Les territoires de l’IP (Work In Progress)

L’état de santé

L’état de santé des individus est la résultante de facteurs individuels (caractéristiques individuelles) et structurels (milieux de vie, systèmes, contexte)

  • Replacer l’individu sur la carte des déterminants sociaux de la santé (carte DSS) nous aide à comprendre qu’une action visant exclusivement les caractéristiques individuelles ou, au contraire, les structures, ne saurait garantir un bon état de santé.
  • On comprend également qu’une action efficace devrait s’attacher à modifier – à la fois – les facteurs individuels (caractéristiques individuelles) et structurels (milieux de vie, systèmes, contexte)

Les personnes/institutions-relais

La démarche IP s’adresse à des personnes en situation de vulnérabilité (déséquilibre entre facteurs de protection et facteurs de risques). Pour pouvoir les atteindre l’IP doit s’appuyer sur des personnes/institutions-relais en contact avec celles-ci (proches, collègues, professionnels en contact dans le cadre de leur travail, etc.).

  • Si potentiellement de nombreuses personnes et/ou institutions sont susceptibles d’intégrer la démarche, celles qui se situent dans les Milieux de vie sont particulièrement intéressantes car, naturellement, elles entretiennent des contacts plus fréquents et plus nombreux que les organismes spécialisés.
  • Du fait de sa très vaste utilisation, Internet est également un terrain potentiellement intéressant
  • Les organismes spécialisés ont également un rôle à jouer

Les Milieux de vie constituent le territoire privilégié de l’IP

.
Parmi les acteurs concernés il est possible de différencier les personnes (famille, proches) des institutions.
Les proches sont souvent les premiers à repérer un problème et à apporter leur aide.

  • Ce soutien informel est dans la plupart des cas suffisant et adapté à un individu dont la situation propre ne requiert pas une intervention plus lourde.
  • Leur tâche peut être facilitée par la mise à disposition d’information pertinente sur les produits et les conduites addictives.

Si elles sont préparées, les institutions (écoles, EMS, entreprises, etc.) sont les plus à même à jouer un rôle en matière d’IP.

  • L’existence de règles, et la mise en œuvre de procédures adéquates, sont des prérequis indispensables.
  • De nombreux guides thématiques, et un appui de la part de spécialistes en addiction, peuvent faciliter la mise en place d’une stratégie IP en leur sein.

Laisser un commentaire

Close Menu