises et les outils disponibles, elle formule quatorze recommandations adressées au Gouvernement, aux entreprises et aux fédérations professionnelles.https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/194000030.pdf
reportpour autorités locales2011MILDTLes collectivités territoriales face aux conduites addictives. Guide pratiqueA visée pratique, ce guide de 115 pages précise le cadre juridique et les moyens d’action du maire face à des situations révélant des pratiques addictives, que ce soit dans le domaine social, éducatif, sportif ou en qualité d’employeur. Des exemples de bonnes pratiques et des fiches actions illustrent le propos qui n’oublie pas d’insister sur le rôle de la préventionhttp://www.manche.gouv.fr/content/download/5876/34178/file/Mildt_guide%20collectivit%C3%A9s%20.pdf
reportpour autorités locales; pour décideurs politiques2016INSPQ; Gagnon, FrançoisPistes d’action novatrices en matière de substances psychoactives « illicites »Ce rapport évoque neufs pistes d’action : -Programmes d’éducation à la prévention et à la prise en charge des surdoses avec la naloxone; -Services de consommation supervisée; -Programmes d’échange de seringues en prison; -Programmes de logements à bas seuil d’accessibilité; -Programmes de distribution de matériel d’inhalation pour le crack; -Programmes de prévention et d’analyse de substances en milieu festif; -Commissions de dissuasion de la toxicomanie; -Régimes de contraventions pour le cannabis; -Tribunaux de traitement de la toxicomanie.https://catalogue.santecom.qc.ca/cgi-bin/koha/tracklinks.pl?uri=http%3A%2F%2Fwww.santecom.qc.ca%2FBibliothequevirtuelle%2FINSPQ%2F9782550757481.pdf&biblionumber=72403
reportLieux de formation; pour autorités locales2008Groupe PompidouAvis sur la pratique de tests de dépistage de drogues en milieu scolaire et en milieu professionnelComité d’experts sur les questions éthiques et déontologiqueshttps://rm.coe.int/0900001680746142
reportpour autorités locales2020EFUSSOLIDIFY. Renforcer les stratégies de réduction des risques à l’échelle locale – Le rôle des Salles de Consommation à Moindre RisqueCette publication examine comment les SCMR peuvent favoriser la sécurité publique et la cohésion sociale en Europe. Elle fait un bilan des approches suivies par les municipalités européennes pour mettre en place des SCMR afin de renforcer leurs stratégies locales de réduction des risques et de sécurité urbaine. Elle rassemble des exemples de pratiques, présente un outil d’évaluation des impacts en matière de sécurité et d’intégration locale des SCMR.https://bps-bpv.brussels/sites/default/files/2020-06/solidify%20French%20Version.pdf
reportpour autorités locales2008EFUSSéminaire franco-allemand sur les politiques locales intégrées en matiére de drogues: documentation et recommandationsCe séminaire, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération franco-allemande, a examiné les différentes approches suivies dans les villes allemandes et françaises sélectionnées et élaboré des propositions communes portant sur les trois thèmes centraux suivants : [1] Comment atteindre les usagers de drogues émergents ou «non visibles» et leur proposer de l’aide ? [2] Comment trouver un équilibre entre politique de sécurité et politique de santé publique ? [3] Comment assurer la participation des citoyens et des riverains aux décisions liées à la politique en matière de drogues ?http://efus.eu/files/2013/04/S%C3%A9minaire-franco-allemand-sur-les-politiques-locales-int%C3%A9gr%C3%A9es-en-mati%C3%A8re-de-drogues.pdf
reportEspace public; pour autorités locales2017ANPAAEspaces publics et conduites addictives – Les maires peuvent agir : Guide RepèresCe guide rappelle les moyens juridiques et les possibilités d’organisation et de régulation de la vie publique dont disposent les maires et les responsables des collectivités territoriales pour contribuer très efficacement à réduire les risques et les dommages résultant d’excès d’alcool ou d’autres produits psychoactifs dans les espaces publics.https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Guide-reperes-Espaces-publics-et-conduites-addictives.pdf
webpagepour parentsAddiction SuisseMatériel d’information à l’attention des ParentsNombreuses brochures d’information spécifiquement destinées aux parents, à télécharger gratuitement.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/30-parents
webpageSAMHSASAMHSA : Evidence-Based Practices Resource CenterSAMHSA is committed to improving prevention, treatment, and recovery support services for mental and substance use disorders. The Evidence-Based Practices Resource Center provides communities, clinicians, policy-makers and others with the information and tools to incorporate evidence-based practices into their communities or clinical settings.https://www.samhsa.gov/resource-search/ebp
webpageFrance; Bonnes pratiques (EBM)Santé Publique FranceSPF : Registre des interventions probantesBase de donnée maintenue par SPF avec possibilité de sélectionner les intervention probantes en matière d’addictions.https://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/recherche/spf___internet_registre
report2018GREALa consommation d’alcool chez les seniors: Une revue de la littérature dans le cadre de l’avant-projet du Projet Prévention Intercantonal Alcool (PIA)Cette revue de littérature met en lumière les spécificités de la consommation d’alcool chez les séniors. Elle présente notamment les différents facteurs qui mènent les séniors à développer des consommations problématiques. Un chapitre est également dédié aux risques associés à ces consommations et enfin des pistes d’actions et recomandations sont proposées.https://www.addictions-et-vieillissement.ch/files/content/pdf-fr/pdf%2055+/Revue_Litterature.Alcool_seniors_15.02.18_V.de%CC%81f.pdf
report2012FALes pratiques professionnelles dans les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC). De l’analyse des pratiques d’un réseau à l’élaboration de recommandations partagéesPendant un an, la Fédération Addiction, mandatée par la Direction générale de la santé et la MILDT, a mené une réflexion sur les pratiques dans les Consultations Jeunes Consommateurs « avec et pour » les professionnels des CJC. Les objectifs étaient d’identifier la spécificité d’un accueil et d’une prise en charge adaptés au public jeune et à son entourage et de dégager des principes d’intervention faisant sens pour l’ensemble du dispositif. Des fiches thématiques abordent le fonctionnement des CJC, l’accueil, l’accompagnement du jeune consommateur et de son entourage et l’intervention précoce. Elles sont des supports pédagogiques destinés à faciliter l’appropriation des questionnements et des enjeux relatifs à l’accompagnement des jeunes consommateurs.http://www.federationaddiction.fr/cjc-le-guide-est-en-ligne/?aid=4209&sa=0
report2005CPLTImplication des membres de l’entourage dans la réadaptation des personnes alcooliques et toxicomanesQu’en est-il de l’implication de l’entourage dans le traitement des personnes toxicomanes au Québec ? De quelle façon les services de réadaptation, d’hébergement ou de soutien aux personnes toxicomanes tiennent-ils compte de l’entourage de leur clientèle ? Quels types de services leurs sont offerts ?L’ampleur des problèmes familiaux vécus par les adultes qui entreprennent une démarche de réadaptation en toxicomanie est une réalité bien connue. Des données récentes, recueillies auprès d’un échantillon de près de 1 200 usagers adultes fréquentant les services ambulatoires, le centre de jour et les services avec hébergement des centres de réadaptation publics en alcoolisme et toxicomanie des régions de Québec et de la Mauricie/Centre-du-Québec illustrent ce phénomène.https://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/implication-entourage-readaptation-personnes-alcooliques-toxicomanes_juin-2005.pdf
report1999CPLTStratégies pour impliquer les parents dans la prévention de la toxicomanie chez les jeunesCe texte porte sur les stratégies susceptibles de motiver les parents à s’impliquer dans les activités destinées à prévenir la consommation abusive de psychotropes chez les jeunes. Il s’inscrit en continuité avec la Politique de la Santé et du Bien-être (Ministère de la Santé et des Services sociaux, 1992) dont l’action prioritaire en matière de prévention de la toxicomanie chez les jeunes consiste à: ‘Stimuler les activités de prévention et de promotion de la santé, en mettant l’accent sur les services destinés aux jeunes et en y associant leur famille’ (p. 63). Avant de décrire les stratégies en détail, nous soulignons d’abord l’importance et, ensuite, les difficultés à rejoindre, impliquer et retenir les parents dans les programmes de prévention. Enfin, nous terminons par des pistes d’action concrètes susceptibles d’intéresser les intervenants.http://www.santecom.qc.ca/BibliothequeVirtuelle/CPLT/2550348826.pdf
report2015CMMCGuide de référence pour des pratiques axées sur le rétablissementLes approches axées sur le rétablissement reposent sur deux prin- cipes de base. Premièrement, chaque personne est unique et elle a le droit de déterminer elle-même sa démarche vers l’atteinte d’un meilleur état de santé mentale et de bien-être. Deuxièmement, nous évoluons dans des sociétés complexes où de nombreux facteurs interreliés (biologiques, psychologiques, sociaux, économiques, cul- turels et spirituels) ont un impact sur notre santé mentale et notre bien-être.https://www.mentalhealthcommission.ca/sites/default/files/2016-07/MHCC_Recovery_Guidelines_2016_fr.PDF
reportpour parents; pour pros de l’éducation; pour personnes concernées2018CCDUSParler pot avec les jeunes : un guide de communication sur le cannabis pour les alliés des jeunesPrésente des renseignements généraux et quelques exercices pour avoir des conversations positives sur le cannabis avec les jeunes. Dans ce guide, la question de parler de cannabis avec les jeunes est abordée dans une optique de réduction des méfaits. Il aidera les personnes qui travaillent avec des jeunes à avoir avec eux des conversations positives sur le cannabis, soit des conversations sûres, objectives, informées et exemptes de tout jugement. Toute personne à la recherche d’approches pratiques pour parler avec les jeunes au sujet du cannabis peut se servir de ce guide.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Cannabis-Communication-Guide-2018-fr_0.pdf
report2017CCDUSLes principes de base de… l’entrevue motivationnelleLes principes de base de… est une série qui propose des conseils et des renseignements pratiques fondés sur des données probantes dans le but d’améliorer les pratiques dans le domaine de la consommation de substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Motivational-Interviewing-Summary-2017-fr_0.pdf
report2019CAPUDSource sûre. Document conceptuelCe rapport est une présentation du concept de la « source sûre », de ce que cette dernière représente ainsi que de son rôle du côté des politiques en matière de drogues. Son objectif est de clarifier la définition du terme afin de permettre le bon déroulement de la discussion lorsque le sujet porte sur les sources sûres et les politiques en matière de drogues.http://files.idpc.net/library/CAPUD_safe_supply_French_dft_March_3_2019.pdf
webpageSuisseFondation Info-Entraide SuisseInfo-Entraide SuisseInfo-Entraide Suisse répertorie l’ensemble des offres d’entraide autogérée en Suisse. Parmi celles-ci, vous y trouverez des groupes actifs sur les questions d’addictions (alcoolisme, dépendance aux drogues, aux médicaments, au jeu, etc.)https://www.infoentraidesuisse.ch/shch/fr.html
webpageSuisse; pour adolescentsAddiction SuissePapa boit / Maman boitEn Suisse, des dizaines de milliers d’enfants et adolescents vivent avec un parent alcoolodépendant. Par loyauté envers leurs parents, la plupart de ces enfants souffrent en silence. Pour leur permettre de sortir de leur isolement, Addiction Suisse met à leur disposition un site Internet. Adapté selon les âges, le site offre des informations, des témoignages, des adresses ainsi qu’un espace de discussion, ouvert tous les jours de 8h à 21h et modéré par un-e professionnel-le.https://mamanboit.ch/
webpageSuisse; pour adolescentsAddiction SuisseMatériel d’information – pour AdolescentsBrochures d’information spécifiquement destinées aux enfants et adolescents, à télécharger gratuitement.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/34-adolescents
webpageSuisse; Base de données bibliographiquesInfodrog; RADIXInfoset.chInfoset.ch est le portail suisse d’information d’Infodrog en français et en allemand, qui couvre tout le spectre du domaine des addictions. Infoset fournit des informations sur les développements actuels de la recherche et de la politique et donne un aperçu du travail national et international en matière de dépendance et de politique des additions.https://www.infoset.ch/fr/accueil.html
webpageEMCDDAEMCDDA – European Monitoring Centre for Drugs and Drug AddictionThe EMCDDA exists to provide the EU and its Member States with a factual overview of European drug problems and a solid evidence base to support the drugs debate. Today it offers policymakers the data they need for drawing up informed drug laws and strategies. It also helps professionals and practitioners working in the field pinpoint best practice and new areas of research.https://www.emcdda.europa.eu/
webpagepour pros de santéEMCDDAEMCDDA : Fiches droguesVous trouverez une description scientifique et objective de substances illicites, sous la forme de “fiches drogues”. Les fiches couvrent douze substances, la plupart contrôlées par les conventions internationales des Nations Unies. Ces fiches sont disponibles en allemand, anglais et français.https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles_fr
webpageCanada; pour entrepreneursAPSAMAPSAM : Consommation de substances au travailRetrouvez plusieurs documents de référence, guides et outils de sensibilisation pour vous guider dans la gestion des enjeux en lien avec ce thème au Canadahttps://www.apsam.com/theme/alcool-drogues-medicaments/consommation-de-substances-au-travail
webpagepour décideurs politiquesIDPCIDPC – International Drug Policy ConsortiumThe International Drug Policy Consortium (IDPC) is a global network of 192 NGOs that focus on issues related to drug production, trafficking and use. IDPC promotes objective and open debate on the effectiveness, direction and content of drug policies at the national and international level, and supports evidence-based policies that are effective at reducing drug-related harm.https://idpc.net/
webpageAutre (en anglais); Websites autres (en anglais)TDPFTRANSFORM – Drug Policy FoundationOur vision is a world where drug policy promotes health, protects the vulnerable and puts safety first. To achieve this, we educate the public and policymakers on effective drug policy; we develop and promote viable alternatives to prohibition; we provide a voice for those directly affected by drug policy failures; and we support policymakers and practitioners in achieving positive changehttps://transformdrugs.org/
webpagepour décideurs politiques; Autre (en anglais); Websites autres (en anglais)GCDPGCDP – Global Commission on Drug PolicyThe Global Commission on Drug Policy was created in January 2011 by a group of personalities from the Americas and Europe, including former Heads of State and Government wishing to inspire better drug policy globally.http://www.globalcommissionondrugs.org/
webpageCanada; AnnuaireAQCID; Drogue aide et référenceTrouve ton centre (Québec)Trouve ton centre permet de trouver une ressource qui offre de l’aide à la prévention, au soutien et au traitement en dépendance et de l’usage de substance partout au Québec.https://www.trouvetoncentre.com/
report2016CCATLa consommation problématique de substances ayant une incidence en milieu de travail : guide étape par étape et trousse d’outils pour la résolution de ce problème dans l’entreprise ou l’organisationLa présente trousse d’outils a pour but d’aider les employeurs à aborder le problème de la consommation de substances en milieu de travail.https://www.gnb.ca/0378/acca/pdf/ACCA-Toolkit-French.pdf
webpagepour parents; CanadaCLQD – Centre québécois de lutte aux dépendancesApte Parents – Formation en ligneCe module s’adresse à tous les parents d’adolescents. Il vise à mieux les outiller pour qu’ils puissent agir de façon efficace et pour mieux prévenir les risques liés à la consommation d’alcool, de cannabis et d’autres drogues chez leurs adolescents. D’une durée de 60 minutes environ, ce programme de type cyber-apprentissage comprend quatre capsules interactives dans lesquelles le parent doit interagir avec les membres d’une famille fictive et tenter de résoudre les dilemmes qui surgissent en lien avec la consommation de psychotropes.https://cqld.uxpertise.ca/#/catalogItemDetails/280/-1/-1
webpagepour autorités locales; pour décideurs politiques; RechercheEFUS – European Forum for Urban SafetyEFUS : Page thématique “Drogues”Créé en 1987 sous les auspices du Conseil de l’Europe, le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus, selon le sigle en anglais) est le seul réseau européen d’autorités locales et régionales consacré à la sécurité urbaine. Il rassemble près de 250 villes et régions de 16 pays.https://efus.eu/categorie/thematiques/drogues/?lang=fr
webpagepour parentsCLQD – Centre québécois de lutte aux dépendancesFormation en ligne Apte ParentsCe module (gratuit) s’adresse à tous les parents d’adolescents. Il vise à mieux les outiller pour qu’ils puissent agir de façon efficace et pour mieux prévenir les risques liés à la consommation d’alcool, de cannabis et d’autres drogues chez leurs adolescents.https://cqld.uxpertise.ca/#/catalogItemDetails/280/-1/-1
webpageBelgique; RechercheSciensanoÉpidemiologie des drogues BelgiqueSciensano est un centre de recherche et l’Institut national de santé publique en Belgique.https://drugs.wiv-isp.be/Pages/Drugs%20epidemiology%20Belgium.aspx
webpageBelgiqueSciensanoSciensano : Drogues illégalesSciensano est un centre de recherche et l’Institut national de santé publique en Belgique.https://www.sciensano.be/fr/sujets-sante/drogues-illegales
webpagepour personnes concernées; Organisme spécialisé; BelgiqueModus VivendiModus VivendiModus Vivendi met en œuvre, au bénéfice des usagers de drogues et avec leur participation, toute action et toute réflexion qui visent la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues (SIDA, hépatites, MST, overdose, bad trip, isolement social, etc).http://www.modusvivendi-be.org/
webpagepour pros de l’éducationEDUCSCOLComment aborder la prévention des conduites addictives à l’École ?éduscol est le portail national d’information et d’accompagnement des professionnels de l’éducation : enseignants, personnels d’éducation, personnels de direction, corps d’inspection..https://eduscol.education.fr/2031/comment-aborder-la-prevention-des-conduites-addictives-l-ecole
webpagepour personnes concernéesCanada, SantéParlons du cannabisRessources pour vous aider à mieux comprendre le nouveau système juridique canadien en matière de cannabis, en quoi il vous concerne, et les données relatives à la santé se rapportant à la consommation de cannabis.https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/drogues-medicaments/cannabis/ressources.html
webpagepour pros de santé; Suisse; Organisme spécialiséCOROMACoRoMA – Collège romand de médecine de l’addictionCréé à la fin des années 90 et constitué en association depuis 2011, le Collège romand de médecine de l’addiction (CoRoMA) est le réseau régional romand de promotion de la médecine de l’addiction. Il réunit des médecins et des pharmaciens, ainsi que tout professionnel concerné directement ou indirectement par la promotion de la médecine de l’addiction en Suisse romande.http://romandieaddiction.ch/
webpagepour pros de santé; pour personnes concernéesAddict AideAddict Aide : Les outils d’évaluation, d’orientation et d’accompagnementIci se trouve un ensemble de tests qui, une fois remplis, vous donneront accès à des ressources pour se renseigner, échanger sur un forum ou via une ligne d’écoute ou prendre contact avec un praticien en addictologie.https://www.addictaide.fr/les-parcours-d-evaluation/
webpageFranceéduscoléduscol : Comment aborder la prévention des conduites addictives à l’École ?éduscol est le portail national d’information et d’accompagnement des professionnels de l’éducation : enseignants, personnels d’éducation, personnels de direction, corps d’inspection..https://eduscol.education.fr/2031/comment-aborder-la-prevention-des-conduites-addictives-l-ecole
webpagepour personnes concernées; BelgiqueInfor-Drogues asblInfor-Drogues : Brochures de réduction des risques (produits)Ces brochures contiennent des conseils de réduction de risques destinés spécifiquement aux consommateurs du produit concerné.https://infordrogues.be/outils/publications/brochures-de-reduction-des-risques/
webpagepour personnes concernées; BelgiqueInfor-Drogues asblInfor-Drogues : Nos brochures et articlesCes brochures contiennent des conseils de réduction de risques destinés spécifiquement aux consommateurs du produit concerné.https://infordrogues.be/outils/publications/brochures/
webpageSuisseOSFPOFSP : Dossier addictions et santéLes addictions comportent des risques pour l’individu et la société. En réponse, nous responsabilisons la population tout en améliorant sa culture sanitaire. Informez-vous sur les différentes formes d’addiction, la prévention, la législation, la réduction des risques, les consultations et les thérapies.https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/gesund-leben/sucht-und-gesundheit.html
webpageSuisseOFSPOFSP : Stratégie AddictionsPage thématique de l’Office fédéral de la santé publique de Suisse consacrée à la stratégie de la Confédération Suissehttps://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-sucht.html
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)EMCDDAEMCDDA : Best practice portalThe Best practice portal is designed to help you find practical and reliable information on what works (and what doesn’t) in the areas of prevention, treatment, harm reduction and social reintegration. It will help you identify tried and tested interventions quickly, allocate resources to what’s effective, and improve interventions applying tools, standards and guidelines.http://www.emcdda.europa.eu/best-practice
webpageAutre (en anglais); Base de données bibliographiquesEMCDDAEMCDDA : Publications databaseThe EMCDDA produces a wide range of thematic publications in a variety of formats (print, PDF, web, ePub). In this section of the website, you can browse the top publications or use the available options to search for publications of interest.http://www.emcdda.europa.eu/publications
webpageAutre (en anglais); Bonnes pratiques (EBM)EMCDDAEMCDDA: Xchange prevention registryXchange is an online registry of evidence-based prevention interventions. It is updated approximated twice a year with new programmes and feedback from implementers. The registry makes available manualised interventions for which good European evaluation studies showed beneficial outcomes relating to substance use, as well asprogrammes for deliquency and violence prevention in youth.https://www.emcdda.europa.eu/best-practice/xchange
webpageFrance; Bonnes pratiques (EBM)HAS – Haute Autorité de Santé (France)HAS: Recommandations et guides AddictionsSection consacrée aux addictionshttps://www.has-sante.fr/jcms/fc_2875171/fr/resultat-de-recherche-antidot-2019?FACET_THEME=c_64654%2Fc_64700%2Fc_64655&types=guidelines
webpageSuisseGREAGREA : Réduction des risques (dossier)Page thématique du Groupement Romand d’Etudes des Addictions, mise à jour en continu.https://www.grea.ch/dossiers/reduction-des-risques
webpagepour personnes concernées; SuisseInstitut de Santé GlobaleStop-tabac.chVous voulez arrêter de fumer et connaître la meilleure façon d’y arriver?https://www.stop-tabac.ch/fr/
webpagepour personnes concernées; FranceSanté publique FranceJoueurs Info ServiceJoueurs info service est le service national français d’aide à distance en matière de jeu et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.https://www.joueurs-info-service.fr/
webpagepour personnes concernées; FranceSanté publique FranceTabac Info ServicePro.tabac-info-service.fr est un site Web conçu sous l’égide de Santé publique France, établissement public sous tutelle du Ministère chargé de la Santé.https://www.tabac-info-service.fr/
webpageFranceSanté publique FranceTabac Info Service – Espace professsionnels de santéPro.tabac-info-service.fr est un site Web conçu sous l’égide de Santé publique France, établissement public sous tutelle du Ministère chargé de la Santé.https://pro.tabac-info-service.fr/
webpageCanadaDSSDSS – Drogues, santé et sociétéDrogues, santé et société est une revue multidisciplinaire qui publie des articles scientifiques qui portent sur l’usage des drogues et les phénomènes qui y sont associés.http://drogues-sante-societe.ca/
webpageCanadaINSPQINSPQ : Substances psychoactivesCréé en 1998, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) est un centre d’expertise et de référence en matière de santé publique au Québec.https://www.inspq.qc.ca/publications/sujets/substances-psychoactives
webpageCanadaSanté CanadaParlons du cannabisRessources pour vous aider à mieux comprendre le nouveau système juridique canadien en matière de cannabis, en quoi il vous concerne, et les données relatives à la santé se rapportant à la consommation de cannabis.https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/drogues-medicaments/cannabis/ressources.html
webpageCanadaToxquébecToxquébec: Information sur les substancesInformation détaillée sur plusieurs produits (y compris aspects légaux pour le Québec)https://toxquebec.com/information-sur-les-substances/
webpagepour personnes concernées; FranceSanté publique FranceAlcool Info ServiceAlcool info service est le service national d’aide à distance en matière d’alcool et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.https://www.alcool-info-service.fr/
webpageFranceFédération Addiction; Santé publique France; OFDT; Respadd; Ippsa; Certa; RISQ; GREAIntervenir-addictions.frCe site, élaboré par des professionnels des addictions, vise à aider les professionnels de santé de premier recours : • à aborder les conduites addictives avec leurs patients, • à repérer d’éventuels usages problématiques de substances psychoactives (tabac, alcool ou autres drogues) ou addictions sans substance (jeux notamment), • à intervenir et/ou orienter les personnes qui en ont besoin.https://intervenir-addictions.fr/
webpageFranceAddict AideAddict Aide ProVous êtes dirigeant, collaborateur, membre du service de santé au travail, représentant du personnel, chargé des ressources humaines ? Découvrez une sélection d’outils et de ressources pour prévenir les addictions.https://www.addictaide.fr/pro/
webpageSuisse; RdR-CHraveitsaferaveitsafe.ch: Substances de A à Z (safer use)Informations pour les usagers de drogues dans une optique de Safer Usehttps://www.raveitsafe.ch/fr/produitdetails/substances-de-a-a-z/
webpageSuisse; RdR-CHRadix Svizzera italianadanno.chInformazioni sul consumo ricreativo di sostanze psicoattivehttp://www.danno.ch/
webpagepour personnes concernées; SuisseInstitut de Santé GlobaleStop-Cannabis.chCe site vous accompagne dans une réflexion sur votre consommation de cannabis ou sur celle de votre entourage. Vous pourrez également vous informer sur les risques encourus ou recevoir des conseils personnalisés. Tribu, témoignages, Coach personnalisé, tests de dépistage: autant d’aides pour faire le point ou vous accompagner dans votre sevrage!https://www.stop-cannabis.ch/
webpageSuisseInfodrog; RADIXSafeZone.ch – Consultation en ligne sur les addictionsConsultation en ligne sur la consommation d’alcool, de drogues et les addictions sur le territoire suisse.https://www.safezone.ch/
webpageSuisseGREAGREA : Intervention précoce (dossier)Dossier élaboré par le GREA, constamment réactualiséhttps://www.grea.ch/dossiers/intervention-precoce-ip
webpageSuisse; pour seniorsAddiction SuisseMatériel d’information – pour Personnes âgéesBrochures d’information à télécharger gratuitementhttps://shop.addictionsuisse.ch/fr/42-personnes-agees
webpagepour pros de santé; Suisse; pour seniorsInfodrog; Addiction Suisse; ZFPSVieillissement et addictionsPlateforme d’aide et de conseils pour les personnes âgées, leur entourage et les professionnels prenant en charge au quotidien des personnes âgéeshttps://www.addictions-et-vieillissement.ch/
webpagepour pros de santéHAS – Haute Autorité de Santé (France))HAS – Recommandations et guides (Addictions)https://www.has-sante.fr/jcms/fc_2875171/fr/resultat-de-recherche-antidot-2019?FACET_THEME=c_64654%2Fc_64700%2Fc_64655&types=guidelines
webpagepour pros de l’éducation; pour pros de santéGREARéduction des risques (dossier)Page thématique du Groupement Romand d’Etudes des Addictions, mise à jour en continu.https://www.grea.ch/dossiers/reduction-des-risques
webpagepour pros de santéFédération Addiction; Santé publique France; OFDT; Respadd; Ippsa; Certa; RISQ; GREAIntervenir-addictions.fr: site dédié aux professionnels de santé de premier recoursCe site, élaboré par des professionnels des addictions, vise à aider les professionnels de santé de premier recours : • à aborder les conduites addictives avec leurs patients, • à repérer d’éventuels usages problématiques de substances psychoactives (tabac, alcool ou autres drogues) ou addictions sans substance (jeux notamment), • à intervenir et/ou orienter les personnes qui en ont besoin.https://intervenir-addictions.fr/
webpagepour pros de santé; SuisseCoRoMA; FOSUMIS; FOSUMNW; FOSUMOS; Ticino AddictionPraticien Addiction Suisse – Site à l’attention des professionnels de santéLe site a été spécifiquement conçu dans le but de soutenir les médecins de famille, les pharmaciens, les médecins d’urgence, les services de santé en milieu pénitentiaire ainsi que les intervenants en psychiatrie. Il offre pour les intervenants médicaux un manuel avec des instructions 100% pratico-pratiques (alcool, cannabis, médicaments, etc.), scientifiquement à jour et dans les trois langues nationales. On y trouve aussi des liens vers les règlements, instructions et formulaires cantonaux.https://www.praxis-suchtmedizin.ch/praxis-suchtmedizin/index.php/fr/
webpagepour pros de l’éducation; SuisseRADIXÉcoles en santéVous trouverez sur la plateforme «écoles en santé» des informations sur les différents programmes gérés ou (co-)ordonnés par la fondation RADIX dans le domaine de la promotion de la santé à l’écolehttps://www.radix.ch/fr/ecoles-en-sante/
webpagepour pros de l’éducation; FranceMinistère de l’Éducation Nationale et de la JeunesseMENJS – Prévention des conduites addictivesPage thématiquehttps://www.education.gouv.fr/cid115033/prevention-des-conduites-addictives.html
webpagepour pros de l’éducation; FranceINSERMMAAD DIGITAL | Média d’information scientifique sur les addictionsMAAD DIGITAL a pour but de produire et diffuser de l’information scientifique sur les addictions en direction des jeunes. L’ensemble des contenus diffusés sur MAAD Digital font l’objet au préalable d’une première publication dans des revues scientifiques. Afin de construire un ensemble cohérent et pertinent, des groupes de jeunes ont été associés à la conception de MAAD Digital et à la relecture d’une partie des contenus.http://www.maad-digital.fr/
webpagepour pros de l’éducation; pour pros de santé; Référence IPGREAIntervention précoce (dossier)https://www.grea.ch/dossiers/intervention-precoce-ip
webpagepour personnes concernéesToxquébecInformation sur les substanceshttps://toxquebec.com/information-sur-les-substances/
webpagepour personnes concernées; SuisseStadt ZürichSaferparty.chsaferparty.ch informe de manière neutre sur les substances psychotropes, les risques de consommation de substances et offre des conseils par e-mail.https://www.saferparty.ch/allgemein.html
webpagepour personnes concernées; Suisse; RdR-CHSDSsafer dance swissSafer Dance Swiss ist ein unabhängiger Verein, der sich für Prävention, Informationsvermittlung und Schadensminimierung im Bereich des Freizeitdrogenkonsums (Nightlifearbeit) in der Schweiz einsetzt. Safer Dance Swiss bietet Veranstaltern und regionalen Suchtfachstellen ein flexibles Massnahmenset an, welches sich nah an den Realitäten der unterschiedlichen Settings (Clubs, Events, Festivals) bewegt.http://fr.saferdanceswiss.ch/
webpagepour personnes concernées; FranceSanté publique FranceDrogues Info ServiceDrogues info service est le service national d’aide à distance en matière de drogues et de dépendances. Il a également en charge le recensement, la mise à jour et la mise à disposition du public de l’annuaire national des structures spécialisées en addictologie.https://www.drogues-info-service.fr/
webpagepour personnes concernées; Suisse; RdR-CHPremière ligneNuit Blanche? – Action de réduction des risques liées à la consommation de drogues en milieu festifNuit Blanche? est un projet genevois de réduction des risques liés aux drogues consommées en milieu festif.http://www.nuit-blanche.ch/wp/
webpagepour personnes concernées; SuissePILDJ & GREASos-jeu.chCe site est un projet des cantons romands, il est destiné à toutes les personnes qui cherchent des informations ou de l’aide sur le jeu excessif: joueurs, proches ou professionnels.https://www.sos-jeu.ch/fr
webpagepour personnes concernéesNuit blancheSubstances (safer use)Nuit blanche ? est une action en milieu festif (soirées, bars, boîtes de nuits, festivals, etc) menées par une équipe d’intervenants spécifiquement formés, afin de favoriser la réduction des risques liés à l’usage de drogues et d’alcool.http://www.nuit-blanche.ch/wp/substances/2cb-2ci/description/
webpagepour personnes concernées; SuisseNANarcotics Anonymous SuisseNarcotiques Anonymes est une organisation d’entraide de personnes pour qui les drogues, l’alcool et les médicaments sont devenus un problème majeur.https://www.beta.narcotics-anonymous.ch/?lang=fr
reportpour décideurs politiques2011Groupe PompidouDocument d’orientation destiné aux responsables politiques pour l’élaboration de politiques cohérentes en matière de drogues licites et illicitesCe rapport a pour but d’offrir aux décideurs et aux responsables politiques un aperçu des outils, instruments et principes fondamentaux utiles au travail d’élaboration, de révision et de mise en œuvre de politiques, stratégies et plans d’action dans le domaine des drogues et des comportements de dépendance. Il propose une série de principes directeurs synthétisant les éléments clés à prendre en compte pour élaborer des politiques cohérentes et des stratégies efficaces en matière de drogueshttps://rm.coe.int/CoERMPublicCommonSearchServices/DisplayDCTMContent?documentId=09000016806f40ac
webpageOrganisme spécialisé; BelgiqueModus Vivendi et autresPlate-forme de RdRLa Plate-forme de RdR milite en faveur d’une politique de Réduction des Risques en matière de consommation de drogues en Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique). A l’initiative de Modus Vivendi, des FEDITO wallonne et bruxelloise, de la Ligue des Droits de l’Homme, du Centre d’Action Laïque et de la Liaison Antiprohibitionniste.https://reductiondesrisques.be/
webpageBelgiqueLa LiaisonLiaison AntiprohibitionnisteLa Liaison est une association de personnes convaincues par l’inefficacité de la prohibition, particulièrement quant à sa capacité à réduire le trafic, la criminalité et les risques liés à l’usage de drogues. Elle fait la promotion des alternatives possibles à l’interdit pénal en matière de drogues en suggérant un débat critique sur la question.https://www.laliaison.org/
webpagepour personnes concernées; BelgiqueInfor-DroguesStop ou Encore ?« Stop ou encore ? » est une initiative d’Infor-Drogues. Ce site s’adresse spécifiquement aux personnes désireuses d’évaluer leur consommation.https://www.stopouencore.be/
webpageBelgiqueFEDITOFEDITO W – Fédération wallonne des institutions pour toxicomanes­La Fédito wallonne, Fédération wallonne des institutions pour toxicomanes, regroupe 52 membres , services et réseaux répartis sur l’ensemble du territoire de la Wallonie. Tous développent des activités et des actions dans le domaine des assuétudes : alcool, tabac, cannabis, médicaments psychoactifs, autres drogues et produits de synthèse, jeux et cyber dépendances.https://www.feditowallonne.be/
webpageOrganisme spécialisé; BelgiqueEUROTOX asblEurotox – Observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en Wallonie et à BruxellesEurotox asbl impulse et mène des projets de recherche, des journées de réflexion, et remplit depuis 2000 la fonction d’Observatoire socio-épidémiologique Alcool-Drogues en Wallonie et à Bruxelles, et assure aussi la mission de Sous-point focal du réseau REITOX (Réseau Européen d’Information sur les drogues et les toxicomanies), pour l’Observatoire Européen des Drogues et Toxicomanies (OEDT).https://eurotox.org/
webpageBelgique; Recherchebelspo – Politique scientifique fédéraleFEDRA : Action de rechercheDe très nombreux documents liés au Programme de recherches d’appui à la note politique fédérale relative à la problématique de la droguehttp://www.belspo.be/belspo/fedra/prog.asp?l=fr&COD=DR
webpageBelgique; Base de données bibliographiquesWebdoctesDOCTES – Portail documentaire en promotion de la santéLe catalogue et portail DOCTES rassemble environ 70 000 ressources documentaires, professionnelles, scientifiques ou généralistes relevant de la promotion la santé et présentes dans les 5 centres de documentation coopérateurshttps://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/index.php
reportRéférence IP2015BAGNationale Strategie Sucht 2017–2024 (Vom Bundesrat verabschiedete Version)
reportRéférence IP2016BAGMassnahmenplan zur Nationalen Strategie Sucht 2017–2024
reportEspace public; pour autorités locales2012UVSVie nocturne urbaine : Analyse de la situation et des mesures envisageablesUn groupe de travail de l’Union des villes suisses a analysé en détail les questions relatives à la vie nocturne dans les villes suisses. Leurs travaux ont débouché sur la rédaction d’un rapport, «Vie nocturne urbaine. Analyse de la situation et des mesures envisageables», qui aborde des questions fondamentales et présente des actions susceptibles de répondre à des problèmes spécifiques.https://uniondesvilles.ch/cmsfiles/130218_rapport_vie_nocturne_urbaine_uvs_final.pdf
reportpour décideurs politiques2010Groupe Pompidou; Muscat, Richard; Mheen, Dike van de; Barendregt, CasVers une politique intégrée liée aux substances psychoactives: analyse théorique et empiriqueLa présente publication vise à mieux comprendre les bases scientifi- ques du choix entre une politique distincte pour chaque substance et une politique unique intégrant toutes les substances, et donne des informations concrètes sur la manière dont ces politiques sont mises en œuvre aujourd’hui. Les sept pays examinés ici – Allemagne, Irlande, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suisse – couvrent toute la gamme des options possibles, d’une politique unique à une politique intégrée.https://rm.coe.int/090000168074608c
reportLieux de santé2002DGS; Reynaud, M.Usage nocif de substances psychoactives : identification des usages à risque, outils de repérage, conduites à tenir (rapport au Directeur Général de la Santé)Ce rapport demandé par le Directeur Général de la Santé présente donc les outils cliniques validés permettant un dépistage le plus précoce possible de l’abus de substances (alcool, tabac, cannabis, héroïne, drogues de synthèse, etc.) et rassemble les stratégies de prise en charge simples et validées. Il se complète d’une série de propositions visant à permettre ces repérages et cette prise en charge précoce. Ces outils et ces stratégies sont proposés aux différents acteurs, sanitaires (médecins généralistes, médecins du travail, urgentistes, infirmiers, etc.) sociaux ou éducatifs (enseignants, éducateurs, …), mais aussi à l’entourage des usagers ou aux usagers eux-mêmes. Trop souvent encore les patients sont pris en charge trop tardivement, alors que dépendance et complications sont déjà présentes. Le but de ce travail est donc de faciliter, ou de permettre, une aide la plus précoce possible, bien avant l’installation de la dépendance. (Résumé d’éditeur.)https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/024000138.pdf
reportpour autorités locales; pour décideurs politiques2016INSPQ; Gagnon, FrançoisSynthèse des connaissances: actions novatrices en matière de substances psychoactives « illicites »Dans cette synthèse, nous chercherons plutôt à connaître et à caractériser le potentiel de quelques pistes d’action qui, dans le cadre légal actuel, peuvent permettre de mitiger certains effets négatifs tout en maximisant les retombées positives du régime de politiques publiques québécoises. Par exemple, nous examinerons les évaluations de programmes d’éducation à la prévention et à la prise en charge des surdoses avec la naloxonehttps://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/2133_synthese_connaissances_substances_psychoactives.pdf
reportLieux de santé; pour pros de santé2005OFDT; Cristina, Gomez Diaz; Milhet, MaitenaStratégies de promotion du repérage précoce et de l’intervention brève en matière d’alcool auprès des médecins généralistese rapport étudie les stratégies de promotion du repérage précoce et de l’intervention brève (RPIB) auprès des médecins généralistes concernant les buveurs excessifs d’alcool. Il dresse un bilan de ces stratégies appliquées dans cinq régions françaises qui ont pris des initiatives en ce domaine. La principale finalité du présent ouvrage est de dresser un panorama des initiatives à l’échelle régionale et de révéler les éléments les plus importants qui permettraient l’élaboration d’un plan national de promotion du RPIB. Il poursuit également deux objectifs complémentaires : – aider à comprendre les facteurs explicatifs et les ressorts de la consommation excessive d’alcool, mais aussi de la place des médecins généralistes dans le RPIB. – mettre à disposition les connaissances sur les effets des stratégies de promotion en France et à l’étranger, sur l’efficacité et sur les coûts de l’intervention brève.https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/rapports-d-etudes/rapports-detudes-ofdt-parus-en-2005/strategies-de-promotion-du-reperage-precoce-et-de-lintervention-breve-en-matiere-d-alcool-aupres-des-medecins-generalistes/
reportPrisons Foyers; pour décideurs politiques2014FA; APSEP; APACSoins des personnes détenues. Addictions : la continuité des soins des personnes détenues (Guide pratique)Pendant près de quatre ans, la Fédération Addiction, l’Association des Professionnels de Santé Exerçant en Prison (APSEP) et l’Association des Professionnels des Addictions en milieu Carcéral (APAC) ont mené une réflexion sur la continuité des soins des personnes détenues. Ce projet, soutenu par la Direction Générale de la Santé, a abouti à la parution d’un guide de la collection Pratique(s. Cette réflexion part d’un triple constat : * celui d’une grande prévalence des problématiques addictives en milieu carcéral, * d’une diversité des acteurs dans la prise en charge des addictions, * et d’une grande hétérogénéité des pratiques professionnelles et des modes d’organisation d’un établissement pénitentiaire à l’autre. Ce guide souhaite ainsi contribuer à l’amélioration de l’articulation entre les différents acteurs impliqués dans la prise en charge et l’accompagnement des personnes détenues rencontrant des problèmes d’addiction.http://www.federationaddiction.fr/parution-du-guide-pratiques-continuite-soins-personnes-detenues/
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2004CDIPSituations de crise. Un guide pour une action et une prévention compétentes à l’écoleSituations de crise – un guide pour les écoles» est une publication qui fournit des repères concrets pour la gestion des situations délicates ou problématiques pouvant survenir dans le cadre de l’école et de son environnement. Elle s’adresse aux autorités scolaires, aux directions d’établissement et aux enseignants de tous les degrés.https://edudoc.ch/record/24796/files/Krisensituation_f.pdf
reportLieux de santé; pour pros de santé2014HASRepérage précoce et intervention brève en alcoologie en premier recours : Note de cadrageCette note de cadrage présente le projet de fiche mémo concernant le « repérage précoce et l’intervention brève en alcoologie ». L’objectif principal est de mettre à disposition des professionnels de premier recours des outils utilisables en pratique courante afin de : – clarifier les définitions concernant la consommation d’alcool – simplifier et faciliter le repérage précoce des consommations à risque par des questionnaires adaptés. – proposer les modalités d’intervention brève.http://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-04/reperage_precoce_et_intervention_breve_en_alcoologie_en_premier_recours_-_note_de_cadrage.pdf
reportMilieu festif2012AFRRéférentiel national des interventions de RdR en milieux festifsEn 2001, à la demande de la MILDT, l’AFR a coordonné la réalisation d’un cahier des charges des » interventions liées aux usages de produits psycho-actifs en milieux et lieux festifs. Dix ans plus tard, l’évolution du contexte festif, réglementaire, institutionnel ainsi que des acteurs du champ de la RdR a nécessité la mise à jour du cahier des charges, cette fois-ci à la demande de la DGS. La création de ce nouveau référentiel vise à faire face à la généralisation des actions de réduction des risques en milieux festifs. Sa rédaction a été coordonnée par l’Association Française pour la Réduction des risques en s’appuyant sur l’expérience acquise sur le terrain d’associations spécialisées.https://culturedrogues.fr/a-f-r/wp-content/uploads/sites/3/2016/02/2012_afr_referentiel_national_des_interventions_de_rdr_en_milieux_festifs.pdf
reportMilieu festif2017FARéduire les risques – éthique, posture et pratiquesDe nouveau enjeux sont apparus ces dernières années : pluralité d’acteurs de prévention, de RDR et de soin et leurs collaborations, les nouveaux outils de dépistage, d’analyse de drogues, de valorisation de l’expertise des usagers, d’insertion les nouveaux partenariats… Pour travailler ces questions, et construire ensemble les stratégies et les pratiques de demain, la Fédération Addiction a mené une démarche participative de quatre ans, qui a regroupé près de 90 CAARUD, 130 CSAPA et près d’une centaine d’intervenant extérieurs.https://www.federationaddiction.fr/reduire-les-risques-ethique-posture-et-pratiques-le-guide-est-paru/
reportLieux de santé; pour pros de santé2017FSSFRecommandations de bonne pratique (Guideline) pour le dépistage et le conseil en matière de consommation de tabac et d’alcool avant, pendant et après la grossesseLa présente recommandation s’adresse en premier lieu à des sages-femmes actives dans différents domaines (sages-femmes indépendantes, sages-femmes salariées, sages-femmes étudiantes, sages-femmes en formation, etc.) et à divers autres professionnels de la santé qui conseillent et soutiennent les femmes avant, pendant et après leur grossesse ainsi que leur famille.https://www.hebamme.ch/wp-content/uploads/2018/08/05d_Guideline_f.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2015SSS MontérégieProblèmes de consommation et bonnes pratiques scolaires: Guide à l’intention des écoles secondaires de la MontérégieCe guide a été élaboré afin de soutenir les écoles secondaires dans leurs actions au quotidien auprès des jeunes qui ont des problèmes de consommation. Il aborde également les actions préventives. Il est destiné aux professionnels des ressources éducatives complémentaires, aux intervenants en prévention des toxicomanies et aux directions d’écoles secondaires.http://extranet.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/sante-publique/promotion-prevention/AES-Guide-consommation.pdf
reportMilieu professionnel; pour personnes concernées; pour entrepreneurs2016ASProblèmes d’alcool en milieu professionnel: Quelques pistes pour les collèguesCette brochure s’adresse avant tout aux personnes qui se font du souci pour un-e collègue de travail. Elles sont souvent les premières à remarquer que “quelque chose cloche”. En tant que collègue, on s’inquiète pour la personne concernée et on fait mille suppositions sur les causes de son mal-être. On peut être confronté à la détérioration du comportement et des performances de son collègue.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/entreprise-formation/100-209-problemes-d-alcool-en-milieu-professionnel.pdf
reportEspace public; pour pros de l’éducation2012MILDTPrévention des conduites addictives et animationCe document est conçu pour permettre une utilisation souple : les organismes de formation peuvent l’adapter aux différents niveaux de formation et de responsabilité visés et aux contextes. Le but est d’inviter les formateurs à travailler avec les stagiaires sur la posture éducative de l’animateur professionnel ou non professionnel face aux conduites addictives. La démarche proposée vise à accompagner les animateurs dans une réflexion incontournable sur leur rôle éducatif et leurs responsabilités.http://www.jeunes.gouv.fr/IMG/pdf/201205_jeunes_guide_prevention.pdf
reportpour autorités locales2015GRVS; Reynaud-Maurupt, CatherinePrévention des conduites addictives destinée aux jeunes: structurer et mettre en oeuvre une stratégie territoriale: guide méthodologique pour les acteurs des collectivités territorialesCe guide méthodologique est principalement destiné aux acteurs des collectivités territoriales souhaitant s’investir dans la mise en œuvre d’un dispositif multiprofessionnel de prévention des conduites addictives destiné aux jeunes. Il constitue également un outil pour les acteurs du dispositif spécialisé en addictologie ou pour les acteurs exerçant auprès des jeunes qui souhaitent impulser une stratégie territoriale de prévention des conduites addictives portée par les élus locaux. Après avoir décrit le socle de connaissances indispensables pour s’engager dans la mise en oeuvre de cette stratégie, le guide détaille la méthodologie de projet spécifique au processus d’implantation d’un dispositif à composantes multiples.https://www.drogues.gouv.fr/sites/drogues.gouv.fr/files/atoms/files/guide_grvs_reynaud_maurupt.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2010CNDPPrévention des conduites addictives : Guide d’intervention en milieu scolaireCe guide s’appuie sur les principes de la prévention à l’École, prioritairement fondés sur le développement des compétences psychosociales permettant aux élèves de faire des choix éclairés et responsables.https://media.eduscol.education.fr/file/Action_sanitaire_et_sociale/06/4/guide_d_intervention_second_degre_172064.pdf
reportLieux de santé; pour pros de santé2020Santé CanadaParler de la consommation de substances de manière humaniste, sécuritaire et non stigmatisante: une ressource pour les organisations canadiennes des professionnels de la santé et leurs membresCette ressource cherche à faciliter la transition vers un langage plus sécuritaire, plus humaniste et non stigmatisant pour parler de l’utilisation de substances dans le système de santé. Les publics à qui elle s’adresse en tout premier lieu sont les professionnels de la santé et les organisations professionnelles de la santé du Canada.https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/healthy-living/communicating-about-substance-use-compassionate-safe-non-stigmatizing-ways-2019/guilding-rinciples-fra.pdf
reportLieux de santé; pour pros de santé2014HASOutil d’aide au repérage précoce et à l’intervention brève. Alcool, cannabis, tabac chez l’adulteLa Haute autorité de santé (HAS) diffuse auprès des professionnels de santé un outil d’aide au repérage précoce des consommations d’alcool, de tabac et de cannabis. Cet outil plus spécifiquement destiné aux médecins généralistes a été conçu pour les aider à faire rapidement le point avec leurs patients sur leurs consommations d’alcool, tabac et/ou de cannabis. Cet outil devrait leur permettre intervenir auprès des consommateurs pour qu’ils réduisent leurs risques de dommages repérer les consommations à risque accompagner et soutenir leurs efforts vers un changement de comportement durable Le repérage précoce de consommation des consommations d’alcool, de tabac et de cannabis concerne tous les patients. Il repose sur un questionnaire par produit. Le questionnaire permet d’évaluer le risque éventuel encouru par le patient. La durée de l’intervention du médecin est rapide : une minute s’il se limite à recueillir les informations concernant la consommation déclarée d’une substance et cinq minutes s’il délivre une information sur les résultats du questionnaire.http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2014-12/outil_rpib_v2.pdf
webpageFrance; Organisme spécialiséMILDECAMILDECA – Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictivesLa MILDECA répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle.https://www.drogues.gouv.fr/
reportLieux de santé; pour pros de santé2004CPLT; Rouillard, PierreLe rôle des médecins dans le dépistage et l’intervention brève en toxicomanie au QuébecLe présent document a donc été conçu pour les médecins et autres professionnels de la santé en cabinets privés, en CLSC, en milieu hospitalier et en CHSLD dans le but de les outiller afin de dépister rapidement les patients pouvant avoir des problèmes de consommation, de mieux intervenir auprès de cette clientèle et de faciliter l’implantation de mesures efficaces au sein de leurs organisations.https://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/role-medecins-depistage-intervention-toxicomanie_oct-2004.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2019MSSSLa légalisation du cannabis du primaire à l’université : informations et recommandationsCe document est destiné aux intervenants des milieux scolaires du primaire à l’université. Il vise à répondre aux questions que suscite la légalisation du cannabis, à donner des informations sur la consommation chez les jeunes, à contribuer à l’ajustement des actions dans les milieux d’enseignement et à favoriser la cohérence des messages transmis aux jeunes.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2018/18-236-14W.pdf
reportHome EMS; Lieux de santé; Milieu professionnel; pour pros de santé2001CPLT; FQCRPATLa toxicomanie chez les aînés. Reconnaître, comprendre et agir: Guide d’interventionCe rapport s’adresse essentiellement à trois catégories d’intervenants, soit les intervenants de première ligne agissant auprès des aînés et de leurs proches, les intervenants des équipes de psychogériatrie et les intervenants en toxicomanie eux-mêmes. Il vise, non seulement à les informer succinctement sur les grands paramètres de l’intervention auprès des clientèles âgées, mais également à les outiller et à leur faciliter la tâche dans leurs interventions, de façon très concrète.https://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/toxicomanie-aines_jan-2001.pdf
reportHome EMS; pour personnes concernées2006Éduc’alcoolL’alcool et les aînésPuisqu’une consommation dangereuse est souvent décelée par une autre personne – un médecin, une infirmière, un membre de la famille ou un aidant naturel –, cette publication s’adresse autant aux aînés eux-mêmes qu’à tous ceux qui les entourent. Ces derniers doivent en effet être attentifs aux personnes de plus de 65 ans qu’ils côtoient.https://educalcool.qc.ca/wp-content/uploads/2019/09/Alcool_et_Sante_3.pdf
reportMilieu festif2013AIRDDSIntervention précoce et réduction des risques et des dommages: usage de cocaïne basée, crack, free-base: guide de préventionRéalisé à partir d’une revue de la littérature et de travaux de concertation avec un groupe d’experts, l’ouvrage décrit les bonnes pratiques en matière d’intervention précoce auprès des usagers consommateurs de cocaïne basée ou susceptibles de l’expérimenter, fournit les éléments de connaissance essentiels sur les effets et les risques de ce produit, puis détaille les principes de réduction des risques et des dommages spécifiques à cette pratique, sur le plan sanitaire comme sur le plan psycho-social.[Éditeur]https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Reduction_des_risques_cocaine_basee_Guide_professionnels_2013.pdf
reportEspace public; Lieux de formation; pour autorités locales; pour pros de l’éducation2012HSLU; Mösch Payot, Peter; Rosch, DanielIntervention précoce auprès des jeunes: bases légales pour les écoles et les communesLa présente brochure aborde les thèmes suivants : 1. Le statut juridique des jeunes ; 2. Le devoir d’assistance, de collaboration et de discrétion comme bases de la coopération dans le domaine scolaire ; 3. Les jeunes en danger – Collaboration entre l’école, l’autorité́ de protection de l’enfant et l’autorité́ pénalehttps://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/npp/kinder-und-jugend/f-f-.pdf.download.pdf/Intervention%20pr%C3%A9coce%20aupr%C3%A8s%20des%20jeunes%20-%20bases%20l%C3%A9gales%20pour%20les%20%C3%A9coles%20et%20les%20communes.pdf
reportEspace public; pour pros de l’éducation; pour pros de santé2016CCDUSGuide pour faciliter les discussions sur la consommation de cannabis chez les jeunes dans votre communautéOffre des conseils sur la façon de parler de cannabis avec les jeunes dans une communauté. Prenant comme point de départ le rapport Les effets de la consommation de cannabis pendant l’adolescence, le guide souligne que bon nombre de jeunes et d’adultes ne comprennent pas parfaitement les effets de la marijuana. Il s’agit d’une source de renseignements pour les travailleurs jeunesse et les intervenants en santé communautaire et en services de dépendance et de santé mentale.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Community-Discussions-Youth-Cannabis-Guide-2016-fr.pdf
reportLieux de santé2016FAFemmes & addictions – Accompagnement en CSAPA et CAARUD: Guide Repère(sAu travers de 15 fiches thématiques et 6 interviews, le guide « Femmes et addictions » a pour objectifs de : • faire émerger des constats, à partir des observations de professionnels, de témoignages de femmes et des apports de la recherche ; • découvrir des actions expérimentées par des structures françaises et étrangères, ainsi que des points de vue de professionnels reconnus pour leur expertise sur le sujet ; • formaliser des préconisations pour faire évoluer les pratiques professionnelles dans l’ensemble des secteurs concernés. Construit à partir de l’expérience des CSAPA (Centres de Soin, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) et des CAARUD (Centres d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des Risques pour Usagers de Drogues), ses préconisations concernent les professionnels de ces centres et leurs partenaires, mais sont applicables plus largement à l’ensemble des intervenants auprès des femmes présentant des conduites addictives.https://www.federationaddiction.fr/parution-du-guide-femmes-et-addictions-de-la-federation/
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2017BEGESEtapes du repérage précoce: observer et agirCette grille propose aux responsables hiérarchiques du domaine de la petite enfance une aide dans le développement d’un guide d’action interne à l’institution. Ce guide est censé servir au développement de l’organisation dans le domaine du repérage précoce des troubles du développement et de la mise en danger du bien-être de l’enfant. En partant de réflexions proposées, vous avez la possibilité de définir des processus, d’attribuer des responsabilités et d’introduire des instruments spécifiques dans l’institu- tion. Cette grille est liée aux prescriptions pour la détection précoce des situations de mise en danger du bien-être de l’enfant définies par l’Office cantonal des mineurs.http://www.santebernoise.ch/wp-content/uploads/2017/09/praevention_fruehbereich_frueherkennung_handlungsleitfaden_fr.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2004OFSP; ISPA (Addiction Suisse)Ecole et cannabis: Règles, mesures et détection précoce. Guide à l’intention des enseignants et des établissements scolairesCe guide pratique très intéressant est destiné aux enseignants et personnels des établissements scolaires. L’objectif est de leur apporter des éléments concrets pour définir les règles et conduites à tenir face à des jeunes consommateurs de cannabis. Quelles mesures faut-il préconiser ? Quelles sanctions poser ? Qui sanctionner ? Comment faire en sorte que les règles soient cohérentes et comment associer les parents à la démarche ? Un protocole d’interventions progressives est nécessaire pour appliquer les sanctions quand elles se révèlent indispensables. Une proposition de protocole sous forme de tableau est annexée en fin de guide.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/ecole/184-408-ecole-et-cannabis.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2019BE-Office des mineursDétection précoce des situations de mise en danger du bien-être de l’enfant dans les écoles bernoises: Guide pour les écolesLe guide rend accessibles les informations liées au thème de la détection précoce et présente des expériences importantes réalisées dans le contexte pratique de la protection de l’enfant. L’école, et en particulier sa direction, doit être à même de se confronter à des situations problématiques en disposant des compétences à cet égard ainsi que des informations d’ordre juridique et pouvoir recourir aux structures existantes.https://www.erz.be.ch/erz/fr/index/erziehungsberatung/erziehungsberatung.assetref/dam/documents/ERZ/AKVB/fr/Erziehungsberatung/SPE_Broschuere-Leitfaden-fuer-die-Schule_fr.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2016ANPAA; Rigaud, Alain; Basset, BernardDépistage du cannabis au lycée : les questions poséesCe document répond aux interrogations des acteurs de l’éducation nationale et de la santé publique sur le dépistage dans le cadre scolaire.http://www.chanvre-info.ch/info/fr/IMG/pdf/16-01-20-depistage-cannabis-lycee.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2019MSSSDémarche de rédaction ou de révision d’un document-cadre en matière de substances psychoactives [guide pour les lieux de formation]La démarche proposée dans ce document a pour objectif de soutenir le réseau de l’éducation dans la rédaction d’un document-cadre en matière de consommation de substances psychoactives. Les établissements possédant déjà un protocole d’intervention ou une politique bénéficieront également de cette démarche. En effet, elle permettra aux acteurs du milieu et aux partenaires de partager une vision commune dans un contexte social en évolution et de déterminer de façon consensuelle les rôles de chacun ainsi que les mesures à prendre. Le changement de statut légal du cannabis non médical est une occasion à saisir afin d’aborder l’ensemble des substances psychoactives et les actions à privilégier en milieu scolaire.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002361/?&date=DESC&sujet=toxicomanie&critere=sujet
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2010ASConsommation de drogue durant l’apprentissage: des pistes pour prévenir et réagir. Un guide pratique pour les responsables d’apprentissageComment doivent réagir les responsables d’apprentissage lorsqu’ils sont confrontés à des jeunes qui fument du cannabis ou boivent de l’alcool sur le lieu de travail? Comment une entreprise peut-elle prévenir les problèmes de drogues chez ses apprentis? Cette brochure vous offre une vaste palette d’informations, des mesures concrètes à adopter et un schéma de résolution de problèmes. Vous trouverez également dans ce guide des exemples de situations de conflit avec les questions délicates qu’elles peuvent soulever.http://shop.addictionsuisse.ch/download/7996b3b483b5bb804e65d5286baac2eb567bb62f.pdf
reportPrisons Foyers; pour pros de l’éducation2017GREA; Cornut, MarieConsommation de substances chez les adolescents en foyer : quelle collaboration entre police et milieux éducatifs?Le groupe de travail « police et milieux éducatifs » s’est réuni 8 fois entre mars 2016 et février 2017. Ce présent document a été rédigé en fonction de ces rencontres et restitue l’essentiel de la réflexion menée en commun. Une vingtaine de professionnels de l’éducation, de la sécurité et de la santé issus de différents cantons romands ont donné généreusement de leur temps et de leurs réflexions.https://www.grea.ch/sites/default/files/collaboration_milieux_educatifs_police_et_addiction.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2010CCLAT (CCDUS)Consolider nos forces : normes canadiennes de prévention de l’abus de substances en milieu scolaire : un guide pour les intervenants en santé et en éducation (V 2.0)Les normes scolaires sont une ressource nationale conçue pour consolider la mise en place de programmes au sein des écoles et pour aider les responsables de ces programmes à poursuivre leurs efforts tout en encadrant et en évaluant continuellement leurs activités.https://www.unodc.org/pdf/youthnet/Canadian_Standards_for_School-based_YSAP_2.0_FRENCH.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2008INPESComportement à risque et santé : agir en milieu scolaire: Référentiel de bonnes pratiquesCet ouvrage propose pour la première fois une synthèse en français de la littérature scientifique internationale concernant les interventions de prévention des conduites à risque. Fruit d’une collaboration entre le Réseau francophone international de prévention des traumatismes et de promotion de la sécurité (Réfips) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), il s’adresse à toute personne qui souhaite engager une démarche de promotion de la santé de jeunes en âge d’être scolarisés (3 – 18 ans). Il traite en particulier de la violence (contre soi ou les autres), de l’usage de substances psychoactives, des comportements dangereux sur la route ou durant les loisirs et des comportements sexuels à risque. Ce référentiel se structure en deux parties. L’une décrit les étapes et éléments du développement des enfants et des adolescents, les comportements considérés comme à risques et les facteurs qui les influencent ou les déterminent. L’autre propose des stratégies de prévention reconnues comme efficaces ou prometteuses ainsi que des ressources utiles à leur conception, leur implantation et leur évaluation.https://www.educasante.org/wp-content/uploads/2018/07/ComportRisque.pdf
reportLieux de santé; Milieu festif2016RESPADDChemsex: Livret d’information pour les professionnel(le)s et les intervenant(e)s de santéLe Respadd (Réseau de prévention des addictions), en partenariat avec de nombreuses associations et avec le soutien de la DGS, a publié un livret d’information sur le ChemSex à destination des professionnels. ChemSex signifie l’utilisation de produits psychoactifs en contexte sexuel. Le terme désigne plus précisément un ensemble de pratiques, spécifiques à certains homosexuels masculins, qui consistent à consommer des produits psychoactifs (principalement des stimulants) dans le cadre de sessions sexuelles (« plans chems », « plans slam », « plans planants »). Ces sessions sont le plus souvent planifiées et organisées, orientées vers le sexe en groupe et/ou vers des pratiques dites hard et leur durée peut s’étendre sur plusieurs heures voire plusieurs jours. De nombreux produits peuvent être consommés dans ce cadre mais les principales drogues concernées actuellement sont les cathinones, la méthamphétamine, la cocaïne, le GHB/GBL/DB et la kétamine. Ces consommations sont souvent associées à une consommation d’alcool qui peut être importante.http://www.ramip.fr/wp-content/uploads/2019/06/ChemSex-Livret-dinformation-2016.pdf
reportLieux de formation; pour autorités locales2017FQDECadre de référence sur la présence policière dans les établissements d’enseignementEn prévention de la criminalité et de la violence, intervenir auprès des jeunes est une priorité et l’école est le milieu privilégié pour entrer en contact avec eux . Ainsi, pour favoriser une action concertée et efficace entre les principaux acteurs concernés, la Table provinciale de concertation sur la violence, les jeunes et le milieu scolaire a publié, en 2005, un outil favorisant la collaboration entre le milieu scolaire et les services de police. Le cadre de référence sur la « Présence policière dans les établissements d’enseignement » précise, à cet effet, les modalités de concertation et de partenariat qui s’appliquent dans trois contextes particuliers justifiant la présence policière dans les établissements scolaires, soit dans un contexte d’urgence, d’enquête ou de prévention.http://fqde.qc.ca/wp-content/uploads/2018/02/TPCVJMScadrereferencesept.17.pdf
reportLieux de santé; pour pros de santé2009SSMG; Chevalier, Pierre; Debauche, Monique; Dereau, Pascal; Duray, Daniel; Gailly, JeannineAssuétude aux médicaments : Recommandations de bonne pratiqueLes recommandations de bonne pratique se veulent être avant tout un outil pour le médecin de famille en vue de l’amélioration de la qualité de sa pratique quotidienne et par là de la qualité des soins apportés aux patients et à la collectivitéhttps://www.ssmg.be/wp-content/images/ssmg/files/PDF/RBP_Assuetude.pdf
webpageOrganisme spécialisé; CanadaAQCIDAQCID – Association québécoise des centres d’intervention en dépendanceL’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (L’AQCID) est une association nationale regroupant plus d’une centaine d’organismes communautaires et privés œuvrant en dépendance. L’AQCID a la volonté d’être un interlocuteur et un partenaire du réseau public dans la prestation de services en dépendances à la population et d’offrir des services de très haute qualité.http://aqcid.com/fr/
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2017ASApprentis et cannabis: Comment réagir? Guide pour formatrices et formateurs en entrepriseGuide d’entretien à mener avec l’apprenti-e en cas de consommation de substances psychoactives.http://shop.addictionsuisse.ch/download/70c672e45a5e8d2ae830897e026715d88c12d54c.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2018MSSSAlcool, cannabis et autres drogues – Planification des actions préventives en milieu scolaire au secondaire basée sur les meilleures pratiquesCe feuillet est destiné aux intervenants des écoles secondaires qui souhaiteraient développer, améliorer ou modifier leur offre de prévention dans leur milieu en matière de consommation de cannabis et d’autres substances. Le document présente les principales questions préalables à se poser ainsi que les compétences à développer et les savoirs à prioriser auprès des élèves. Les conditions d’efficacité et les pièges à éviter sont également présentés.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2018/18-236-10F.pdf
reportLieux de formation; pour pros de l’éducation2019MSSSAlcool, cannabis et autres drogues – Planification des actions préventives basée sur les meilleures pratiques dans les milieux d’enseignement fréquentés par les jeunes adultesCe feuillet est destiné aux milieux d’enseignements fréquentés par les jeunes adultes qui souhaiteraient développer, améliorer ou modifier leur offre de prévention dans leur milieu en matière de consommation de cannabis et d’autres substances. Le feuillet présente les principales questions préalables à se poser ainsi que les compétences à développer et les savoirs à prioriser auprès des élèves. Les conditions d’efficacité et les pièges à éviter sont également présentés.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2018/18-236-10F.pdf
reportMilieu professionnel; pour entrepreneurs2014ASAlcool au travail: savoir réagir. Un guide pour les cadresEn tant que supérieur hiérarchique, cadre de proximité ou même en tant que collègue on ne sait souvent pas quoi faire quand on pense qu’un collaborateur a un problème d’alcool. Les responsables hiérarchiques se trouvent souvent démunis et désemparés face à de telles situations. Que faire? Que dire? Quand et surtout comment parler à un collaborateur quand on devine qu’il a un problème d’alcool ou avec d’autres drogues? Telles sont les questions traitées dans cette brochure destinée à l’encadrement, quel que soit le niveau hiérarchique.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/entreprise-formation/114-401-alcool-au-travail-savoir-reagir.pdf
webpageOrganisme spécialisé; CanadaAIDQAIDQ – Association des intervenants en dépendance du QuébecL’Association des intervenants en dépendance du Québec (AIDQ) est un organisme à but non lucratif qui regroupe les intervenants de tous les milieux intéressés au domaine des dépendances au Québec, soit les milieux publics, communautaires et privés, ceux de la santé publique, de l’éducation, ainsi que les milieux universitaire, de la recherche, de la sécurité publique et du monde du travail.https://aidq.org/
reportLieux de santé2019FAAddictions et troubles psychiatriques: Guide Repère(sLa Fédération Addiction, avec le soutien des pouvoirs publics (MILDECA, DGS, DGOS) et avec l’implication de plusieurs centaines de partenaires dans le champ de la psychiatrie et des addictions (dont Santé Mentale France) porte depuis 2016 un projet qui s’inscrit dans l’urgente nécessité de mieux accompagner ces situations parmi les plus fréquentes, les plus complexes et aux parcours les plus chaotiques. Le guide « Addictions et troubles psychiatriques » est le résultat tangible de cette démarche participative dont le titre fait apparaître le cœur du sujet : améliorer les collaborations entre les deux champs de l’addictologie et de la psychiatrie pour permettre un diagnostic des pathologies duelles et une prise en charge adéquate des personnes accueillies. Construit à partir de l’expérience d’une pluralité d’acteurs issus du médico-social et du sanitaire, les préconisations du guide impliquent tous les professionnels du secteur de l’addictologie et de la psychiatrie, mais aussi les acteurs de la lutte contre l’exclusion, ceux de la pair-aidance et les usagers… Des étapes du projet qui ont fait participer des acteurs de l’addictologie et de la psychiatrie, à travers : 106 questionnaires retournés qui ont été envoyés aux professionnels du médico-social, de l’hospitalier et de la ville. 29 entretiens téléphoniques et sur site 6 journées d’échanges thématiques qui ont chacune réuni une quinzaine de professionnels des addictions, de la psychiatrie et de la santé mentale, des associations d’usagers, des médiateurs de santé pairs et des usagers afin de croiser les regards autour de thématiques clés. Des exemples d’articulations opérantes, des contributions d’experts et des expériences de terrain Au travers de 29 exemples concrets et de 11 contributions écrites de professionnels, le guide « Addictions et troubles psychiatriques » a pour objectif de : Faire émerger des constats à partir des observations des professionnels et de témoignages ; Rendre compte d’actions d’articulation opérantes entre les professionnels ; Donner des outils pour favoriser un accompagnement global des usagers ; Fournir des pistes pour aider à dépasser certaines frontières culturelles entre les deux champs.https://insereco93.com/wp-content/uploads/2019/07/GUIDE_REPE%CC%80RES_ADDICTIONS-ET-TROUBLES-PSYCHIATRIQUES_guide_190531_web_pages.pdf
reportpour pros de l’éducation2015FA; FNARSAddictions & lutte contre les exclusions: travailler ensembleParu en 2015 à l’initiative de la Fédération Addiction et de la FNARS (Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale), ce guide souhaite travailler au décloisonnement des pratiques professionnelles et à l’élaboration d’une culture de travail commune entre le secteur de l’addictologie et celui de la lutte contre les exclusions. Le guide présente, dans une première partie, des « points de repère » sur les champs de l’addictologie et de la lutte contre les exclusions : – historique de la structuration du secteur de la lutte contre les exclusions et du secteur médico-social en addictologie – définitions communes et spécifiques à chaque secteur – rappel de la réglementation – pistes de recommandations communes pour favoriser le « travailler ensemble ». La seconde partie présente des « illustrations » d’expériences de partenariats autour de cinq thématiques : – « Aller vers » les personnes et les institutions; – Le travail partenarial et l’articulation entre professionnels (le partage d’informations/ la place du SIAO); – La réduction des risques dans le dispositif d’hébergement; – Addictions, accompagnement et insertion par l’activité économique; – Deux programmes pour une approche intégrée : les programmes TAPAJ et « Un chez-soi d’abord ».https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2015/12/guide_travaillerensemble.pdf
reportRéférence IP2020OFSPPlan de mesures 2021-2024 de la Stratégie nationale Addictions 2017-2014Le présent plan de mesures sert de fondement à la mise en œuvre de la Stratégie nationale Addictions. Pour les années 2021 à 2024, les mesures ont été revues et en partie adaptées, notamment dans le contexte de la stratégie Santé2030 du Conseil fédéral.https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP-2020-Plan-de-mesure-addictions.pdf
documentRéférence IP2016Les SignatairesCharte de l’Intervention Précoce (version révisée 2016)https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2020/12/charte_intervention_precoce-2016.pdf
documentRéférence IP2011GREA; FVS; OFSPIntervention précoce : Adaptation de la Charte d’Oltenhttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2020/12/Charte-IP-adaptation-BAG-FS-GREA-2011.pdf
webpageRéférence IPInfodrogIntervention précoce (Page thématique)http://www.infodrog.ch/intervention-precoce.html
webpageRéférence IPInfosetDétection et intervention précoces (dossier)https://www.infoset.ch/fr/dossier-detection-et-intervention-precoces.html
reportRéférence IP2010GREA; Al Kurdi, Christophe; Carrasco, Kim; Savary, Jean-FélixIntervention précoce: accompagner les jeunes en situation de vulnérabilité (sur mandat de l’OFSP)L’objectif de cette brochure est de présenter l’IP en détail avec des illustrations pratiques et des expériences concrètes déjà menées avec succès en Suisse romande. Elle vise à créer de l’intérêt pour cette démarche, à stimuler l’implication des acteurs et à donner des recommandations générales pour sa mise en œuvre. Il ne s’agit toutefois pas d’un outil prêt à l’emploi, mais plutôt d’une vue d’ensemble qui doit permettre à chacun de se situer par rapport à la démarche d’IP.https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/GREA_Al_Kurdi-2010-Intervention-précoce-accompagner-les-jeunes-en-si.pdf
reportRéférence IP2015OFSPStratégie nationale Addictions 2017–2024 (Version adoptée par le Conseil fédéral)https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP-2015-Stratégie-nationale-Addictions-2017–2024-Version-.pdf
reportRéférence IP2019OFSPAnnexe IP – Définitionshttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP-2019-Annexe-IP-–-Définitions.pdf
reportRéférence IP2018INTERFACE; Mantia, Alexandra; Ritz, Manuel; Oetterli, ManuelaRésumé – Situationsanalyse Früherkennung und Frühintervention innerhalb NCD/Suchthttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/INTERFACE-et-al.-2018-Résumé-–-Situationsanalyse-Früherkennung-und-Frühi.pdf
reportRéférence IP2019OFSPIntervention précoce centrée sur les phases de vie : une approche globaleLe concept stratégique sur l’intervention précoce (IP) entend soutenir les professionnels en contact avec des personnes en situation de vulnérabilité pour appliquer la démarche IP au quotidien et dans différents contextes (famille, école, loisirs, travail, communes). Il peut s’agir de professionnels du domaine des soins, de la prévention des addictions, de la promotion de la santé ou d’autres groupes professionnels mais aussi des proches (personnes dites de référence). Les responsables des cantons, des communes et des villes, ainsi que les personnes clés dans les institutions ont à disposition les informations de bases et les arguments montrant l’intérêt d’investir dans les démarches IP, que ce soit au niveau des structures ou des processus.https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP_2019_Intervention-précoce-centrée-sur-les-phases-de-vie.pdf
reportRéférence IP2018INTERFACE; Mantia, Alexandra; Ritz, Manuel; Oetterli, ManuelaSituationsanalyse Früherkennung und Frühintervention innerhalb NCDDie Abteilung Prävention nichtübertragbarer Krankheiten des BAG setzt seit 2017 die Nationale Strategie zur Prävention nichtübertragbarer Krankheiten (kurz NCD-Strategie) und die Nationale Strategie Sucht um. Innerhalb dieser Strategien soll der Ansatz Früherkennung und Frühintervention (F+F) gestärkt und auf alle Lebensphasen ausgerichtet werden. Zu diesem Zweck will das BAG 2018 ein Rahmenkonzept Früherkennung und Frühintervention für die Jahre 2019–2024 entwickeln. Darin sollen seine Aktivitäten und Schwerpunkte im Rahmen der Strategien NCD und Sucht definiert werden. Eine Grundlage für die Erstellung dieses Konzepts ist eine aktuelle Situationsanalyse. Interface erarbeitete eine solche Situationsanalyse und knüpfte dabei an die Bestandsaufnahme von 2006 sowie an die Situationsanalyse von 2014 an, mit welcher F+F-Projekte der Kinder- und Jugendphase im Bereich Sucht erfasst und bewertet wurden.https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/INTERFACE-et-al.-2018-Situationsanalyse-Früherkennung-und-Frühinterventi.pdf
reportRéférence IP2019OFSPAnnexe IP – Plan de mesureshttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP-2019-Annexe-IP-–-Plan-de-mesures.pdf
documentRéférence IP2016Les SignatairesCharta Früherkennung und Frühintervention (2016)https://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2020/12/charte_fruherkennung_und_fruhintervention_2016_de.pdf
documentRéférence IP2011Les SignatairesOltner Charta Früherkennung und -intervention bei gefährdeten Kindern und Jugendlichenhttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/Signataires_2011_Oltner-Charta-Früherkennung-und-intervention-bei-gefährdeten-Kindern-und.pdf
reportRéférence IP2019OFSPAnnexe IP – Modèle multifactoriel d’identification des risques IPhttps://themegrea.elk-dev.ch/wp-content/uploads/2021/02/OFSP-2019-Annexe-IP-–-Modèle-multifactoriel-d’identification.pdf
webpageFranceMILDECAMILDECA – Accueil ExpertsLa MILDECA répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle.https://www.drogues.gouv.fr/experts
report2001Santé CanadaPrévention des problèmes attribuables à la consommation d’alcool et d’autres drogues chez les jeunes : Un compendium des meilleures pratiquesLe présent compendium présente une orientation fondée sur l’expérience clinique pour la mise en place d’un vaste éventail de programmes et d’activités de prévention, et devrait intéresser les éducateurs, les promoteurs communautaires, les promoteurs de la santé, les agents chargés de l’application de la loi et le personnel infirmier en santé publique. Portée du compendium Quelle est la meilleure façon de prévenir les problèmes attribuables à la consommation d’alcool et d’autres drogues chez les jeunes? Quels sont les programmes les plus efficaces permettant de réduire les méfaits associés à la consommation chez les jeunes? Quels programmes canadiens apparaissent les plus prometteurs?http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/pubs/adp-apd/prevent/index-fra.php
report2012OFSPPrise en charge adaptée aux besoins spécifiques des femmes et/ou des hommes: Guide à l’intention des conseillères et des conseillers dans le domaine des dépendanceshttps://www.addictionsuisse.ch/fileadmin/user_upload/DocUpload/Prise-en-charge-_adaptee-aux-besoins-specifiques-femmes-hommes.pdf.pdf
report2010ANESM; HASLa participation des usagers dans les établissements médico-sociaux relevant de l’addictologie – RecommandationsCette recommandation vise à promouvoir la participation des usagers au fonctionnement de l’établissement, en apportant des réponses aux deux principales questions que se posent les professionnels : • pourquoi encourager les usagers à participer au fonctionnement de l’établis- sement ? • comment s’y prendre pour amorcer puis pérenniser leur participation au fonctionnement de l’établissement ?https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-03/reco_addictologie_anesm.pdf
report2017ANESM; HASLa réduction des risques et des dommages dans les Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD) – Recommandationshttps://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-03/recommandations_caarud_web.pdf
report2020GREA; Fachverband Sucht; OFSPGuide APAN pour les professionnels sur les usages des écransSoutien et accompagnement dans le cadre du travail de prévention et de conseil auprès des parents et proches d’enfants, d’adolescents et jeunes adulteshttps://www.grea.ch/sites/default/files/grea_ecrans_fr_web_0.pdf
report2018DrugScope; RESPADDGuide concernant l’usage de substances psychoactives durant la grossesseCet ouvrage est issu de la traduction française du livre « Guide to Problem Substance Use During Pregnancy » paru chez Drugscope en 2011, enrichie de contributions réalisées par des experts français ou francophones des champs de l’addictologie et de la périnatalité. Son objectif est de fournir aux professionnels français engagés dans la prise en charge et le suivi des femmes usagères de drogues un document de référence sur : > Les effets des produits avant et pendant la grossesse > Les recommandations concernant le suivi et la prise en charge des femmes et de leurs enfants > Les ressources disponibles en France : services hospitaliers, associations, réseaux, etc.https://www.respadd.org/wp-content/uploads/2018/09/Guide-complet-BAT2-MD.pdf
report2015ANPAAGroupe à visée thérapeutique. Addictologie ambulatoire: Guide RepèresÀ partir d’expériences de terrain, le présent guide propose aux équipes des repères pour la création, la poursuite ou la transformation de groupes à visée thérapeutique au sein de leurs établissements médico-sociaux en addictologie.https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Guide-reperes-Groupes-therapeutiques.pdf
report2018ANPAAConduites addictives. Travailler pour et avec les personnes de l’entourage : Guide RepèresCe nouveau guide a pour objet des questionnements éthiques, des repères professionnels, des expériences et zooms du travail avec et pour l’entourage de personnes en difficultés avec leurs conduites addictives. Il s’adresse aux professionnel.le.s de la prévention, de l’accompagnement et des soins. 1/ Considérer l’entourage de personnes en difficulté avec leurs conduites addictives : difficultés et ressources de l’entourage, entourage au cœur de la pathologie du lien et partie prenante. 2/ Prévenir les risques pour l’entourage : co-dépendance dans le cercle familial, social, transmission intergénérationnelle, soutien à la parentalité, prévention par les pairs. 3/ Accompagner et prendre soin de l’entourage : primo-demande et approche de l’entourage, mission des CSAPA, CJC lieu ressource, groupes à visée thérapeutique, auto-support, orientations psychothérapeutiques. Pour aller plus loin, le guide propose 9 illustrations de terrain, 19 zooms thématiques et une bibliographie multimedia.https://anpaapdl.org/_docs/Fichier/2019/5-190327112500.pdf
report2016ANPAAQualité du dossier de l’usager en établissement médicosocial relevant de l’addictologie : Guide RepèresCe guide est animé par un triple objectif : Le respect des droits des usagers, notamment le respect de la vie privée et le droit d’accès aux informations personnelles ; Le partage des informations utiles entre les différents professionnels dans l’objectif de la qualité et de la continuité de l’accompagnement et des soins ; Une démarche d’amélioration continue de la qualité du service rendu, dans le cadre des missions de l’établissement et des professionnels. L’articulation entre ces trois axes constitue un facteur de qualité des prestations délivrées aux personnes accueillies et accompagnées La qualité du dossier de l’usager est un élément déterminant de l’accompagnement et des soins inscrits dans un projet personnalisé. Le dossier répond à plusieurs objectifs : Permettre la traçabilité d’un accueil et d’un accompagnement personnalisés et coordonnés de chaque usager en s’assurant de l’adéquation entre ses besoins et les propositions de l’établissement ; Analyser l’activité et le fonctionnement de l’établissement ; Rendre compte de l’activité et du fonctionnement de l’établissement aux autorités, notamment aux autorités de contrôle et de tarification ; Permettre des études et des recherches, le cas échéant.https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Guide-Reperes-Dossier-usager.pdf
report2009OFDTGuide pour la mise en oeuvre de bonnes pratiques d’évaluation : évaluer les interventions de réduction des risqueshttps://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxcdp8.pdf
report2016ANPAAAddictionnaire: Réflexion sémantique en addictologieL’addictionnaire est un recueil non exhaustif de mots qui reflètent l’évolution du langage, des représentations et des pratiques professionnelles dans le champ des conduites addictives. Son objectif n’est pas de délivrer une définition « juste » de termes, mais d’interroger leurs sens, leurs définitions et les représentations qu’ils véhiculent. Il propose ainsi des pistes pour susciter une réflexion sur les différents usages des mots faits par les professionnels de la prévention, de l’accompagnement et des soins, par les bénéficiaires et leur entourage mais aussi le grand public.https://addictions-france.org/datafolder/uploads/2021/02/Addictionnaire_Bdef_lien.pdf
report2014INSERMConduites addictives chez les adolescents. Usages, prévention et accompagnement : Principaux constats et recommandationshttp://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/5967/expcol_2014_conduites-addictives_fascicule.pdf?sequence=1
report2012FAAddictions: Famille et entourageLa famille est un acteur essentiel de l’éducation et de la prévention. Face aux changements sociaux et culturels que connaît notre société, elle est aujourd’hui fragilisée dans ses fonctions éducatives et socialisantes. Ce guide apporte, dans une démarche prospective, quelques repères illustrés par des exemples d’actions menées dans le réseau et par les partenaires de Fédération Addictionhttps://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2012/09/guide_addictions_familles_et_entourage.pdf
report2016RESPADDMémento de prise en charge des urgences en contexte addictologiqueDe l’arrêt cardio-vasculaire aux urgences sociales, du tabac aux opiacés, l’ouvrage revient sur les comportements et les gestes à adopter pour répondre efficacement à une situation d’urgence, et donne les éléments à connaître par produit pour éviter que l’urgence survienne. Classé par fiches accessibles dès le sommaire, et d’un format très maniable, ce petit guide a été construit en partenariat avec plusieurs associations dont la Fédération Addiction, avec le soutien de la Direction Générale de la Santé. Il a vocation à outiller tous les intervenants et/ou personnes témoins d’une situation problématique, pour favoriser les démarches efficaces, les bonnes pratiques de prise en charge et la réduction des risques. Il y aborde notamment les situations de crise aigües, les outils comme la Naloxone ou les pratiques motivationnelles et propose l’ensemble des relais et des informations nécessaires pour orienter les personnes en cas d’urgence.http://www.asud.org/wp-content/uploads/2016/03/2016-Respadd-Prise-en-charge-des-urgences-en-contexte-addictologique.pdf
report2019FA; CJCL’intervention précoce en pratique : illustrations concrètes d’une stratégie efficaceAu fil des 30 pages de ce guide vous trouverez un peu de théorie, des définitions, des illustrations pratiques, des exemples, des outils, des pistes d’actions, et des « recettes » ou check-list qui vous permettront d’ajuster vos actions à une méthodologie probante.https://fr.calameo.com/books/0055448581db1c7222e37
report2008EWS-CFDProfil de compétences spécialiste dépendancesCe profil de compétences a été élaboré sur mandat de la CFD afin de pouvoir adapter systématiquement les formations continues des spécialistes en matière de dépendances aux besoins de la pratique. Ce document de référence servira d’orientation et d’instrument de contrôle pour évaluer les mesures d’encouragement.https://suchtakademie.files.wordpress.com/2012/06/kompetenzprofil_f.pdf
report2014INSERMConduites addictives chez les adolescents : usages, prévention et accompagnementhttp://www.inserm.fr/thematiques/sante-publique/expertises-collectives
report2016FFARéduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives – Livret de l’Audition publique des 7-8 avril 2016http://www.addictologie.org/dist/telecharges/FFA2016_Audition-Livret.pdf
report2017CCDUSSoutien communautaire et formation familiale (Les principes de base de…)Les principes de base de… est une série qui propose des conseils et des renseignements pratiques fondés sur des données probantes dans le but d’améliorer les pratiques dans le domaine de la consommation de substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Community-Reinforcement-Family-Training-Summary-2017-fr.pdf
report2016FFALa réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives- Rapport d’orientation et recommandationsLe rapport revient sur le concept de RdRD, sur son histoire et sur sa philosophie. Il décrit ensuite sa mise en œuvre : en termes de politique de santé publique en termes d’outils en termes de pertinence en termes de plus-value pour les personnes présentant des conduites addictives et pour les intervenants en addictologie en termes de freins, à travers les exemples de l’alcool, du tabac, des opiacés et des nouveaux produits de synthèse (NPS) en termes d’évolutions sur Internet Il rappelle que des difficultés d’appropriation de la RdRD existent toujours, alors que la RdRD met en exergue l’importance d’une véritable alliance entre usagers et professionnels. De nombreux secteurs sont concernés par cette politique (justice, police, travail social, éducation et santé) mais chacun d’entre eux fait face à de multiples difficultés. Une sensibilisation du grand public semble également nécessaire, ainsi que des projets de recherche participatifs et pragmatiques. Enfin, le rapport propose 15 recommandations concrètes pour améliorer la diffusion, l’appropriation et la mise en oeuvre de la RdRD liés aux consommations de substances psychoactives.http://www.addictologie.org/dist/telecharges/FFA2016_RapportOrientation&Recos.pdf
report2014FAManuel PAACT. Processus d’Accompagnement et d’Alliance pour le Changement ThérapeutiqueLe manuel PAACT (Processus d’Accompagnement et d’Alliance pour le Changement Thérapeutique), paru en juin 2014, est destiné en premier lieu aux professionnels qui interviennent dans les Consultations Jeunes Consommateurs (CJC), mais également aux personnels qui sont sollicités dans la réponse d’intervention précoce et à ceux du premier recours. L’ouvrage formalise notamment le processus d’alliance qui se tisse entre le professionnel et le jeune et décrit l’accompagnement au changement qui se met en place auprès de ce public spécifique.https://www.grea.ch/sites/default/files/manuel-paact.pdf
report2012Groupe PompidouTravail transculturel en matière de droguesL’étude destinée aux praticiens travaillant avec des usagers de drogues d’origines ethniques et culturelles diverses, rédigée par Olga Fedorova, Directrice du centre d’aide sociale aux familles et aux enfants à Ekaterinbourg, a été réalisée pour aider les décideurs politiques et les professionnels des soins de santé et de la protection sociale à réformer le système de services transculturels compétents pour les populations de cultures différentes et à améliorer la situation des migrants, y compris ceux en situation irrégulière.Dans de nombreux pays, les tendances de l’évolution démographique montrent que les migrants, année après année, sont susceptibles de devenir l’un des groupes cibles les plus importants nécessitant une approche spécialisée dans le traitement des problèmes de drogues et toxicomanie. Un système bien rodé de la protection sociale, du traitement et de la réinsertion des toxicomanes est en place dans de nombreux pays. Toutefois, un système efficace d’aide qui tienne compte des spécificités sociales, psychologiques et culturelles des migrants usagers de drogues, en particulier les clandestins, n’est pas en place. Comment pouvons-nous offrir des services de qualité, si nous ne prenons pas en compte les diversités de ceux que nous essayons d’aider ?https://rm.coe.int/2012-3-ppg-coop-transculturalworkhandbook-web-fra/16807b6ace
report2013OFDT; FAGuide pratique des principaux outils de repérage de l’usage problématique de cannabis chez les adolescentsCe guide vise à offrir une aide pratique aux professionnels de santé de première ligne confrontés aux adolescents pour repérer un éventuel usage problématique de cannabis. Il décrit les principaux questionnaires qui permettent un repérage rapide et non stigmatisant de l’usage problématique de cannabis. Il se limite à présenter les outils brefs et/ou simples d’utilisation, spécifiquement destinés au repérage d’un usage problématique de cannabis, sans évoquer les questionnaires permettant de fournir une évaluation de la situation du patient, ni les outils de diagnostic à strictement parler. Il s’agit de dresser un inventaire des instruments de détection de risques potentiellement associés à l’usage de cannabis chez les adolescents.https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxiot9.pdf
report2008Santé CanadaIntervention précoce, services d’approche et liens communautaires pour les jeunes ayant des problèmes attribuables à la consommation d’alcool et d’autres drogueshttps://www.securitepublique.gc.ca/lbrr/archives/cnmcs-plcng/cn29769-fra.pdf
report2017CCDUSVers un système de soins axé sur le rétablissement : Une ressource pour les prestataires de services et décideursPrésente comment le Canada pourrait se diriger vers un système de soins axé sur le rétablissement, inspiré des six principes directeurs du rétablissement, des résultats du sondage La vie en rétablissement et de l’expérience des professionnels. Les auteurs du rapport concluent qu’il est possible de favoriser la reconnaissance des troubles liés aux substances comme un problème de santé chronique, d’augmenter les investissements ciblés et d’établir un continuum de soins qui soutient les Canadiens ayant des troubles liés aux substances.https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Recovery-Oriented-System-of-Care-Resource-2017-fr.pdf
report2013FAAddictions sans substance: Guide Repère(sDans une société qui donne la primauté aux « loisirs », à la vitesse et à la performance, dans un monde qui voit se développer de nouveaux modes de communication, de nouveaux « outils de plaisir » et toujours plus de technologies innovantes, les pratiques et les objets d’addictions eux-aussi ont évolué, et avec eux, les dispositifs.Le projet Addictions sans substance mené par la Fédération Addiction avec le soutien de la Direction Générale de la Santé sur l’année 2012, a voulu aborder ces problématiques, nouvelles ou historiques, sous l’angle de l’accueil et de la prise en charge des publics au sein du dispositif médico-social.http://www.federationaddiction.fr/addictions-sans-substance-le-guide-reperes-est-paru/
report2009CRHDLe profil de compétences des intervenants de première ligne pour la détection, l’intervention précoce et la référence auprès des clientèles aux prises avec des problèmes de dépendances : Rapport final au FQRSChttp://www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/448958/PC_BrownT_rapport+2010_intervention+probl%C3%A8mes+de+d%C3%A9pendance/60d3a6bd-990a-4846-bb13-3144be5eb664
journalArticle1999ISPA et GREATDépendances n° 08 : Réduction des risques: concepts, pratiques et éthiquehttps://shop.addictionsuisse.ch/fr/dependances/367-dependances-no-15-du-courage-pour-s-en-sortir-pour-accompagner-pour-changer-les-images.html
report2008OMSeuropeOù sont les patients dans la prise de decisions concernant leurs propres soins de santé ?Les patients peuvent jouer un rôle bien déterminé dans la protection de leur santé en choisissant les traitements qui leur conviennent lors des épisodes de maladie et en prenant en charge leur affection chronique. Il a été maintes fois prouvé que laparticipation du patient peut améliorer son vécu et accroître son niveau de satisfaction, et peut s’avérer également efficace sur le plan clinique etéconomique. La présente synthèse s’inspire des bases factuelles démontrant l’impact de laparticipation des patients à leurs soins cliniques, et examine les politiques adoptées (‎ou susceptibles d’être adoptées)‎ dans différents systèmes de soins de santé de part et d’autre de la Région européenne. Elle se penche en particulier sur les stratégies visant à améliorer : l’instruction en santé ; la prise de décisions en matière de traitement ; l’auto-prise en charge des maladies chroniques.https://apps.who.int/iris/handle/10665/107989?locale-attribute=fr&locale=zh&mode=full
bookSection2016IDPC2.4 Harm Reductionhttp://idpc.net/policy-advocacy/idpc-drug-policy-guide-3rd-edition
bookSection2015Hartnoll, Richard; Hedrich, DagmarHarm Reduction Policies, Settings and ChallengesHarm reduction has become an increasingly important dimension of drug policy over the past three decades. This chapter describes what harm reduction is and how harm reduction policies take account both of individual risk behaviors and of risky settings in order to promote improvements in individual and public health and societal well-being. Another chapter in this textbook, Chap. 83, “Harm Reduction Interventions”, gives an overview of specific interventions. This chapter covers the following: what harm reduction is, its history and current status from an international perspective, drug-related harms, risk behaviors, risk settings, harm reduction as a combination intervention, implementing an integrated approach at local level, needs assessment in local settings, enabling environments, epidemiological settings, prison settings, law enforcement settings, overcoming barriers, and promoting health and equality of care. It concludes that harm reduction policies and interventions have been successfully implemented in many countries around the world; that over the past two decades, political and professional opinions have increasingly promoted a “comprehensive approach” that includes harm reduction as a central pillar; and that while heroin use and related problems, as well as HIV among drug injectors, are now largely under control in countries that have implemented comprehensive harm reduction policies, challenges remain in those and other countries, including hepatitis C, problems related to stimulant drug use, and continuing sexual transmission of infectious diseases related to drug use. Apart from client-oriented skills, practitioners need an understanding of the community and public health settings within which drug use and drug-related harms arise.https://doi.org/10.1007/978-88-470-5322-9_63
bookSection2015Hedrich, Dagmar; Hartnoll, RichardHarm Reduction InterventionsThe goal of harm reduction is to reduce both the individual and societal harms of drug use through knowledge-based interventions that change risk behaviors and risk settings. Chapter 84, “Harm Reduction Policies, Settings, and Challenges” in this textbook gives an overview of harm reduction as a public health policy. This chapter describes the main harm reduction interventions implemented in many countries around the world, synthesizes evidence on their effectiveness and risks, and summarizes key lessons learned. The focus is on illegal drugs, especially opioids and central nervous system stimulants. The interventions covered are opioid substitution treatment; needle and syringe programs; supervised drug consumption facilities; drug overdose prevention; outreach, peer education, and health promotion; testing, vaccination, and treatment of drug-related infectious diseases; interventions for stimulant users; and drug-related sexual risk reduction. Key themes stressed include the following: that harm reduction does not replace the need for treatment but adds to the capacity to respond effectively to the wide range of health and social challenges raised by drug use; that the scientific evidence shows that harm reduction interventions are effective in terms of their stated goals, as long as they are implemented appropriately within their contextual settings; and that single interventions are far more effective when implemented together as part of a broader public health policy, including steps to facilitate healthier living and safer social environments.https://doi.org/10.1007/978-88-470-5322-9_133
report2014Naour, Gwenola Le; Hamant, Chloé; Chamard-Coquaz, NadineFaire accepter les lieux de réduction des risques : un enjeu quotidienLes professionnels de la Réduction des risques, qui accueillent et accompagnent les usagers de drogues, connaissent des difficultés à faire reconnaitre et accepter leur mission de Santé publique. Que ce soit par peur de la différence, des états de conscience modifiés, pour des raisons morales ou au regard de la loi, les riverains des dispositifs de RdR mettent en question la présence des usagers à leurs côtés. Pour leur répondre, la médiation sociale est inscrite au coeur des missions des Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues (CAARUD), principal levier pour permettre l’acceptabilité des dispositifs. Quelles sont les formes données à la médiation mise en oeuvre par les professionnels de la RdR? Cette étude financée par la Direction générale de la santé (DGS) répond à cette question. Elle propose ainsi un état des lieux bibliographique des études, guides et observations faites autour de cette question, complété par le recueil détaillé des pratiques professionnelles dans un certain nombre de dispositifs de RdR. Enfin, une troisième et dernière partie reprend, sous forme de recommandations, les principaux enjeux liés à la mise en place d’un nouveau lieu d’accueil. Sont ici identifiées les étapes nécessaires à la mise en lien entre les dispositifs de RdR et leurs partenaires, qu’ils soient institutionnels (Agences régionales de santé, municipalités, communautés de communes, forces de l’ordre, services sociaux…) ou privés (bailleurs, commerçants, voisins…). Ce sont autant d’interlocuteurs de la médiation sociale, ressources pour permettre aux porteurs de projets de concevoir une démarche concertée d’implantation.https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00977418
report2010INSERMRéduction des risques infectieux chez les usagers de drogues. Synthèse et recommandations.Ce document présente la synthèse et les recommandations du groupe d’experts réunis par l’Inserm dans le cadre de la procédure d’expertise collective, pour répondre à la demande du ministère de la Santé et des Sports concernant la réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues. Ce travail s’appuie sur les données scientifiques disponibles en date du premier semestre 2010. Près de 1 000 articles ont constitué la base documentaire de cette expertise.http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/88
reportFAQ; Harm Reduction2003SPHERERéalité et mythes sur la reduction des dommages dans le traitement des toxicodépendances et de l’alcoolisme (trad. de “Facts & Myths about Harm Reduction in Drug and Alcohol Treatment”)http://www.infodrog.ch/txt/brr/Realite_et_Mythes.pdf
report1999CPLT; Forget PToxicomanie et réduction des méfaitshttp://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/toxicomanie-reduction-mefaits_oct-1999.pdf
report1997CPLT; Brisson, PierreL’approche de réduction des méfaits : sources, situation, pratiqueshttp://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/approche-reduction-mefaits-sources-situation-pratiques_dec-1997.pdf
webpagePlate-forme de RdR Bruxelles et WallonieCharte de la Réduction des Risqueshttps://reductiondesrisques.be/charte-de-la-reduction-des-risques/
webpageEMCDDAEMCDDA – Fiches droguesVous trouverez une description scientifique et objective de substances illicites, sous la forme de “fiches drogues”. Les fiches couvrent douze substances, la plupart contrôlées par les conventions internationales des Nations Unies. Ces fiches sont disponibles en allemand, anglais et français.https://www.emcdda.europa.eu/publications/drug-profiles_fr
webpageOBSANDécès dus à la droguehttps://www.obsan.admin.ch/fr/indicateurs/MonAM/deces-dus-la-drogue
webpageRdREURO HRNEuropean Harm Reduction NetworkHarm Reduction International is a leading NGO dedicated to reducing the negative health, social and legal impacts of drug use and drug policy. We promote the rights of people who use drugs and their communities through research and advocacy to help achieve a world where drug policies and laws contribute to healthier, safer societies. The organisation is an NGO in Special Consultative Status with the Economic and Social Council of the United Nations.https://www.hri.global/
report2013SACOPAR; Bantuelle, Martine; Mouyart, Philippe; Prévost, MarianneAction communautaire en santé : un outil pour la pratiqueCe document s’adresse à tous les acteurs locaux qui sont engagés ou qui souhaitent s’engager dans des démarches communautaires en santé. Il rappelle les points de repère utiles pour une action communautaire et propose un outil pratique permettant aux acteurs de questionner leur action sous cet angle. Il ne remplace pas les outils d’aide à la qualité, à la construction ou à l’évaluation de projets. De tels outils existent déjà (voir chapitre Ressources) et celui-ci peut être utilisé en articulation avec eux.https://www.maisonmedicale.org/docrestreint.api/4856/2db1fbd5415deb06f15adb01b7856acf13004b66/pdf/action_sante_com_outil_pour_pratique.pdf
report2003Bouthillier, Lynda; Filiatrault, FranceExploration du phénomène de stigmatisation au regard des activités de surveillance de l’état de santé de la populationCe court texte veut permettre de mieux comprendre les mécanismes du processus de stigmatisation ainsi que ses conséquences sociales sur les groupes et les individus qui en sont affectés. En outre, le risque d’étiquetage social constitue une préoccupation importante des professionnels de surveillance; aussi, ce phénomène sera-t-il exploré au regard des pratiques de surveillance, accompagné de propositions de pistes de solution.https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1235_Stigmatisation_activite_surveillance.pdf
webpageWHOeuropeWHO: Social determinants – Publicationshttp://www.euro.who.int/en/health-topics/health-determinants/social-determinants/publications
encyclopediaArticleWikipediaSocial determinants of healthThe social determinants of health are the economic and social conditions that influence individual and group differences in health status. They are the health promoting factors found in one’s living and working conditions (such as the distribution of income, wealth, influence, and power), rather than individual risk factors (such as behavioral risk factors or genetics) that influence the risk for a disease, or vulnerability to disease or injury. The distributions of social determinants are often shaped by public policies that reflect prevailing political ideologies of the area. The World Health Organization says, “This unequal distribution of health-damaging experiences is not in any sense a ‘natural’ phenomenon but is the result of a toxic combination of poor social policies, unfair economic arrangements [where the already well-off and healthy become even richer and the poor who are already more likely to be ill become even poorer], and bad politics.”https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Social_determinants_of_health
encyclopediaArticleWikipédiaDéterminant social de santéUn déterminant social de santé en santé publique, est un facteur qui influence l’état de santé d’une population soit isolément, soit en association avec d’autres facteurs et sur lequel il est possible d’agir. Les déterminants biologiques de santé sont significativement moins déterminants sur la santé des populations que les déterminants sociaux (liés aux contextes sociaux, aux habitudes de vies, aux comportements, aux politiques publiques, etc.). Les déterminants sont différents des facteurs de risque : La notion de déterminant implique donc un rôle causal (pas forcément nécessaire ni suffisant) alors que la notion de facteur de risques est plus large et ne fait référence qu’à une probabilité plus élevée de la maladie chez les sujets exposés. En développant la promotion de la santé, on agit sur les déterminants de la santé et on contribue au progrès de la santé, à la réduction considérable des inégalités en matière de santé, à la promotion des droits fondamentaux de l’être humain et au développement social.https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9terminant_social_de_sant%C3%A9
report2012IDPC; Schatz, Eberhard; Nougier, MarieSalles de consommation à moindre risque : les preuves et la pratiquehttp://fileserver.idpc.net/library/IDPC-Briefing-Paper_Drug-consumption-rooms_FR.pdf
journalArticle2019Bertholet, Dr NICOLAS; Fortini, Cristiana; Simon, Dr OLIVIER; Khazaal, Prs YASSERL’emploi d’un langage non stigmatisant et précis est nécessaire en médecine des addictionshttps://www.revmed.ch/RMS/2019/RMS-N-654/L-emploi-d-un-langage-non-stigmatisant-et-precis-est-necessaire-en-medecine-des-addictions
report2018NSWP; INPUD; MPactL’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur les populations clés et leurs familles: Guide communautaireCe document de politique est le résultat du travail collaboratif de trois réseaux dirigés par des populations clés, ayant pour objectif de porter l’attention sur les vies des populations clés [hommes gais et bisexuels, autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, usagers et usagères de drogues, travailleuses et travailleurs du sexe et personnes transgenres] et de leurs familles, en insistant plus particulièrement sur l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur leurs vies. Il s’intéresse ensuite aux différentes manifestations de l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur les vies des populations clés et leurs familles, et à la façon dont elles entravent la réalisation de leurs droits. La stigmatisation véhiculée par la société et les cadres juridiques punitifs entravent les droits des populations clés à élever une famille sans avoir à subir ni ingérence ni discrimination. Les expériences des groupes de populations clés (hommes gays et bisexuels, autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, usagerÈREs de drogues, travailleurSEs du sexe et personnes transgenres) sont diverses et variées et dépendent du degré de criminalisation, de stigmatisation et de discrimination mais aussi de facteurs propres à l’individu tels que son statut socioéconomique, son genre, sa race et son état de santé. En tant que parents, les membres des populations clés rencontrent néanmoins les mêmes types de problèmes. On trouvera dans ce document: Les instruments internationaux de défense des droits humains Le cadre social et juridique Le cadre médical Le cadre juridique Le cadre social dominant Le cadre social communautaire Le droit d’avoir des enfants et de fonder une famille Le droit d’élever des enfants Les droits des enfants L’opinion que les parents ont d’eux-mêmes Les interventions menées par la communauté Les recommandations​ Ce document de politique générale est le résultat du travail collaboratif de trois réseaux dirigés par des populations clés (INPUD, MPact et NSWP), avec pour objectif de porter l’attention sur les vies des populations clés et de leurs familles, en insistant plus particulièrement sur l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur ces vieshttps://www.nswp.org/fr/resource/guide-communautaire-limpact-de-la-stigmatisation-et-de-la-discrimination-sur-les
webpage2020NSWPRéseau mondial des projets sur le travail du sexe | Global Network of Sex Work Projectshttps://www.nswp.org/fr/qui-nous-sommes
journalArticle2017Corrigan, Patrick; Schomerus, Georg; Smelson, DavidAre some of the stigmas of addictions culturally sanctioned?We provide three examples of how addiction stigma is sanctioned: (a) discrimination against people with addictions is often legal; (b) public health communications frequently use stigma to promote prevention; (c) some programmes, such as ‘12 steps’ promote self-stigma. The implications of sanctioned stigma for stigma-change programmes are then discussed.https://www.cambridge.org/core/product/identifier/S0007125000280859/type/journal_article
report2020INPUD; ANPUDWords Matter !This guide aims to explain INPUD’s current position on the use of language and to provide clear advice on what is acceptable to us as communi- ties of people who use drugs. We want to encourage all people to be thoughtful about the language and words they use, and have therefore provided a reference guide that identifies stigmatising language and gives non-judgemental, strengths-based, and respectful alternatives. The guide is designed to be brief, clear, and easy to navigate. It does not cover every possible term or circumstance, as the meaning and effects of language — good and bad — are context-dependent and culturally deter- mined. It does, however, serve the purpose of highlighting the language that is preferred within the INPUD global network, and provides reasons for why certain widely-used terms might be problematic or even harmful.https://www.inpud.net/sites/default/files/000596_INP_Terminology%20booklet_v11.pdf
journalArticle2017De Vleeschouwer, Didier; Hensgens, PascaleUsagers de drogues : la stigmatisation dévastatriceActeur et observateur privilégié de l’évolution en Belgique de la place des « toxicomanes » en tant que citoyens depuis 1990, Didier De Vleeschouwer nous livre ses réflexions et questionnements.https://feditobxl.be/site/wp-content/uploads/2018/02/Addictions-recherches-et-pratiques-02_web.pdf
report2017FRB; De Rynck, PatrickTous fous ?! Parler autrement de la santé mentaleCette brochure est un miroir. Elle nous montre comment la société dans son ensemble communique au sujet des personnes avec un trouble psychique. Les mots et les images que nous utilisons influencent les représentations sociales qui entourent la santé mentale. Ils affectent la vie des personnes avec une vulnérabilité mentale et celle de leur famille. Leur rétablissement, leur déclin, leur bien-être, leur auto-stigmatisation aussi. Une société doit être consciente de cette influence qui s’impose via les frames et counterframes. L’objectif de cette brochure est de soutenir le développement d’une communication nuancée et non stigmatisante autour des troubles psychiques. Les douze frames et counterframes nous présentent un miroir et cette publication nous invite à y regarder de plus prèshttps://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/doc_num.php?explnum_id=4323
journalArticle2017Bichsel, Nicole; Conus, PhilippeLa stigmatisation: un problem fréquent aux conséquences multiplesLa stigmatisation est un phénomène social très commun, basé sur la discrimination d’un individu ou d’un sous-groupe d’individus par un groupe dominant ou majoritaire. Discuté habituellement dans le contexte spécifique de la psychiatrie, ce phénomène existe aussi dans d’autres domaines de la médecine. Il touche non seulement les patients mais également leurs proches, leurs enfants, et parfois les soignants qui s’en occupent. De plus, il nuit à l’implantation de stratégies de prévention, induit des réactions dépressives, une perte d’estime de soi et une détérioration de la qualité de vie chez les patients. Enfin, il freine l’intérêt des scientifiques et restreint les fonds qui sont alloués à la recherche dans les domaines qui en font l’objet. Il est donc important d’en comprendre les mécanismes afin de mieux le combattre.https://www.revmed.ch/RMS/2017/RMS-N-551/La-stigmatisation-un-probleme-frequent-aux-consequences-multiples
report2018NSWP; INPUD; MPactL’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur les populations clés et leurs familles: Document de Politique GénéraleCe document de politique est le résultat du travail collaboratif de trois réseaux dirigés par des populations clés, ayant pour objectif de porter l’attention sur les vies des populations clés [hommes gais et bisexuels, autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, usagers et usagères de drogues, travailleuses et travailleurs du sexe et personnes transgenres] et de leurs familles, en insistant plus particulièrement sur l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur leurs vies. Il s’intéresse ensuite aux différentes manifestations de l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur les vies des populations clés et leurs familles, et à la façon dont elles entravent la réalisation de leurs droits. La stigmatisation véhiculée par la société et les cadres juridiques punitifs entravent les droits des populations clés à élever une famille sans avoir à subir ni ingérence ni discrimination. Les expériences des groupes de populations clés (hommes gays et bisexuels, autres hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, usagerÈREs de drogues, travailleurSEs du sexe et personnes transgenres) sont diverses et variées et dépendent du degré de criminalisation, de stigmatisation et de discrimination mais aussi de facteurs propres à l’individu tels que son statut socioéconomique, son genre, sa race et son état de santé. En tant que parents, les membres des populations clés rencontrent néanmoins les mêmes types de problèmes. On trouvera dans ce document: Les instruments internationaux de défense des droits humains Le cadre social et juridique Le cadre médical Le cadre juridique Le cadre social dominant Le cadre social communautaire Le droit d’avoir des enfants et de fonder une famille Le droit d’élever des enfants Les droits des enfants L’opinion que les parents ont d’eux-mêmes Les interventions menées par la communauté Les recommandations​ Ce document de politique générale est le résultat du travail collaboratif de trois réseaux dirigés par des populations clés (INPUD, MPact et NSWP), avec pour objectif de porter l’attention sur les vies des populations clés et de leurs familles, en insistant plus particulièrement sur l’impact de la stigmatisation et de la discrimination sur ces vieshttps://www.inpud.net/sites/default/files/FR_stigma_discrim_key_pops.pdf
report2008UFAPEC; Tenaerts, Marie-Noëllegroupes déviants et espaces de sous-culturehttp://www.ufapec.be/files/files/analyses/groupes%20d%C3%A9viants%20et%20espaces%20de%20sous-culture.pdf
journalArticle2013Bonsack, Charles; Morandi, Stéphane; Favrod, Jérôme; Conus, PhilippeLe stigmate de la «folie»: de la fatalité au rétablissementhttps://www.revmed.ch/RMS/2013/RMS-377/Le-stigmate-de-la-folie-de-la-fatalite-au-retablissement
bookfrench2010Giordana, Jean-YvesLa stigmatisation en psychiatrie et en santé mentaleLa stigmatisation dans le champ de la psychiatrie et de .la santé mentale repose, à la fois, sur la méconnaissance, l’ignorance des principaux aspects des maladies psychiques et sur une forme de construction sociale au sujet des troubles psychiques qui prend appui sur l’identification, chez une personne, d’une marque distinctive à laquelle est attribué un caractère socialement honteux, en même temps qu’elle confère à la personne une identité sociale. Des croyances d’ordre culturel, dont les médias font écho, génèrent la peur de ces maladies pour le groupe social avec, en corollaire, un fort sentiment de dévalorisation pour ceux qui en sont atteints. Ils peuvent devenir la cible d’attitudes négatives, les préjugés à l’encontre des malades psychiques faisant référence à des notions de violence, de dangerosité, d’inadaptation, d’incurabilité, d’absence de motivation, voire de paresse. La stigmatisation peut engendrer la discrimination et le déni des droits légitimes, et constitue un obstacle majeur à leur réinsertion et à leur accès aux soins. Ainsi se perpétue un cercle vicieux qui alimente la souffrance et isole davantage les personnes malades, sans parler des effets délétères sur les relations familiales et sociales, sur l’emploi, le logement, l’insertion sociale, l’estime de soi, la confiance en soi. Comment faire évoluer la perception du grand public ? Des actions d’information, de sensibilisation et d’éducation doivent être renouvelées auprès des élus, des décideurs, des prestataires de service, sans oublier les médias, qui ont un grand pouvoir de renforcer ou de minimiser le phénomène d’exclusion. Cette lutte doit adopter des approches multisectorielles en y associant le monde scolaire, le système pénal ou juridique, le pôle emploi, les services de logement ou encore l’aide sociale afin d’améliorer l’humanité des rapports avec les usagers des services de santé mentale et renforcer la protection de leurs droits fondamentaux.
document2019Santé CanadaRéduire la stigmatisation liée à la consommation de substances dans le système de santé canadien (infographie)https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/healthy-living/reducing-substance-use-stigma-health-system-infographic/infographic-fra.pdf
report2019Santé Canada; Theresa TamLutte contre la stigmatisation : vers un système de santé plus inclusif (Rapport de l’administratrice en chef de la santé publique)Les chapitres portant sur la stigmatisation qui suivent mettront l’accent sur le système de santé, y compris les soins de santé, la santé publique et les autres services paramédicaux. La stigmatisation dans le système de santé peut s’avérer particulièrement préjudiciable, car elle empêche certaines personnes d’accéder aux services et aux ressources d’information en matière de santé dont elles ont besoin, ce qui génère de la méfiance et exacerbe l’exclusion.https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/corporate/publications/chief-public-health-officer-reports-state-public-health-canada/addressing-stigma-what-we-heard/stigma-fre.pdf
report2019CCDUSSe servir des mots pour surmonter la stigmatisation : un guide d’introductionFavorise la discussion et sensibilise le public à la stigmatisation entourant les personnes qui consomment, leurs réseaux d’aide et les fournisseurs de services dans la communauté. Préparé en partenariat avec l’Association communautaire d’entraide par les pairs contre les addictions.https://ccsa.ca/sites/default/files/2019-09/CCSA-Language-and-Stigma-in-Substance-Use-Addiction-Guide-2019-fr.pdf
videoRecording2014GREA TVJean-Pierre Couteron: La société addictogènehttps://www.youtube.com/watch?v=eitVXJBSU28
report2013Reynaud, M.Les dommages liés aux addictions et les stratégies validées pour réduire ces dommages (pour la MILT)http://cms.centredesaddictions.org/index.php/29-actualites/edito/90-rapport-les-dommages-lies-aux-addictions
magazineArticle2013Al Kurdi, ChristopheUne société devenue addictogènehttp://relier.relais.ch/wp-content/uploads/2016/01/ZOOM-39-Une-soci%C3%A9t%C3%A9-devenue-addictog%C3%A8ne.pdf
bookSectionnon-jeu2012Bernard StieglerSociété addictogène, social engineering et écologie relationnelle
journalArticle2012Couteron, Jean-PierreSociété et addictionhttp://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=GRAPH_039_0010
webpageMdMLa réduction des risqueshttps://www.medecinsdumonde.org/fr/qui-sommes-nous/reduction-des-risques-rdr
report2014IDPCLa route vers l’UNGASS de 2016 : Les demandes de l’IDPC sur le processus et les politiqueshttp://fileserver.idpc.net/library/UNGASS-asks_External_09-2014_FRENCH.pdf
report2017EMCDDASalles de consommation de drogues: un aperçu de l’offre et des réalitéshttps://www.emcdda.europa.eu/system/files/publications/2734/Drug%20consumption%20rooms_POD2017_FR.pdf
report2020HRIArguments d’investissement: rapport coût-efficacité de la réduction des risqueshttps://www.hri.global/files/2020/05/28/COST_EFFECTIVENESS_BRIEFING-APRIL-2020-FRENCH2.pdf
bookSection2015IDPC; WACD; USAIDPlaidoyer en matière de réduction des risquesCe manuel de formation sur les politiques des drogues en Afrique de l’Ouest a été développé par le Consortium International sur les politiques des drogues (IDPC) afin d’accroître la capacité des organisations de société civile de la région à s’engager dans les processus décisionnels en matière de politiques des drogues et à les influencer. Ce manuel de formation vise à permettre à l’IDPC et à un grand nombre d’ONG d’organiser des sessions de formation et des séminaires en matière de plaidoyer relatif aux politiques des drogues, pour leurs partenaires et autres membres de la société civile. Ce manuel couvre les politiques des drogues, le plaidoyer de la société civile, la réduction des risques, la criminalité et la sécurité, et la prévention et le traitement. Le manuel est composé d’un ensemble d’activités et de présentations parmi lesquelles l’animateur pourra choisir les Sessions qui conviendront le mieux selon le contexte local, les participants et le cadre temporel de la formation.http://fileserver.idpc.net/library/Module%204%20francais.pdf
report2020The Global FundHarm reduction for people who use drugshttps://www.theglobalfund.org/media/1279/core_harmreduction_infonote_en.pdf
report2016CGDSalles de consommation à moindres risques: Note de synthèsehttp://fileserver.idpc.net/library/CIM24102016_note_salles_de_consommation.pdf
journalArticle2013Fédération AddictionActal n° 13 : Réduction des risques: le nouveau paradigme des addictions ?https://www.federationaddiction.fr/app/uploads/2014/04/actal13_RDR_siteweb.pdf
journalArticle2004Modus Vivendi asbl; Question Santé asblBruxelles santé: Assises de la Réduction des Risques liés à l’Usage de Drogues (numéro spécial 2004)https://questionsante.org/assets/files/BSS/BSS-2004-reduction-des-risques.pdf
report2014ARS-Alsace; ARS d’Alsace, Agence régionale de santé d’AlsaceRéduction des risques alcool – Alsace. Guide de la réduction des risques et des dommages chez les consommateurs d’alcoolCe guide a pour objectifs de clarifier quelques définitions, de présenter les enjeux de la réduction des risques et des dommages liés à la consommation d’alcool, de faire connaître des actions, initiatives et dispositifs développés localement et de favo- riser l’appropriation par les acteurs de stratégies et d’outils d’intervention.http://www.cirddalsace.fr/methodologie/guide_alcool.pdf
report2019HASLa prévention des addictions et la réduction des risques et des dommages par les CSAPA – Recommandationshttps://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-01/la_prevention_des_addictions_et_la_reduction_des_risques_et_des_dommages_par_les_csapa-_recommandations.pdf
webpageIHRAWhat is harm reduction?Harm reduction refers to policies, programmes and practices that aim to reduce the harms associated with the use of psychoactive drugs in people …https://www.hri.global/what-is-harm-reduction
webpageCISMeF; CHU de RouenRéduction des dommages [Ressources]sélection, description et indexation des ressources francophones de qualité dans la santé ; accès thématique ; accès par mot-clé ; accès par type de ressourcehttp://www.chu-rouen.fr/page/reduction-des-dommages
report2020Eurotox asblLivret thématique sur les bonnes pratiques de prévention et de réduction des risques en alcool (Livret thématique No 6)https://eurotox.org/wp/wp-content/uploads/Eurotox-Livret6-Alcool_2.pdf
report2009Sophie Hardegger; Axel Hasenhoeller; Michèle Scheuber; Margret Rihs-MiddelPrise en charge «bas seuil» et «intermédiaire» des personnes dépendantes aux drogues illégales et à lʼalcool: Revue de la littératurehttps://www.fr.ch/sites/default/files/contens/smc/_www/files/pdf79/Revue_de_la_littrature11.pdf
report2012OFDT; Obradovic, IvanaRéduction des risques en milieu pénitentiaire. Revue des expériences étrangères (Note n°2012-04)Cette note présente les résultats d’une étude menée en 2012 par l’OFDT, auprès de la quarantaine des Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) ou des Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD) qui ont bénéficié de crédits spécifiques pour initier ou renforcer leur engagement dans l’accueil de femmes toxicodépendantes ayant des enfants ou enceintes.http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eisxiot1.pdf
journalArticle2015Dépendances n° 54 : Réduction des risques, Quo Vadis ?SOMMAIRE : – Éditorial – Réduction des risques. Quo Vadis ? J.-F. Savary, p. 1. – La réduction des risques : une nouvelle ère commence… Debrus M., p. 2-4. – Réduction des risques en prison. Wolff H., p. 5-9. – Réduction des risques et politique internationale. Nougier M., Savary J.-F., p. 10-13. – L’analyse de drogues : plus qu’un outil de RDR : un acte militant ! André O., Pfau G., Kartner A., p. 14-16. – RDR 2.0 : la réduction des risques à la portée de tous. Chappard P., p. 17-19. – Aide à la survie pour les prostitué-e-s. Feller A., p. 20-23. – A la rencontre des femmes usagères dans l’espace urbain. Fontannaz P., p. 24-26. – De l’aide d’urgence à une politique drogues gérable dans la cité. Wüthrich A., Schneider C., p. 27-30. – Qui finance la réduction des risques ? Dietrich N., p. 31-33. – De l’ouverture des premiers centres d’accueil à la réduction des risques. Pythoud N., p. 34-35.https://shop.addictionsuisse.ch/fr/dependances/499-dependances-n-54-reduction-des-risques.html
report2015Daniel Wolfe; Joanne CseteHarm ReductionThis report details how harm reduction is a central pillar of effective drug response, critical to reaching people who use drugs with services that can help protect them, their families, and their communities.https://www.opensocietyfoundations.org/reports/harm-reduction
bookSection2012IDPC**Chapitre 3.2: La réduction des risqueshttp://fileserver.idpc.net/library/IDPC-Drug-Policy-Guide-2nd-Edition_French.pdf
report2016IHRAThe global state of harm reduction 2016https://www.hri.global/contents/1739
report2010IHRA*Qu’est-ce que la réduction des risques et méfaits ?https://www.hri.global/what-is-harm-reduction
report2016Eurotox asblLivret thématique sur les bonnes pratiques en réduction des risques (Livret thématique No 4)https://eurotox.org/wp/wp-content/uploads/Eurotox-Livret4_4.pdf
journalArticle2016Addiction(s) : recherches et pratiques n° 01 : Réduire les risqueshttp://www.grea.ch/sites/default/files/arp_numero1_versionweb_v22.pdf
report2010EMCDDA**Harm reduction: evidence, impacts and challengeshttp://www.emcdda.europa.eu/system/files/publications/555/EMCDDA-monograph10-harm_reduction_final_205049.pdf_en
webpageRdR-CHInfodrogRéduction des risqueshttp://www.infodrog.ch/rdr.html
webpageRdR-CHNuit blancheNuit Blanche ? : Substances (safer use)Informations pour les usagers de drogues dans une optique de Safer Usehttp://www.nuit-blanche.ch/wp/substances/2cb-2ci/description/
webpageOrganisme spécialiséAFRAFR – Association Française de Réduction des risques (archive)Ce site contient l’ensemble des activités, projets, évènements, formation, prises de position que l’AFR a porté ou soutenu entre 2007 et 2016.http://a-f-r.org/
webpageRdRHRCHarm Reduction Coalitionhttp://harmreduction.org/
webpageRdRDrug Policy AllianceHarm Reductionhttp://www.drugpolicy.org/issues/harm-reduction
webpageRdROpen Society FoundationsWhat Is Harm Reduction?https://www.opensocietyfoundations.org/explainers/what-harm-reduction
webpageRdRTNI Drug Law Reform ProjectHarm reductionSince 1996, the TNI Drugs & Democracy programme has been analysing the trends in the illegal drugs market and in drug policies globally. The programme has gained a reputation worldwide as one of the leading international drug policy research institutes and as a serious critical watchdog of UN drug control institutions, in particular the United Nations Commission on Narcotic Drugs (CND), UN Office on Drugs and Crime (UNODC) and the International Narcotics Control Board (INCB).http://www.ungassondrugs.org/en/issues/harm-reduction
webpageRdRCouncil of EuropePompidou Grouphttps://www.coe.int/en/web/pompidou/home
webpageRdREMCDDAHarm reduction topics pagehttp://www.emcdda.europa.eu/topics/harm-reduction
webpageRdR-CHInfosetRéduction des risqueshttps://www.infoset.ch/fr/dossier-reduction-des-risques.html
journalArticle2004Elliott, RichardContrôle de la drogue, droits humains et réduction des méfaits à l’ère du sida (conférence de Bangkok,9 juillet 2004)http://www.aidslaw.ca/site/drug-control-human-rights-and-harm-reduction-in-the-age-of-aids-hivaids-policv-and-law-review-93-december-2004/?lang=fr
report2010OSF; Csete, JoanneDu sommet des montagnes: L’évolution de la politique des drogues en Suisse et ses enseignements pour le mondehttps://www.opensocietyfoundations.org/sites/default/files/from-the-mountaintops-french-20110530_0.pdf
report2013MdMHistoire & principes de la réduction des risques: entre santé publique & changement socialLes articles ont été écrits par une quinzaine d’auteurs, toutes et tous acteurs de la RdR, avec des expériences et des rôles divers, dans des contextes d’intervention et des pays variés. Sa grande richesse réside également dans la pluridisciplinarité de profils des auteurs (travailleurs sociaux, médicaux, usagers de drogues, activistes, sociologues…). Ce recueil tend ainsi à introduire les principes et concepts clefs de la RdR en tant que réponse de santé publique et vectrice de changement social. Il propose un retour sur l’historique de la Réduction des risques, ses principes fondateurs, son évolution et tendances actuelles.https://www.medecinsdumonde.org/fr/file/27583/download?token=ddefQvwT
book2002Organisation for Economic Co-operation and DevelopmentDes citoyens partenaires: information, consultation et participation à la formulation des politiques publiques.Les pouvoirs publics connaissent actuellement une crise d’identité, d’aucuns diraient de légitimité. Cette crise se manifeste notamment par la faiblesse des taux de participation électorale dans de nombreux pays de l’OCDE et par un sentiment généralisé de désenchantement des citoyens à l’égard de leurs élus et du système démocratique. Que peuvent faire les gouvernements pour y remédier ? Ne rien faire n’est certes pas une réponse. Tous les pays ont besoin de plus de transparence, de consultation et de participation. Cet ouvrage est une source unique d’éléments d’information comparés sur cette question difficile. Il passe en revue toute une série d’expériences menées dans différents pays, offre des exemples de bonnes pratiques, met en lumière des démarches novatrices et repère des outils riches de possibilités (dont les nouvelles technologies de l’information). Il propose enfin une série de dix principes directeurs pour associer les citoyens à l’élaboration des politiques publiques. POUR EN SAVOIR PLUS Des citoyens partenaires : manuel de l’OCDE sur l’information, la consultation et la participation à la formulation des politiques publiques.https://doi.org/10.1787/9789264295568-fr
journalArticle2017Lacaze, Tiphaine; Chauvel, Clément; Castetz, NatalieLa participation des usagers à l’épreuve du terrainhttps://feditobxl.be/site/wp-content/uploads/2018/02/Addictions-recherches-et-pratiques-02_web.pdf
journalArticle2017Jouet, Emmanuelle; Greacen, TimLa participation des usagers de drogue dans le système de soins en addictologie : une revue de littérature internationalehttps://feditobxl.be/site/wp-content/uploads/2018/02/Addictions-recherches-et-pratiques-02_web.pdf
report2019PSSLa participation en matière de promotion de la santéhttps://promotionsante.ch/assets/public/documents/fr/5-grundlagen/publikationen/diverse-themen/arbeitspapiere/Document_de_travail_048_PSCH_2019-04_-_La_participation_en_matiere_de_promotion_de_la_sante.pdf
report2019IRISS; Mcmillan, GailParticipation: its impact on services and the people who use themhttps://www.iriss.org.uk/resources/insights/participation-its-impact-services-and-people-who-use-them
report2011Pour la Solidarité (asbl); Hurard, MarineLa participation citoyenne au développement durable à l’échelle locale en Europehttps://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/working_paper_-_participation_citoyenne_26.08.11_0.pdf
report2006Pour la Solidarité (asbl); Kemajou, FrançoiseLa démocratie participative en Europehttps://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/wp2006_12demopart_europe_0.pdf
report2011Carmine Cioffi; Pierre CorajoudGuide pratique n°6: Pour favoriser la participation [des jeunes] dans sa communehttp://www.cvaj.ch/wa_files/gp6.pdf
blogPost2019Ingrid MullerDe la participation au partenariathttps://www.maisonmedicale.org/De-la-participation-au-partenariat.html
report2008Hérault, Bruno; Centre d’analyse stratégique (France)La participation des citoyens et l’action publiquehttp://archives.strategie.gouv.fr/cas/system/files/rapport_no13-bat5_23_mai_2008.pdf
report2015FNH; Diot-Labuset, CharlineDémocratie participative : guide des outils pour agirConstruit comme un guide pratique et sur la base d’entretiens, le présent document décrit quatorze outils de démocratie participative, illustrés par des exemples de mise en pratique et accompagnés de témoignages. Forum ouvert, world café, sondage collaboratif, initiative citoyenne européenne… Autant d’outils et d’expériences dont la démultiplication sera la clé pour ouvrir les chemins de la transition.http://www.fondation-nature-homme.org/sites/default/files/publications/130912_democratie_participative-guide_des_outils_pour_agir.pdf
report2008Pour la Solidarité (asbl)Vade-mecum de la démocratie participative à destination des pouvoirs locauxLe Ministre wallon des Affaires intérieures et de la Fonction publique, Philippe Courard, a chargé Pour la Solidarité de réaliser un Vade-Mecum de la démocratie participative à destination des pouvoirs locaux. Ce Vade-Mecum est conçu comme un outil pratique pour accompagner les mandataires locaux dans la mise en place de processus participatifs dans leur commune ou province. Il propose un aperçu des différents mécanismes participatifs existants, des bonnes pratiques wallonnes et européennes couvrant différents domaines (le développement durable, la cohésion sociale, l’aménagement urbain, etc.) et 10 recommandations basées sur l’analyse des pratiques et les échanges avec des experts et les protagonistes des projets.https://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/vdm_10.pdf
report2003ENAP; Prémont, KarineLes méthodes de consultations publiques: analyse et descriptionhttp://archives.enap.ca/bibliotheques/2009/06/30105651.pdf
bookSection2014Sciarini, Pascal; Knoepfel, Peter; Papadopoulos, Yannis; Vatter, Adrian; Häusermann, SiljaProcessus législatifArchive institutionnelle de l’Université de Genève – Institutional Repository of the University of Genevahttps://archive-ouverte.unige.ch/unige:76410
report2012Pour la Solidarité (asbl); Cools, FannyLa démocratie participative, une opportunité pour encourager la participation des personnes en situation d’exclusionhttps://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/citoyennete_participationpauvres_0.pdf
document2006Arnstein, SherryUne échelle de participation citoyennehttps://www.academia.edu/34274952/Une_%C3%A9chelle_de_participation_citoyenne_Sherry_Arnstein
report2001CRÉDOC; Poquet, GuyDémocratie de proximité et participation des habitants à la politique de la villeLa participation des habitants qui veut être au cœur de la politique de la ville, mais qui en a été jusqu’ici le parent pauvre, doit franchir une étape décisive : la forte implication des habitants conditionne la réussite des nouveaux contrats de ville et renvoie à la crédibilité des institutions à traiter efficacement ce qui touche les habitants de près. L’ampleur et la pérennisation d’une démarche participative est fonction de la diversité des modes de participation déployés. Les expériences menées montrent qu’il est souhaitable de développer simultanément et en continuité des actions d’information, de consultation et d’implication. Si cette diversité peut favoriser une plus large mobilisation de la population, elle rend aussi plus urgente la formation des élus, des professionnels et des autres partenaires de la politique de la ville à la démarche participative. Les conditions de la participation des habitants concernent aussi bien les axes de mobilisation et d’implication que l’identification des obstacles à surmonter, tant du côté des habitants que de celui des décideurs. C’est le respect de ces conditions qui doit permettre d’éviter toute dérive contre-productive et tout effet pervers dans la mise en oeuvre de ce type de partenariat. Parmi ces conditions, celle qui paraît sans doute la plus essentielle réside dans ce qu’on peut appeler “la pédagogie de la participation”. Il est évident que cette pédagogie doit se différencier selon les publics auxquels elle s’adresse : pour chacun d’eux, il convient de penser une méthodologie spécifique qui s’inscrit dans une perspective plus large : la mise en œuvre de la participation des habitants à la politique de la ville passe par un véritable plan local qui doit en définir les thèmes et les formes.https://www.credoc.fr/download/pdf/Rech/C156.pdf
report2018RESO; Scheen, BénédictePromotion de la santé & démarches participatives, décryptage et points d’attentionConcept phare de la promotion de la santé, la participation n’en reste pas moins nébuleuse tant elle revêt de dimensions différentes, engendrant ainsi différentes représentations autant pour les participants que pour les initiateurs de démarches participatives. Cette synthèse de connaissances a pour objectifs d’apporter aux lecteurs une introduction au concept de « participation » tel qu’il peut être mobilisé en promotion de la santé, de clarifier le terme et ses déclinaisons, d’offrir des éléments de réflexion sur les enjeux liés à cette pratique et de mettre en évidence quelques points d’attention. Une des spécificités de la synthèse est qu’elle aborde avec une attention particulière la participation des personnes dites précarisées, dont l’implication dans les projets peut parfois s’avérer être un challenge. La participation n’est pas l’apanage du domaine de la promotion de la santé, les éléments présentés dans cette synthèse peuvent se montrer utiles dans de nombreux contextes. Ce document s’adresse dès lors aux acteurs et professionnels issus de divers horizons, désireux d’initier des processus participatifs dans leurs pratiques.https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/SC_PARTICIPATION_DEC2018.pdf
report2008FRB; Tegenbos, GuySoins de santé et politique de santé: avec la participation du patient, c’est mieuxhttps://www.kbs-frb.be/fr/~/media/Files/Bib/Publications/Older/ParticipationNota-FR-WEB-1.pdf
report2011FRB; Denis, Alain; Teller, MichelLeviers pour une meilleure participation des patients. Nouvelles pratiques et possibilités de reconnaissance et de financementLe rapport traite de la contribution plus active des patients et des citoyens dans les soins de santé. Il brosse un tableau du paysage général de la participation des patients et situe le rôle des principaux acteurs. Il examine ensuite toute une série de pistes permettant aux acteurs concernés d’impliquer des citoyens et des associations de patients dans la gestion d’institutions de soins ou la politique de santé. Si nous voulons que les associations de patients et groupes d’usagers remplissent mieux leur rôle dans la société, une reconnaissance plus formelle et d’autres modes de financement semblent souhaitables. Loin d’être un point final, ce rapport constitue plutôt un outil pour stimuler le dialogue.https://www.kbs-frb.be/~/media/Files/Bib/Publications/Older/PUB-3006-LeviersMeilleureParticipationPatients-DEF2.pdf
report2000Santé Canada; Secrétariat de la consultation ministériellePolitiques et boîte à outils concernant la participation du public à la prise de décisionshttps://rue-avenir.ch/wp-content/uploads/files/resources/JRdA-2007-Delemont-20-Sante_Canada.pdf
report2006FRB; Slocum-Bradley, NikkiMéthodes participatives. Un guide pour l’utilisateurhttps://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/doc_num.php?explnum_id=14673
report2007FRB; Leys, Marc; Reyntens, Sarah; Gobert, MichelineLa participation des patients dans la politique des soins de santéhttp://80.65.129.195/fr/Virtual-Library/2007/294967
report1998SACOPAR; Bantuelle, Martine; Morel, Jacques; Dargent, DenisLe diagnostic communautaire (coll. SCPS no 3)https://www.sacopar.be/wp-content/uploads/2018/02/santecom31.pdf
report1998SACOPAR; Bantuelle, Martine; Morel, Jacques; Dario, YvesLa participation communautaire en matière de santé (coll. SCPS no 4)https://www.sacopar.be/wp-content/uploads/2018/02/santecom4.pdf
report2006WHOeurope; Wallerstein, NinaWhat is the evidence on effectiveness of empowerment to improve health?The issue Within the last decades, social exclusion, disparities, and absolute poverty – almost 3 billion people living on less than US $2.00 per day – have grown despite globalization and rising per-capita income in many developing nations. Income ratios of the richest 20% of the population to the poorest 20% are now at 82 to 1 compared to 30 to 1 in 1960. World-wide health disparities are increasing due to vulnerability to disease from severe malnutrition, rapid re-emergence of water and blood-borne infectious diseases, environmental degradation, disinvestment in the health infrastructure and violence. Within this same period, empowerment strategies, participation, and other bottom-up approaches have become prominent paradigms within public health and the development aid for reducing these disparities. As “empowerment” increasingly enters mainstream discourse, those using the term need to clarify definitions, dimensions and outcomes of the range of interventions called empowering.https://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0010/74656/E88086.pdf
journalArticle1987Rappaport, JulianTerms of empowerment/exemplars of prevention: Toward a theory for community psychologyhttps://doi.org/10.1007/BF00919275
book2016McLaughlin, KennethEmpowerment: a critique1. Power in modernity — 2. Power in postmodernity — 3. From power to empowerment — 4. Empowerment and social work — 5. From consciousness-raising to awareness-raising — 6. Advocacy research and social policy — 7. From public health to personal empowerment — 8. The politics of nudge : empowerment by subterfuge.https://www.taylorfrancis.com/books/e/9781317591818
webpage2016PSSEmpowerment (fiche quint-essenz)https://www.quint-essenz.ch/fr/topics/1248
report2011OMS; Unesco; OITModule Autonomisation (‘Empowerment’) : guide de Réadaptation à base communautaire (RBC)Comprend des suggestions sur la façon de développer ou de renforcer les programmes de réadaptation à base communautaire et de s’assurer que les personnes handicapées et les membres de leur famille sont en mesure d’accéder à des avantages de santé, d’éducation, de moyens de subsistance et de secteurs sociaux. Accorde une attention particulière à l’insertion des personnes handicapées, les membres de leur famille, et les communautés dans tous les processus de développement et de prise de décision.https://apps.who.int/iris/handle/10665/44523
journalArticle2015Forum 144-145: L’empowerment à la française ?http://doc.iut2.upmf-grenoble.fr/Forum/Forum_144_145.pdf
report2011ACTIF SantéLe processus d’empowerment :Une démarche pour devenir acteur de sa santé et de sa vieCette brochure informative accompagne les malades mais informe également le public sur le principe d’empowerment (démarche pour devenir acteur de sa santé). Ce petit guide indique ainsi toutes les petites ou grandes actions à mener afin de ne plus subir sa maladie et de devenir le principal acteur de sa santé.https://actifsante.net/wp-content/uploads/2019/09/Livret-acteur-de-sa-sante.pdf
journalArticle2016Aiguier, Grégory; Loute, Alain*L’intervention éthique en santé : un apprentissage collectifLe champ sanitaire et médico-social connaît actuellement de profonds bouleversements. Le soin n’est plus seulement une pratique thérapeutique. Dans un contexte de renforcement de la valeur d’autonomie et de participation sociale des acteurs, il est aussi porteur d’une dimension sociale et politique. D’où un recours aujourd’hui à la notion d’empowerment pour qualifier la visée des pratiques en santé. Cet article s’interroge sur la visée éthique du soin induite par cette dynamique d’empowerment. Il cherche également à analyser l’évolution de la démarche éthique et à questionner le renouvellement des modalités d’intervention en éthique du soin, que les auteurs proposent de concevoir comme démarche de capacitation des acteurs et des organisations.https://www.erudit.org/fr/revues/nps/2016-v28-n2-nps03207/1041185ar/
journalArticle2009Le Bossé, Yann; Bilodeau, Annie; Chamberland, Manon; Martineau, SuzieDévelopper le pouvoir d’agir des personnes et des collectivités : quelques enjeux relatifs à l’identité professionnelle et à la formation des praticiens du socialL’application de la notion d’empowerment au champ des pratiques sociales comporte de nombreux défis théoriques et pratiques. À la suite d’une publication antérieure[1] dans laquelle il est proposé de circonscrire ce phénomène au développement d’un pouvoir d’agir (DPA) des personnes et des collectivités, nous suggérons ici quelques points de repère conceptuels susceptibles de faciliter le développement de cette perspective d’intervention.https://www.erudit.org/fr/revues/nps/2009-v21-n2-nps3586/038969ar/
report2019Le GRAIN; Bertha, Manon*Les capacités des individus en contexte. Une revue de la littérature sur les notions d’empowerment et de compétencesCette revue de la littérature vise à rendre compte de l’ampleur du débat tel qu’il se pose autour de la notion d’empowerment, et les notions connexes de capacitation ou de développement du pouvoir d’agir, d’une part, ainsi qu’autour de celle de compétences, dans les secteurs de l’enseignement, de la formation et du travail, d’autre part. Les contextes dans lesquels ces notions sont utilisées sont autant d’espaces où se déploie la question de la marge de manœuvre de l’individu dans le monde social, de ses capacités, et des attentes sociales quant à ces capacités. Quels sont les usages qui se revendiquent de ces différentes notions ? Comment et autour de quelles tensions s’articulent-ils ? Ces tensions en font des objets d’études particulièrement intéressants pour l’éducation permanente comme pour la sociologie clinique. Qu’il s’agisse d’empowerment ou de compétences, force est de constater en tout cas que les usages de ces notions en vogue suscitent autant d’enthousiasme que de critiques, et nombre de débats et de tentatives de clarifications. Cette revue de la littérature présente une analyse critique de ces usages.http://www.legrainasbl.org/images/PDF/etude/etude2019.pdf
webpage2018Fédération internationale des travailleurs sociaux (IFSW)Énoncé des principes éthiques du travail social mondialhttps://www.ifsw.org/global-social-work-statement-of-ethical-principles/
journalArticle2009Balazard, Hélène; Genestier, PhilippeLa notion d’empowerment: un analyseur des tensions idéologiques britanniques et des tâtonnements philosophiques françaishttp://polcomp.free.fr/textes/seance3_2_balazard_genestier.pdf
book2003Adams, RobertSocial work and empowerment (Third Edition)“Social Work and Empowerment” offers a succinct and clear account of the literature on empowerment and a thorough examination of its relevance to social work. This third edition offers an updated overview of theories, models and methods associated with emp.
videoRecording2015Fédération des centres sociaux de FranceVidéo: Rencontre avec Yann le Bossé 1/6 – Quelle différence entre « participation » et « pouvoir d’agir »?Quelle différence entre « participation » et « pouvoir d’agir »? – Rencontre avec Yann le Bossé, fondateur de l’approche « Développement du pouvoir d’agir » (DPA) 1/6 Vidéos réalisées au printemps 2015 par la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF) dans les locaux de la FCSF et au Centre social J2P à Paris Tournage et montage: http://www.solitv.org/ Illustrations: Cled’12 (cled12@free.fr)https://www.youtube.com/watch?v=r7CkvdLLmmw
videoRecording2015Joanna MoodstepVidéo: Yann Le Bossé – Le pouvoir d’agirhttps://www.youtube.com/watch?v=Z7_lS4HSD3g
journalArticle2008Le Bossé, YannL’empowerment : de quel pouvoir s’agit-il ? Changer le monde (le petit et le grand) au quotidienUn article de la revue Nouvelles pratiques sociales, diffusée par la plateforme Érudit.https://www.erudit.org/fr/revues/nps/2008-v21-n1-nps2477/019363ar/
document2014Fédération internationale des travailleurs sociaux (IFSW)Définition Internationale du Travail Socialhttps://www.ifsw.org/wp-content/uploads/ifsw-cdn/assets/ifsw_111716-6.pdf
journalArticle1998Le Bossé, YannIntroduction à l’intervention centrée sur le pouvoir d’agirCe texte traite de l’adoption d’une perspective d’intervention centrée sur le pouvoir d’agir. Pour faire suite à l’exposé des prémisses philosophiques et du cadre paradigmatique qui accompagnent cette approche, trois grands axes de pratique sont identifiés et décrits de façon détaillée. Certains indicateurs individuels sont également identifiés.https://www.erudit.org/fr/revues/cre/1998-v5-n3-cre0697/1017126ar/
bookfrench2018Paulo FreirePédagogie des opprimés (open Edition)https://resistance71.files.wordpress.com/2018/12/paulo_freire_la_pedagogie_des_opprimes.pdf
journalArticle2006Le Bossé, Yann; Bilodeau, Annie; Vandette, LineLes savoirs d’expérience : un outil d’affranchissement potentiel au service du développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités ?Cet article propose des modalités pour une articulation des savoirs pratiques et professionnels dans des contextes d’apprentissage et d’intervention sociale. Car les savoirs d’expériences des professionnels peuvent être envisagés comme un ensemble d’outils supplémentaires qui visent à faciliter l’adaptation des personnes aidées. Il s’agit d’insister sur l’importance de la contribution des personnes aidées à la définition du problème et des solutions. L’article montre aussi que l’application des savoirs pratiques ne peut être appréhendée indépendamment des contextes dans lesquels l’intervenant évolue. Il examine enfin les rapports entre la prise en compte des savoirs d’expériences et le développement du pouvoir d’agir des personnes aidées.https://www.erudit.org/fr/revues/rse/2006-v32-n1-rse1376/013482ar/
journalArticle2011Annick Fayard; Aude Caria; Céline LoubièresEmpowerment et santé mentalehttps://www.santepubliquefrance.fr/content/download/140502/2115207
blogPost2015Catherine HoluéEmpowerment et santé mentalehttp://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Empowerment-et-sante-mentale
bookfrench1976Alinsky, Saul DavidManuel de l’animateur social: une action directe non violente.
document2005Le Bossé, YannL’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir : une alternative crédible?https://www.anas.fr/attachment/103948
presentation2011Ninacs, William A.A la recherche de l’empowerment collectif…https://pouvoirdagir.files.wordpress.com/2011/04/ninacs_umoncton_110323.pdf
webpageFrancis Tilman; Dominique GrootaersL’empowerment ! De quoi s’agit-il ?http://www.legrainasbl.org/index.php?option=com_content&view=article&id=461:l-empowerment-de-quoi-s-agit-il&catid=9&Itemid=103
report2014Cultures&SantéL’empowerment [bibliographie thématique]L’empowerment est un processus ou une approche qui vise à permettre aux individus, aux communautés, aux organisations d’avoir plus de pouvoir d’action et de décision, plus d’influence sur leur environnement et leur vie. Par la constitution et la mise à jour en mai 2014 de ce dossier thématique, Cultures&Santé souhaite mettre en lumière les liens existant entre les approches de l’empowerment et celles valorisées en promotion de la santé.La perspective d’augmenter la capacité d’agir –qu’elle soit individuelle ou collective– des personnes sur les facteurs, notamment sociaux, qui déterminent la santé, en est l’une des illustrations les plus évidentes. Ce document a pour but d’offrir aux professionnels, quel que soit leur secteur d’activité, des repères bibliographiques sur l’approche d’empowerment. Les documents référencés présentent les fondements théoriques et méthodologiques de la démarche et permettent également de sonder certaines de ses applications dans différents domaines (la pratique sociale, la santé, le développement, la cause féminine, la pratique de la citoyenneté…).https://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/doc_num.php?explnum_id=9453
journalArticle2009Calvès, Anne-Emmanuèle« Empowerment » : généalogie d’un concept clé du discours contemporain sur le développementLa notion d’ « empowerment » occupe aujourd’hui une place de choix dans le discours en vogue des institutions internationales sur la « participation des pauvres » au développement. L’article retrace l’histoire du mot dans le champ du développement international : ses origines et ses sources d’influence, son émergence dans les théories des féministes du Sud et des activistes radicaux dans les années 1980, puis son institutionnalisation progressive dans le vocable politique des organismes internationaux de développement. L’article montre comment avec sa cooptation, l’empowerment passe d’un processus de conscientisation et de mobilisation politique venant de la base et visant la transformation radicale des structures de pouvoir inégalitaires, à un concept vague et faussement consensuel, qui assimile le pouvoir aux choix individuels et économiques, dépolitise le pouvoir collectif, et est instrumentalisé pour légitimer les politiques et les programmes de développement top-down existants.https://www.cairn.info/revue-tiers-monde-2009-4-page-735.htm
thesis2017Tremblay, SabrinaProcessus d’empowerment communautaire dans le cadre d’un projet de développement local en santé de proximité : le cas de la MRC Robert-Cliche et de sa coopérative de santéLes services de santé de première ligne (SPL) font partie de cette grande catégorie de services de proximité nécessaires au bon développement des individus et des communautés. Or, dans la périphérie du Québec, ces services sont souvent jugés comme problématiques par la population, particulièrement au niveau de l’accès à un médecin de famille dans des délais acceptables. Pour les communautés, ces difficultés entraînent toute sorte de conséquences sociales, économiques et démographiques qui font en sorte que les milieux ne maîtrisent plus leurs leviers de développement. Peu à peu, ces communautés deviennent alors incapables de favoriser le bien-être et la qualité de vie de leurs membres. Pour faire face à cette situation, plus de 50 municipalités du Québec ont, depuis 1996, mis sur pied leur propre coopérative de santé afin d’assurer l’accès à un médecin dans leur milieu et, on l’espère, stimuler le développement de la communauté. Dans la mesure où ces organisations collectives répondent à un besoin identifié par la communauté et qu’elles permettent à la population d’exercer un contrôle sur les décisions, certains observateurs n’hésitent pas à parler d’empowerment communautaire. Ces assertions ont été le point de départ de notre démarche doctorale. C’est ainsi qu’en mettant à profit le cadre théorique de l’empowerment de Ninacs, nous avons opté pour l’étude de cas exploratoire de la municipalité régionale de comté (MRC) Robert-Cliche (Québec, Canada) qui a mis sur pied une coopérative de santé en 2008. Plus particulièrement, nous avons voulu comprendre 1) les enjeux sociaux, économiques qui sous-tendent l’investissement de la communauté dans le projet de coopérative de santé ; 2) les mécanismes qui ont été mis en oeuvre afin favoriser la participation citoyenne ; 3) les autres facteurs structurants (communications, compétences collectives, capital communautaire) qui ont participé à la réalisation du projet coopératif. Nos résultats permettent de constater que la MRC Robert-Cliche est une communauté qui entretient une double position périphérique, ce qui la rend plus vulnérable sur le plan socioéconomique et sur la desserte en services de santé de première ligne, notamment au niveau de l’accès à un médecin de famille. Les différentes organisations locales en santé de l’époque (cabinets de médecin, CSSS, Agence de santé) n’ont pas été en mesure de communiquer efficacement, de se mobiliser, d’établir des partenariats efficaces et de susciter un sentiment d’appartenance au milieu qui aurait pu enclencher une démarche de recherche de solution collective. C’est plutôt sous l’impulsion du milieu économique (CLD Robert-Cliche, Caisses populaires Desjardins) que les ressources et l’expertise locale ont été mises à contribution afin de mobiliser la population autour du projet de coopérative de santé. En ce sens, la coopérative est devenue un dispositif de participation formel, beaucoup plus efficace et rassembleur que ce qui existait alors dans les établissements publics. Elle a décloisonné les réseaux de communication entre les différents acteurs du milieu (santé, municipalité, monde des affaires) et, en développant sa propre expertise en santé (recrutement médical, promotion/prévention en santé), la coopérative est devenue une nouvelle compétence collective permettant au milieu d’être acteur de son développement plutôt que simple spectateur. Enfin, la coopérative permet de stimuler le sentiment d’appartenance local et d’activer la conscience citoyenne. En quelque sorte, la MRC Robert-Cliche, qui était auparavant une localité désavantagée, ressemble beaucoup plus à l’idée que l’on se fait d’une véritable communauté. Notre étude permet de mieux comprendre l’empowerment communautaire, en explicitant le rôle crucial des organisations dans le processus. Elle réitère la position centrale des organisations entre les individus et la communauté en plus de mettre en lumière l’importance capitale de leur propre empowerment dans le développement des communautés.https://constellation.uqac.ca/4385/
journalArticle2013Cantelli, FabrizioDeux conceptions de l’empowermentLa catégorie d’empowerment devient omniprésente quand il s’agit de participation. Pourtant, peu de travaux en ont exploré sociologiquement les contours, les propriétés et la portée. Il s’agit de prendre distance avec une approche unidimensionnelle de la catégorie, qui l’appréhende comme une solution démocratique ou une régression liée à un usage managérial. Notre démarche comparative élargie considère plusieurs espaces-temps, ce qui permet de rendre compte de deux manières très différentes de penser le pouvoir et d’agir sur des capacités. Cet article interroge deux conceptions de l’empowerment, soit deux philosophies du pouvoir sous-jacentes : une gestionnaire et une civique. Pour saisir les conceptions gestionnaires de l’empowerment, notre article s’appuie sur un spectre allant du cas spécifique de la Banque mondiale (Empowerment Team) à plusieurs acteurs de la santé en relation avec les institutions européennes. Concernant les conceptions civiques de l’empowerment, l’enquête repose sur le mouvement des droits civiques aux États-Unis et le Blackpower dans les années 1960, tout en s’interrogeant sur l’héritage contemporain.https://www.erudit.org/fr/revues/ps/2013-v32-n1-ps0839/1018721ar/
presentation2013Caria, Aude; Loubières, CélineEmpowerment et pair-aidance en santé mentalehttp://www.reseausantenamur.be/images/pdf/Bibliotheque/2013_Empowerment_santementale_PSYCOM.pdf
presentation2012Ninacs, William A.Le réseau des DS vu à travers la lunette de l’empowermenthttps://ftq.qc.ca/wp-content/uploads/ftqimport/8344.pdf
journalArticle2003Le Bossé, YannDe l’« habilitation » au « pouvoir d’agir » : vers une appréhension plus circonscrite de la notion d’empowermentThe concept of empowerment is still unclearly related to a specific theoretical framework. Morever, the use of this term in the French literature has given rise to different translations without a clear demonstration of their effectiveness. This paper aims to clarify the conceptual framework of empowerment, to have a closer look on the translations used in the French publications, and to propose a new French translation more grounded with an updated theoretical framework.https://www.erudit.org/en/journals/nps/1900-v1-n1-nps840/009841ar/abstract/
journalArticle2000Ouellet, Francine; René, Jean-François; Durand, Danielle; Dufour, Renée; Garon, SuzanneIntervention en soutien à l’empowerment. Dans Naître égaux – Grandir en santéCet article s’intéresse au rôle joué par l’intervention dans le processus d’empowerment de personnes en situation d’extrême pauvreté. Il se fonde sur une étude de cas d’une vingtaine de familles rejointes par le programme de santé publique Naître égaux – Grandir en santé (NÉ – GS). Il identifie d’abord les principales composantes qui se dégagent des processus d’empowerment observés. Par la suite, et c’est là le coeur de notre propos, l’article fait ressortir un certain nombre d’éléments pour qualifier l’intervention individuelle réalisée dans un tel contexte : une intervention à un moment clé de la vie ; une forte relation de confiance ; une intervention qui part du ou des projets des parents ; enfin, un accompagnement vers les services et ressources de la communauté en procurant le sentiment de posséder du pouvoir.https://www.erudit.org/fr/revues/nps/2000-v13-n1-nps229/000007ar/
report2009Wallerstein, NinaDans quelle mesure, selon les bases factuelles disponibles, l’autonomisation ameliore-t-elle la santé ? [trad. What is the evidence on effectiveness of empowerment to improve health ?]http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0006/76479/E92919.pdf
journalArticle1995Ninacs, William A.Empowerment et service social : approches et enjeuxIl existe diverses approches dites d’empowerment pour chacune des méthodes du service social. Une étude de ces approches permet de conclure que l’empowerment s’avère un processus d’appropriation à dimensions multiples qui s’opère simultanément sur au moins quatre plans : la participation, l’acquisition de connaissances spécifiques, l’estime de soi et la conscience critique. L’interaction de ces composantes caractériserait le processus d’empowerment, car chacune semble y jouer un rôle précis. Cependant, un état d’empowerment est également la finalité du processus du même nom. Un regard sur les liens entre ces différentes dimensions peut aider à cerner certains enjeux de l’intervention axée sur ce phénomène.https://www.erudit.org/fr/revues/ss/1995-v44-n1-ss3518/706681ar/
journalArticle2002Le Bossé, Yann; Gaudreau, Lorraine; Arteau, Marcel; Deschamps, Kathy; Vandette, LineL’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir: aperçu de ses fondements et de son applicationhttps://journalhosting.ucalgary.ca/index.php/rcc/article/download/58696/44185
report2003Ninacs, William A.Empowerment : cadre conceptuel et outil d’évaluation de l’intervention sociale et communautairehttp://envision.ca/pdf/w2w/Papers/NinacsPaper.pdf
report2012Delisle, Noëlandré; Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie; Direction de santé publique*Définition des concepts et des principes d’intervention en développement des communautéshttp://extranet.santemonteregie.qc.ca/depot/document/3316/DefinitionsConceptsDC.pdf
webpageUnisanté; FVA – Fondation Vaudoise contre l’alcoolismeEFS – Environnements favorables à la santéCe site a pour objectif de recenser et de promouvoir les mesures qui permettent de créer des environnements favorables à la santé. Le contenu du site est ciblé sur quatre facteurs de santé qui ont un effet prouvé sur beaucoup de maladies : l’activité physique, l’alimentation, l’alcool et le tabac.https://www.environnements-sante.ch/
webpagePSSDéterminants de la santé (fiche quint-essenz)https://www.quint-essenz.ch/fr/topics/1273
webpageIHEInstitute of Health Equity (IHE)The UCL Institute of Health Equity was established in 2011 and is led by Professor Sir Michael Marmot. The aim is to develop and support approaches to health equity and build on work that has assessed, measured and implemented approaches to tackle inequalities in health – works such as the ‘WHO Commission on Social Determinants of Health’ and ‘Fair Society Healthy Lives’ (The Marmot Review). Since 2011, the Institute has led and collaborated on works to address the Social Determinants of Health and improve health equity. These works include the PAHO Commission on Equity and Health Inequalities in the Americas, a Review of Social Determinants of Health and the Health Divide for the WHO European Region, Indicators for Local Authorities in England, Healthy Places, Healthy Lives, Social Determinants of Mental Health, local practice resources for public health.http://www.instituteofhealthequity.org/
report2016OBSAN; Boes, Stefan; Kaufmann, Cornel; Marti, JoachimSozioökonomische und kulturelle Ungleichheiten im Gesundheitsverhalten der Schweizer Bevölkerunghttps://www.obsan.admin.ch/sites/default/files/publications/2016/obsan_dossier_51_0.pdf
journalArticle2014OBSAN; Bachmann, NicoleBulletin 1/2014: Les ressources sociales, facteur protecteur pour la santéhttps://www.obsan.admin.ch/sites/default/files/publications/2015/bu1-2014_1034-1401.pdf
document2019Minds asblLa santé mentale et ses déterminants (aide mémoire)https://minds-ge.ch/wp-content/uploads/2020/02/facteurs_sante_mentale.pdf
webpageEurofoundEnquête européenne sur la qualité de vie 2016 EQLS2017https://www.eurofound.europa.eu/fr/data/european-quality-of-life-survey
webpageOBSANSoutien socialhttps://www.obsan.admin.ch/fr/indicateurs/soutien-social
report2020IHE; Marmot, MichaelHealth equity in England: the Marmot review 10 years onhttp://www.instituteofhealthequity.org/resources-reports/marmot-review-10-years-on/the-marmot-review-10-years-on-full-report.pdf
journalArticle2007Morel, JacquesL’approche communautaire de la santé: une des stratégies d’intervention sur les déterminants socio-économiqueshttps://www.maisonmedicale.org/docrestreint.api/1131/a4feda76f4f8d346f44fc3f121da80a313bec749/pdf/SC40_C_morel.pdf
journalArticle2019Schwarz, J.; Arminjon, M.; Stutz, E.; Merten, S.; Bodenmann, P.Déterminants sociaux de la santé en Suisse – comment le genre s’est perdu en cheminhttps://www.revmed.ch/RMS/2019/RMS-N-640/Determinants-sociaux-de-la-sante-en-Suisse-comment-le-genre-s-est-perdu-en-chemin
report2008INSEE; François, Beck; Legleye, Stéphane; Maillochon, Florence; Peretti, GaëlLe rôle du milieu social dans les usages de substances psychoactives des hommes et des femmesExplorer les modes de consommation de différentes substances psychoactives permet de montrer que le rapport au produit ne se résume pas à une simple caractéristique sexuelle. Si certains produits sont plus consommés par les hommes (alcool et cannabis) et d’autres par les femmes (médicaments psychotropes), ces tendances peuvent varier suivant l’âge, le niveau d’éducation et le milieu social des personnes. Les modes de consommation apparaissent moins liés au sexe des individus qu’aux rôles sociaux qui modèlent les rapports entre hommes et femmes. Les différences de comportements entre hommes et femmes sont moins marquées dans les milieux favorisés que dans les milieux populaires, suggérant que la prévention, si elle a à gagner à prendre le genre en considération, ne peut faire l’économie d’accorder une place importante aux contextes sociaux de consommation.https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1372335/fhparit08e.pdf
report2014OBSAN; Bachmann, NicoleSoziale Ressourcen als Gesundheitsschutz: Wirkungsweise und Verbreitung in der Schweizer Bevölkerung und in Europahttps://www.obsan.admin.ch/sites/default/files/publications/2015/obsan_dossier_27.pdf
webpageOFSOFS: Situation socialeIl existe un gradient social en matière de santé : plus la position sociale est défavorable, moins l’état de santé est bon. Cette relation passe par des médiations comme le niveau de formation ou de revenu, les conditions de travail, les comportements en matière de santé ou l’accès aux soins.https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/determinants/situation-sociale.html
report2017PHE & IHEPsychosocial pathways and health outcomes: informing action on health inequalitiesThis report highlights the current evidence that exists about the relationships between social determinants, psychosocial factors and health outcomes. It also provides a conceptual framework that focuses on the psychosocial pathways between factors associated with social, economic and environmental conditions, psychological and psychobiological processes, health behaviours and mental and physical health outcomes.https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/647709/Psychosocial_pathways_and_health_equity.pdf
report2012MdM; Gumucio, Sybille; Bouchon, MagaliAccès aux soins, les déterminants socioculturelsCe cadre de référence des déterminants socioculturels de l’accès aux soins montre la richesse qu’un regard décentré peut apporter au processus d’aide humanitaire. Résolument orienté sur l’ouverture interdisciplinaire, il propose différentes entrées pour mieux comprendre la diversité socioculturelle des populations auprès desquelles Médecins du Monde intervient. Analyses, définitions, méthodes de travail : autant d’outils proposés dans ce document établi par une anthropologue de la santé, qui permettent aux acteurs de la solidarité internationale d’identifier et prendre en compte l’influence des déterminants socioculturels dans la manière de faire et penser le soin, d’améliorer la pertinence des projets et leur mise en œuvre pratique.http://www.tribuneiss.com/wp-content/uploads/2013/11/MdM_Cadre-de-r%C3%A9f%C3%A9rence-DSC_2012.pdf
report2010IHE; Marmot, MichaelFair Society Healthy Lives : The Marmot ReviewIn November 2008, Professor Sir Michael Marmot was asked by the then Secretary of State for Health to chair an independent review to propose the most effective evidence-based strategies for reducing health inequalities in England from 2010. The final report, ‘Fair Society Healthy Lives’, was published in February 2010, and concluded that reducing health inequalities would require action on six policy objectives: Give every child the best start in life Enable all children, young people and adults to maximise their capabilities and have control over their lives Create fair employment and good work for all Ensure healthy standard of living for all Create and develop healthy and sustainable places and communities Strengthen the role and impact of ill-health prevention.http://www.instituteofhealthequity.org/resources-reports/fair-society-healthy-lives-the-marmot-review/fair-society-healthy-lives-full-report-pdf.pdf
report2017PHEReducing health inequalities: system, scale and sustainabilityhttps://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/731682/Reducing_health_inequalities_system_scale_and_sustainability.pdf
webpageGOV.UKHealth equity (Collection de ressources)Evidence, resources and guidance from Public Health England and partners to help support national, regional and local areas to reduce health inequalities.https://www.gov.uk/government/collections/health-equity
journalArticle2004Graham, HilarySocial Determinants and Their Unequal Distribution: Clarifying Policy UnderstandingsPublic health policy in older industrialized societies is being reconfigured to improve population health and to address inequalities in the social distribution of health. The concept of social determinants is central to these policies, with tackling the social influences on health seen as a way to reduce health inequalities. But the social factors promoting and undermining the health of individuals and populations should not be confused with the social processes underlying their unequal distribution. This distinction is important because, despite better health and improvement in health determinants, social disparities persist. The article argues that more emphasis on social inequalities is required for a determinants-oriented approach to be able to inform policies to address health inequalities.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2690205/
report2008CDC; Ramirez, Laura K. Brennan; Baker, Elizabeth A.; Metzler, MarilynPromoting Health Equity: A Resource to Help Communities Address Social Determinants of Health: (540452013-001)https://www.cdc.gov/nccdphp/dch/programs/healthycommunitiesprogram/tools/pdf/SDOH-workbook.pdf
reportWHO2004OMSeurope; Wilkinson, Richard; Marmot, MichaelLes déterminants sociaux de la santé. Les faits (2ème éd.)https://apps.who.int/iris/handle/10665/107343
report2009OMSCombler le fossé en une génération : instaurer l’équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé. Rapport final de le Commission des Déterminants Sociaux de la Santé.https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/44083/9789242563702_fre.pdf?sequence=1&isAllowed=y
report2011OMSDéclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santéhttps://www.who.int/sdhconference/declaration/Rio_political_declaration_French.pdf
webpageEuroHealthNetEuropean Partnership for Health Equity and WellbeingEuroHealthNet is a not-for-profit partnership of organisations, agencies and statutory bodies working on public health, disease prevention, promoting health, and reducing inequalities.https://eurohealthnet.eu/
report2010Consortium DETERMINE; Ingrid Stegeman; Caroline Costongs; Clive NeedleL’histoire du projet DETERMINE. mobiliser l’action pour l’équité en santé dans l’union européenne: Rapport finalhttps://eurohealthnet.eu/sites/eurohealthnet.eu/files/publications/DETERMINE-Final-Publication-Story-FRENCH.pdf
journalArticle2010OFSPspectra 81 – Déterminants sociaux de la santéhttps://www.spectra-online.ch/admin/data/files/issue/pdf_fr/55/spectra_81_juli_2010_fr.pdf?lm=1421406084
report2019WHOeuropeEvidence and resources to act on health inequities, social determinants and meet the SDGshttp://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0009/397899/20190218-h1740-sdg-resource-pack-2.pdf?ua=1
report2007IFFS; Dahlgren, Göran; Whitehead, MargaretPolicies and strategies to promote social equity in health: Background document to WHO – Strategy paper for Europehttps://www.iffs.se/media/1326/20080109110739filmZ8UVQv2wQFShMRF6cuT.pdf
report2017WHOeuropeEngagement and participation for health equityhttp://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0005/353066/Engagement-and-Participation-HealthEquity.pdf?ua=1
report2010OMS; Gouvernement d’Australie-MéridionaleDéclaration d’Adélaïde sur l’intégration de la santé dans toutes les politiqueshttps://www.who.int/social_determinants/french_adelaide_statement_for_web.pdf?ua=1
report2019OMSeuropeAssurer à tous une vie prospère et en bonne santé : le Rapport de situation sur l’équité en santé en Europe (Résumé d’orientation)http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0003/412752/hesri-executive-summary-fr.pdf?ua=1
report2018EurofoundSocial insecurities and resiliencehttps://euagenda.eu/upload/publications/untitled-181922-ea.pdf
report2014CSSS de Bordeaux-Cartierville- Saint-Laurent; Paquette, Julie; Leclerc, Bernard-Simon; Bourque, SoniaLa santé dans tous ses états: les déterminants sociaux de la santé : trousse pédagogique“Bonifiez la pratique de vos intervenants et futurs intervenants! Formez-les quant aux impacts des facteurs sociaux sur les problèmes de santé grâce à la trousse pédagogique La santé dans tous ses états : Les déterminants sociaux de la santé. Elle comprend de nombreux outils (vidéo, questionnaires, etc.) qui vous aideront à planifier votre formation.”–Site web de l’éditeur.https://www.csssbcstl.qc.ca/votre-ciusss/documentation/publications-et-videos/la-sante-dans-tous-ses-etats-les-determinants-sociaux-de-la-sante/
report2012MSSS; Jobin, Lyne; Pigeon, Marjolaine; Émond, AlineLa santé et ses déterminants: mieux comprendre pour mieux agirLa carte de la santé et de ses déterminants ne fournit pas de mode d’emploi pour améliorer la santé de la population. Elle regroupe plutôt les divers déterminants à prendre en compte. La liste est imposante, la santé étant un domaine complexe qui a de multiples ramifications. L’élu, l’administrateur, le gestionnaire, le professionnel, l’intervenant, le citoyen, chacun aura à choisir les déterminants qui sont pertinents au regard de son secteur d’activité, de son projet ou de son intervention. Il sera ainsi en mesure de mieux tenir compte des effets de ses actions sur la santé de la population.https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2011/11-202-06.pdf
reportConvention1986OMSCharte d’Ottawa pour la promotion de la santéhttp://www.euro.who.int/fr/publications/policy-documents/ottawa-charter-for-health-promotion,-1986
BELSPO – POLITIQUE SCIENTIFIQUE FÉDÉRALE, [sans date]. FEDRA : Action de recherche. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.belspo.be/belspo/fedra/prog.asp?l=fr&COD=DR
De très nombreux documents liés au Programme de recherches d’appui à la note politique fédérale relative à la problématique de la drogue
CULTURES&SANTÉ, [sans date]. Cultures&Santé : Catalogue en ligne. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.cdoc-cultures-sante.be/doc/opac_css/index.php?lvl=categ_see&id=1
Le centre de documentation de l’ASBL Cultures & Santé est spécialisé sur des thématiques articulant la promotion de la santé, la précarité et l’altérité et oeuvre à la réduction des inégalités de santé.
EUROTOX ASBL, [sans date]. Eurotox – Observatoire socio-épidémiologique alcool-drogues en Wallonie et à Bruxelles. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://eurotox.org/
Eurotox asbl impulse et mène des projets de recherche, des journées de réflexion, et remplit depuis 2000 la fonction d’Observatoire socio-épidémiologique Alcool-Drogues en Wallonie et à Bruxelles, et assure aussi la mission de Sous-point focal du réseau REITOX (Réseau Européen d’Information sur les drogues et les toxicomanies), pour l’Observatoire Européen des Drogues et Toxicomanies (OEDT).
FEDITO, [sans date]. FEDITO W – Fédération wallonne des institutions pour toxicomanes. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.feditowallonne.be/
­La Fédito wallonne, Fédération wallonne des institutions pour toxicomanes, regroupe 52 membres , services et réseaux répartis sur l’ensemble du territoire de la Wallonie. Tous développent des activités et des actions dans le domaine des assuétudes : alcool, tabac, cannabis, médicaments psychoactifs, autres drogues et produits de synthèse, jeux et cyber dépendances.
FEDITO, [sans date]. FEDITO bxl – Fédération bruxelloise des Institutions pour Toxicomanes. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://feditobxl.be/fr/
Fédération bruxelloise francophone des institutions pour toxicomanes. Prévention, réduction des risques, traitements relatifs aux drogues et addictions.
INFOR-DROGUES, [sans date]. Stop ou Encore ? [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.stopouencore.be/
« Stop ou encore ? » est une initiative d’Infor-Drogues. Ce site s’adresse spécifiquement aux personnes désireuses d’évaluer leur consommation.
INFOR-DROGUES ASBL, [sans date]. Infor-Drogues. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://infordrogues.be/
Infor-Drogues offre de l’information, de l’aide, des conseils à tout un chacun confronté d’une façon ou d’une autre, de près ou de loin, à la problématique des drogues.
INFOR-DROGUES ASBL, [sans date]. Infor-Drogues : Nos brochures et articles. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://infordrogues.be/outils/publications/brochures/
Ces brochures contiennent des conseils de réduction de risques destinés spécifiquement aux consommateurs du produit concerné.
INFOR-DROGUES ASBL, [sans date]. Infor-Drogues : Brochures de réduction des risques (produits). [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://infordrogues.be/outils/publications/brochures-de-reduction-des-risques/
Ces brochures contiennent des conseils de réduction de risques destinés spécifiquement aux consommateurs du produit concerné.
LA LIAISON, [sans date]. Liaison Antiprohibitionniste. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.laliaison.org/
La Liaison est une association de personnes convaincues par l’inefficacité de la prohibition, particulièrement quant à sa capacité à réduire le trafic, la criminalité et les risques liés à l’usage de drogues. Elle fait la promotion des alternatives possibles à l’interdit pénal en matière de drogues en suggérant un débat critique sur la question.
MODUS VIVENDI, [sans date]. Modus Vivendi: Brochures de réduction des risques. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.modusvivendi-be.org/spip.php?article55
Modus Vivendi met en œuvre, au bénéfice des usagers de drogues et avec leur participation, toute action et toute réflexion qui visent la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues (SIDA, hépatites, MST, overdose, bad trip, isolement social, etc).
MODUS VIVENDI, [sans date]. Modus Vivendi. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.modusvivendi-be.org/
Modus Vivendi met en œuvre, au bénéfice des usagers de drogues et avec leur participation, toute action et toute réflexion qui visent la Réduction des Risques liés à l’usage de drogues (SIDA, hépatites, MST, overdose, bad trip, isolement social, etc).
MODUS VIVENDI ET AUTRES, [sans date]. Plate-forme de RdR. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://reductiondesrisques.be/
La Plate-forme de RdR milite en faveur d’une politique de Réduction des Risques en matière de consommation de drogues en Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique).  A l’initiative de Modus Vivendi, des FEDITO wallonne et bruxelloise, de la Ligue des Droits de l’Homme, du Centre d’Action Laïque et de la Liaison Antiprohibitionniste.
MOUVEMENT ALTO, [sans date]. Réseau Alto – Réseau de médecins généralistes. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.reseaualto.be/
Action menée depuis 1992, le mouvement Alto est un projet de soutien des pratiques de formation de médecins généralistes qui, au sein de leur pratique courante, accompagnent des patients usagers de drogues et leurs proches dans leur milieu familial, social, économique et culturel.
NADJA ABSL, [sans date]. NADJA – Documentation sur les dépendances. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.nadja-asbl.be/PMB/opac_css/
Alimentée depuis 1990, la base de données bibliographique compte aujourd’hui plus de 11.000 références sur le thème des drogues et des dépendances, et sur quelques thématiques associées (jeunes, inégalités sociales de santé…).
OFFICE DE LA NAISSANCE ET DE L’ENFANCE, [sans date]. parentalite.be: Assuétudes. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://parentalite.be/thematiques/assuetudes
Parentalite.be est un site réalisé dans l’objectif de répondre aux questionnements des (futurs) professionnels de l’enfance, en matière de soutien à la parentalité.
SACOPAR, OBSERVATOIRE WALLON DE LA SANTÉ et FONDATION ROI BAUDOUIN, [sans date]. Lentille ISS: Inégalités sociale de santé. [en ligne]. Disponible à l’adresse : http://www.inegalitesdesante.be/
Cet outil s’adresse à tous les acteurs impliqués dans un projet local destiné à améliorer la santé, le bien-être et la qualité de vie de la population: décideurs institutionnels, coordonnateurs, acteurs professionnels ou bénévoles. Il permet de porter plus d’attention aux inégalités sociales et mieux les prendre en compte pour en diminuer les effets.
SCIENSANO, [sans date]. Sciensano : Drogues illégales. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.sciensano.be/fr/sujets-sante/drogues-illegales
Sciensano est un centre de recherche et l’Institut national de santé publique en Belgique.
SCIENSANO, [sans date]. Épidemiologie des drogues Belgique. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://drugs.wiv-isp.be/Pages/Drugs%20epidemiology%20Belgium.aspx
Sciensano est un centre de recherche et l’Institut national de santé publique en Belgique.
WEBDOCTES, [sans date]. DOCTES – Portail documentaire en promotion de la santé. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/index.php
Le catalogue et portail DOCTES rassemble environ 70 000 ressources documentaires, professionnelles, scientifiques ou généralistes relevant de la promotion la santé et présentes dans les 5 centres de documentation coopérateurs
Close Menu