Participation

Dans le champ de la promotion de la santé, la mobilisation des communautés et leur participation constituent des principes phares qui se fondent notamment sur les textes de la déclaration d’Alma Ata sur les soins de santé primaires de 1978 et de la Charte d’Ottawa pour la promotion de la santé de 1986. Dans sa quête pour conférer aux populations les moyens d’assurer davantage de contrôle sur leur santé, la promotion de la santé considère l’approche participative mobilisant les citoyens aux côtés des acteurs professionnels et des acteurs politiques comme une des stratégies centrales à mobiliser aux côtés de l’action sur les déterminants sociaux ou le développement du pouvoir d’agir [1].

En matière de participation des personnes concernées, il est nécessaire de distinguer au moins quatre niveaux ; celle-ci pouvant s’appliquer :

  • à la définition et à l’adaptation des services qui leur sont destinés (logique de santé communautaire qui améliore l’adéquation des services proposés aux usagers à leurs besoins concrets).
  • au choix de leur parcours de soins et à ses objectifs (la personne est « responsabilisée » par rapport à ses soins, elle n’est plus un « objet » mais devient acteur de son projet thérapeutique[2].)
  • au processus d’élaboration des politiques publiques qui les concerne (« Rien sur nous sans nous »[3])
  • au actions de soins et d’accompagnement menées par les usagers eux-mêmes (user-led initiatives[4]: comme par ex. les groupe d’auto-support).

 

Exemples d’application en matière d’IP

  • A côté de l’offre institutionnelle, il est important de prendre en compte dans notre modèle les organisations de personnes concernées (self-help) et de manière plus large, le rôle joué par le tissu associatif pour la mise à disposition de ressources et de soutiens

 

Enjeux

  • Il ne s’agit pas de s’interroger sur le bien-fondé de la parole des usagers. Celle-ci s’impose dès que l’approche paternaliste s’éloigne. Il convient plutôt de réfléchir aux conditions de son émergence, au cadre qui favorise ou qui inhibe la prise de parole citoyenne.
  • Le droit à la parole ne s’exerce vraiment que dans un contexte où elle se trouve reconnue et légitime. Paradoxalement, les professionnels ont un rôle à jouer. Longtemps désignés comme porte-paroles, ou experts, qui s’expriment au nom de personnes sans voix, ils se doivent de faire place et d’accepter l’émergence d’un nouveau savoir, expérientiel, qui vient concurrencer le leur. Cela implique aussi d’activement créer les conditions pour que chacun bénéficie de la même autorité pour participer aux débats[5].
  • Si la participation des usagers au projet de soins est un principe reconnu et soutenu dans de nombreux contextes nationaux, sa mise en œuvre en pratique est critiquée à la fois par les professionnels et par les usagers. Les usagers voudraient construire un projet de soins ensemble avec les professionnels dans une relation de qualité, alors que les professionnels visent surtout des résultats, souvent définis comme la conformité face aux exigences des inspections et contrôles des autorités sanitaires[6].
  • Il existe de nombreux degré de participation qui vont de la simple consultation alibi à une véritable co-construction[7]

 

Sources:

[1] RESO and Bénédicte Scheen, Promotion de La Santé & Démarches Participatives, Décryptage et Points d’attention (Woluwe-Saint-Lambert: RESO/service universitaire de promotion de la santé de l’Université catholique de Louvain, 2018), p. 3 .

[2] Emmanuelle Jouet and Tim Greacen, ‘La Participation Des Usagers de Drogue Dans Le Système de Soins En Addictologie : Une Revue de Littérature Internationale’, Addiction(s) : Recherches et Pratiques, n°2 (2017), 17–20.

[3] CAPUD, ‘Canadian Association of People Who Use Drugs | Nothing About Us Without Us’ [accessed 29 July 2020].

[4] Jouet and Greacen.

[5] Fédération Addiction, ‘Addiction(s) : Recherches et Pratiques N°2: «Consommateurs, Usagers de Soins, Citoyens»’, 2017 .

[6] Jouet and Greacen.

[7] Sherry Arnstein, ‘Une Échelle de Participation Citoyenne’ (CES- Mars 2006, 2006) .

Illustration(s)

Ressources bibliographiques | Liens vers des documents en ligne

[1]
P. Sciarini, P. Knoepfel, Y. Papadopoulos, A. Vatter, and S. Häusermann, “Processus législatif,” in Manuel de la politique suisse, Zürich: NZZ Libro, 2014, pp. 525–561 [Online]. Available: https://archive-ouverte.unige.ch/unige:76410
[1]
Santé Canada and Secrétariat de la consultation ministérielle, “Politiques et boîte à outils concernant la participation du public à la prise de décisions,” Santé Canada, Ottawa, Ont., 2000 [Online]. Available: https://rue-avenir.ch/wp-content/uploads/files/resources/JRdA-2007-Delemont-20-Sante_Canada.pdf
[1]
SACOPAR, M. Bantuelle, J. Morel, and D. Dargent, “Le diagnostic communautaire (coll. SCPS no 3),” ASBL Santé, Communauté, Participation, Bruxelles, 3, 1998 [Online]. Available: https://www.sacopar.be/wp-content/uploads/2018/02/santecom31.pdf
[1]
SACOPAR, M. Bantuelle, J. Morel, and Y. Dario, “La participation communautaire en matière de santé (coll. SCPS no 4),” ASBL Santé, Communauté, Participation, Bruxelles, 4, 1998 [Online]. Available: https://www.sacopar.be/wp-content/uploads/2018/02/santecom4.pdf
[1]
RESO, S. Malengreaux, and C. Grenier, “La décision partagée en consultation de médecine générale,” RESO/service universitaire de promotion de la santé de l’Université catholique de Louvain, Woluwe-Saint-Lambert, 2017 [Online]. Available: https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/PURE03-2017-Decision_partagee.pdf
[1]
RESO and B. Scheen, “Promotion de la santé & démarches participatives, décryptage et points d’attention,” RESO/service universitaire de promotion de la santé de l’Université catholique de Louvain, Woluwe-Saint-Lambert, 2018 [Online]. Available: https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-reso/documents/revues-de-litterature/SC_PARTICIPATION_DEC2018.pdf
[1]
[1]
Pour la Solidarité (asbl) and F. Kemajou, “La démocratie participative en Europe,” Think tank européen Pour la Solidarité (asbl), Bruxelles, Mar. 2006 [Online]. Available: https://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/wp2006_12demopart_europe_0.pdf
[1]
Pour la Solidarité (asbl) and M. Hurard, “La participation citoyenne au développement durable à l’échelle locale en Europe,” Think tank européen Pour la Solidarité (asbl), Bruxelles, Août 2011 [Online]. Available: https://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/working_paper_-_participation_citoyenne_26.08.11_0.pdf
[1]
Pour la Solidarité (asbl) and F. Cools, “La démocratie participative, une opportunité pour encourager la participation des personnes en situation d’exclusion,” Pour la Solidarité (asbl), Bruxelles, Jan. 2012 [Online]. Available: https://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/citoyennete_participationpauvres_0.pdf
[1]
Pour la Solidarité (asbl), “Vade-mecum de la démocratie participative à destination des pouvoirs locaux,” Bruxelles, 2008 [Online]. Available: https://www.pourlasolidarite.eu/sites/default/files/publications/files/vdm_10.pdf
[1]
Organisation for Economic Co-operation and Development, Des citoyens partenaires: information, consultation et participation à la formulation des politiques publiques. 2002 [Online]. Available: https://doi.org/10.1787/9789264295568-fr
[1]
OMSeurope, “Où sont les patients dans la prise de decisions concernant leurs propres soins de santé ?,” OMS Bureau régional de l’Europe, Copenhague, 2008 [Online]. Available: https://apps.who.int/iris/handle/10665/107989?locale-attribute=fr&locale=zh&mode=full
[1]
T. Lacaze, C. Chauvel, and N. Castetz, “La participation des usagers à l’épreuve du terrain,” Addiction(s) : recherches et pratiques, no. n°2, pp. 21–24, décembre 2017 [Online]. Available: https://feditobxl.be/site/wp-content/uploads/2018/02/Addictions-recherches-et-pratiques-02_web.pdf
[1]
E. Jouet and T. Greacen, “La participation des usagers de drogue dans le système de soins en addictologie : une revue de littérature internationale,” Addiction(s) : recherches et pratiques, vol. n°2, pp. 17–20, décembre 2017 [Online]. Available: https://feditobxl.be/site/wp-content/uploads/2018/02/Addictions-recherches-et-pratiques-02_web.pdf
[1]
IRISS and G. Mcmillan, “Participation: its impact on services and the people who use them,” Institute for Research and Innovation in Social Services, Glasgow, 45, Jan. 2019 [Online]. Available: https://www.iriss.org.uk/resources/insights/participation-its-impact-services-and-people-who-use-them
[1]
Ingrid Muller, “De la participation au partenariat,” 18-Sep-2019. [Online]. Available: https://www.maisonmedicale.org/De-la-participation-au-partenariat.html
[1]
B. Hérault and Centre d’analyse stratégique (France), “La participation des citoyens et l’action publique,” Documentation française, Paris, 2008 [Online]. Available: http://archives.strategie.gouv.fr/cas/system/files/rapport_no13-bat5_23_mai_2008.pdf
[1]
FRB, A. Denis, and M. Teller, “Leviers pour une meilleure participation des patients. Nouvelles pratiques et possibilités de reconnaissance et de financement,” Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 2011 [Online]. Available: https://www.kbs-frb.be/~/media/Files/Bib/Publications/Older/PUB-3006-LeviersMeilleureParticipationPatients-DEF2.pdf
[1]
FRB, M. Leys, S. Reyntens, and M. Gobert, “La participation des patients dans la politique des soins de santé,” Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 2007 [Online]. Available: http://80.65.129.195/fr/Virtual-Library/2007/294967
[1]
FRB and G. Tegenbos, “Soins de santé et politique de santé: avec la participation du patient, c’est mieux,” Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 2008 [Online]. Available: https://www.kbs-frb.be/fr/~/media/Files/Bib/Publications/Older/ParticipationNota-FR-WEB-1.pdf
[1]
FRB and N. Slocum-Bradley, “Méthodes participatives. Un guide pour l’utilisateur,” Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 2006 [Online]. Available: https://sites.uclouvain.be/reso/opac_css/doc_num.php?explnum_id=14673
[1]
FNH and C. Diot-Labuset, “Démocratie participative : guide des outils pour agir,” Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH), Février 2015 [Online]. Available: http://www.fondation-nature-homme.org/sites/default/files/publications/130912_democratie_participative-guide_des_outils_pour_agir.pdf
[1]
FA, “Participation des usagers – de l’implication à la coopération : Guide Repère(s,” Fédération addiction, Paris, 2020 [Online]. Available: http://fileserver.idpc.net/library/Guide_Participation_Personnes_Usageres.pdf
[1]
ENAP and K. Prémont, “Les méthodes de consultations publiques: analyse et description,” École nationale d’administration publique (ENAP), Montréal, 2003 [Online]. Available: http://archives.enap.ca/bibliotheques/2009/06/30105651.pdf
[1]
CRÉDOC and G. Poquet, “Démocratie de proximité et participation des habitants à la politique de la ville,” Centre de Recherche pour l’Etude et I’Observation des Conditions de Vie (CRÉDOC), Paris, 2001 [Online]. Available: https://www.credoc.fr/download/pdf/Rech/C156.pdf
[1]
Carmine Cioffi and Pierre Corajoud, “Guide pratique n°6: Pour favoriser la participation [des jeunes] dans sa commune,” Centre vaudois d’aide à la jeunesse (CVAJ), Lausanne, 2011 [Online]. Available: http://www.cvaj.ch/wa_files/gp6.pdf
[1]
S. Arnstein, “Une échelle de participation citoyenne.” CES- Mars 2006, 2006 [Online]. Available: https://www.academia.edu/34274952/Une_%C3%A9chelle_de_participation_citoyenne_Sherry_Arnstein
[1]
ANESM and HAS, “La participation des usagers dans les établissements médico-sociaux relevant de l’addictologie  – Recommandations,” Haute Autorité de Santé, Saint-Denis (Paris), avr 2010 [Online]. Available: https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2018-03/reco_addictologie_anesm.pdf

Laisser un commentaire

Close Menu