Guides pour pros de la santé

SSMG, CHEVALIER, Pierre, DEBAUCHE, Monique, DEREAU, Pascal, DURAY, Daniel et GAILLY, Jeannine, 2009. Assuétude aux médicaments : Recommandations de bonne pratique [en ligne]. Belgique : Société Scientifique de Médecine Générale. Disponible à l’adresse : https://www.ssmg.be/wp-content/images/ssmg/files/PDF/RBP_Assuetude.pdf
Les recommandations de bonne pratique se veulent être avant tout un outil pour le médecin de famille en vue de l’amélioration de la qualité de sa pratique quotidienne et par là de la qualité des soins apportés aux patients et à la collectivité
SANTÉ CANADA, 2020. Parler de la consommation de substances de manière humaniste, sécuritaire et non stigmatisante: une ressource pour les organisations canadiennes des professionnels de la santé et leurs membres [en ligne]. Ottawa : Agence de santé publique du Canada. Disponible à l’adresse : https://www.canada.ca/content/dam/phac-aspc/documents/services/publications/healthy-living/communicating-about-substance-use-compassionate-safe-non-stigmatizing-ways-2019/guilding-rinciples-fra.pdf
Cette ressource cherche à faciliter la transition vers un langage plus sécuritaire, plus humaniste et non stigmatisant pour parler de l’utilisation de substances dans le système de santé. Les publics à qui elle s’adresse en tout premier lieu sont les professionnels de la santé et les organisations professionnelles de la santé du Canada.
PHEPA et INCA (TRADUCTION), 2008. Alcool et médecine générale : Recommandations cliniques pour le repérage précoce et les interventions brèves. [en ligne]. Primary Health Care European Project on Alcohol & Santé Publique France. Disponible à l’adresse : https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/215501/2442663
Ce document a été élaboré par Peter Anderson pour le compte et dans le cadre du projet Primary Health Care European Project on Alcohol (PHEPA), co-financé par la Commission européenne et le département de la Santé du gouvernement catalan (Espagne). Des représentants de dix-sept états membres de l’Union européenne y participent. Il a été traduit en français par l’Institut national du cancer (INCa) en collaboration avec le bureau des pratiques addictives de la Direction générale de la santé (ministère de la Santé et des Solidarités), l’Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie (Anpaa), la Fédération des acteurs de l’alcoologie et de l’addictologie (F3A) et la Société française d’alcoologie (SFA).
OMSEUROPE et ANDERSON, Peter, 1997. Alcool et soins de santé primaires [en ligne]. Copenhague : Organisation mondiale de la Santé. Disponible à l’adresse : https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/107361/euro_series_64F.pdf
Le présent ouvrage contribue à répondre à la question de savoir comment les soins primaires peuvent prévenir et prendre en charge les dommages causés par l’alcool. Plusieurs chapitres examinent des stratégies et des approches pouvant être adoptées par les dispensateurs de soins primaires dans leur activité quotidienne auprès des individus et des familles
OFDT, CRISTINA, Gomez Diaz et MILHET, Maitena, 2005. Stratégies de promotion du repérage précoce et de l’intervention brève en matière d’alcool auprès des médecins généralistes [en ligne]. Saint-Denis : Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Disponible à l’adresse : https://www.ofdt.fr/publications/collections/rapports/rapports-d-etudes/rapports-detudes-ofdt-parus-en-2005/strategies-de-promotion-du-reperage-precoce-et-de-lintervention-breve-en-matiere-d-alcool-aupres-des-medecins-generalistes/
e rapport étudie les stratégies de promotion du repérage précoce et de l’intervention brève (RPIB) auprès des médecins généralistes concernant les buveurs excessifs d’alcool. Il dresse un bilan de ces stratégies appliquées dans cinq régions françaises qui ont pris des initiatives en ce domaine. La principale finalité du présent ouvrage est de dresser un panorama des initiatives à l’échelle régionale et de révéler les éléments les plus importants qui permettraient l’élaboration d’un plan national de promotion du RPIB. Il poursuit également deux objectifs complémentaires : – aider à comprendre les facteurs explicatifs et les ressorts de la consommation excessive d’alcool, mais aussi de la place des médecins généralistes dans le RPIB. – mettre à disposition les connaissances sur les effets des stratégies de promotion en France et à l’étranger, sur l’efficacité et sur les coûts de l’intervention brève.
INPES et MILDECA, 2014. Drogues et conduites addictives [en ligne]. Saint-Denis : INPES éditions. Disponible à l’adresse : https://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl-php/docs/spf___internet_recherche/2312/PLE/1573__PDF.txt
Destiné en première intention aux professionnels de la santé, du social et de l’éducation, auxquels il apporte toutes les connaissances utiles à leurs missions (notamment celle d’orienter vers les dispositifs d’accompagnement et de soin adaptés), ce livre s’efforce d’aborder les consommations de produits psychoactifs sans préjugés ni idéologie.
HAS, 2014. Outil d’aide au repérage précoce et à l’intervention brève. Alcool, cannabis, tabac chez l’adulte [en ligne]. Haute Autorité de Santé. Disponible à l’adresse : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2014-12/outil_rpib_v2.pdf
La Haute autorité de santé (HAS) diffuse auprès des professionnels de santé un outil d’aide au repérage précoce des consommations d’alcool, de tabac et de cannabis. Cet outil plus spécifiquement destiné aux médecins généralistes a été conçu pour les aider à faire rapidement le point avec leurs patients sur leurs consommations d’alcool, tabac et/ou de cannabis.  Cet outil devrait leur permettre  intervenir auprès des consommateurs pour qu’ils réduisent leurs risques de dommages repérer les consommations à risque accompagner et soutenir leurs efforts vers un changement de comportement durable  Le repérage précoce de consommation des consommations d’alcool, de tabac et de cannabis concerne tous les patients. Il repose sur un questionnaire par produit. Le questionnaire permet d’évaluer le risque éventuel encouru par le patient. La durée de l’intervention du médecin est rapide : une minute s’il se limite à recueillir les informations concernant la consommation déclarée d’une substance et cinq minutes s’il délivre une information sur les résultats du questionnaire.
HAS, 2014. Repérage précoce et intervention brève en alcoologie en premier recours : Note de cadrage [en ligne]. Paris : Haute Autorité de santé. Disponible à l’adresse : http://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2014-04/reperage_precoce_et_intervention_breve_en_alcoologie_en_premier_recours_-_note_de_cadrage.pdf
Cette note de cadrage présente le projet de fiche mémo concernant le « repérage précoce et l’intervention brève en alcoologie ». L’objectif principal est de mettre à disposition des professionnels de premier recours des outils utilisables en pratique courante afin de : – clarifier les définitions concernant la consommation d’alcool – simplifier et faciliter le repérage précoce des consommations à risque par des questionnaires adaptés. – proposer les modalités d’intervention brève.
FSSF, 2017. Recommandations de bonne pratique (Guideline) pour le dépistage et le conseil en matière de consommation de tabac et d’alcool avant, pendant et après la grossesse [en ligne]. Berne : Fédération suisse des sages-femmes. Disponible à l’adresse : https://www.hebamme.ch/wp-content/uploads/2018/08/05d_Guideline_f.pdf
La présente recommandation s’adresse en premier lieu à des sages-femmes actives dans différents domaines (sages-femmes indépendantes, sages-femmes salariées, sages-femmes étudiantes, sages-femmes en formation, etc.) et à divers autres professionnels de la santé qui conseillent et soutiennent les femmes avant, pendant et après leur grossesse ainsi que leur famille.
CPLT et ROUILLARD, Pierre, 2004. Le rôle des médecins dans le dépistage et l’intervention brève en toxicomanie au Québec [en ligne]. Montréal : Comité permanent de lutte à la toxicomanie. Disponible à l’adresse : https://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/role-medecins-depistage-intervention-toxicomanie_oct-2004.pdf
Le présent document a donc été conçu pour les médecins et autres professionnels de la santé en cabinets privés, en CLSC, en milieu hospitalier et en CHSLD dans le but de les outiller afin de dépister rapidement les patients pouvant avoir des problèmes de consommation, de mieux intervenir auprès de cette clientèle et de faciliter l’implantation de mesures efficaces au sein de leurs organisations.
CPLT et FQCRPAT, 2001. La toxicomanie chez les aînés. Reconnaître, comprendre et agir: Guide d’intervention [en ligne]. Montréal : Comité permanent de lutte à la toxicomanie & Fédération québécoise des centres de réadaptation pour personnes alcooliques et autres toxicomanes. Disponible à l’adresse : https://www.cqld.ca/app/uploads/2016/12/toxicomanie-aines_jan-2001.pdf
Ce rapport s’adresse essentiellement à trois catégories d’intervenants, soit les intervenants de première ligne agissant auprès des aînés et de leurs proches, les intervenants des équipes de psychogériatrie et les intervenants en toxicomanie eux-mêmes. Il vise, non seulement à les informer succinctement sur les grands paramètres de l’intervention auprès des clientèles âgées, mais également à les outiller et à leur faciliter la tâche dans leurs interventions, de façon très concrète.
CCDUS, 2016. Guide pour faciliter les discussions sur la consommation de cannabis chez les jeunes dans votre communauté [en ligne]. Ottawa : Centre canadien de lutte contre les toxicomanies. Disponible à l’adresse : https://www.ccsa.ca/sites/default/files/2019-04/CCSA-Community-Discussions-Youth-Cannabis-Guide-2016-fr.pdf
Offre des conseils sur la façon de parler de cannabis avec les jeunes dans une communauté. Prenant comme point de départ le rapport Les effets de la consommation de cannabis pendant l’adolescence, le guide souligne que bon nombre de jeunes et d’adultes ne comprennent pas parfaitement les effets de la marijuana. Il s’agit d’une source de renseignements pour les travailleurs jeunesse et les intervenants en santé communautaire et en services de dépendance et de santé mentale.

Laisser un commentaire

Close Menu